La bière Levrette sanctionnée par la Justice au nom de la Loi Evin

673 views

featured

4.3
(17)

Un débat sur la publicité pour l’alcool

La récente condamnation de la société Beer Market (filiale de V and B) pour la commercialisation de sa bière « Levrette » a ravivé le débat autour des limites imposées par la Loi Évin sur les publicités pour l’alcool en France. Poussé par l’association Addictions France, ce cas illustre les tensions entre créativité marketing et rigueur légale.

La loi Évin  : protéger contre la promotion de l’alcool

En vigueur depuis 1991, la Loi Évin vise à encadrer strictement la publicité pour les produits alcoolisés. Elle interdit notamment tout contenu susceptible de mettre en scène une consommation excessive ou glamourisée d’alcool.

Les restrictions spécifiques

La loi impose des règles claires :

  • Pas de message incitant à la consommation
  • Interdiction de cibler les jeunes
  • Éviter toute connotation sexuelle

Le cas de la bière Levrette

La marque Levrette a été sanctionnée pour avoir enfreint plusieurs dispositions de la loi Évin. La cour d’appel de Paris a infligé une amende de 50.000 euros à la société mayennaise Beer Market.

Au delà d’une condamnation sévère, cela induit également l’arrêt de toute utilisation de la marque à l’avenir. Une question reste en suspens quant à l’utilisation de la marque pour sa chaîne de débit de boisson Levrette Café.

Slogans grivois et communication polémique

Beer Market a multiplié les allusions grivoises dans la promotion de la bière Levrette, comme « une petite levrette entre amis ». Une approche jugée en violation directe des principes de la Loi Évin.

L’association Addictions France en première ligne

L’association Addictions France, partie civile dans cette affaire, mène une lutte acharnée contre les messages publicitaires qu’elle considère dangereux pour la santé publique.

Conseils : Tu veux faire ta bière à la maison ? Jette un oeil à notre GUIDE COMPLET pour t'aider à te lancer dans la fabrication de bière à la maison, choisir ton matériel en fonction de ton espace (maison, appartement...) et de tes envies de brasseur. Voir ce guide 100% gratuit

Des actions ciblées

Au-delà de Levrette, l’association s’est attaquée à d’autres marques tels que  :

Impact de ces actions

Ces efforts visent à réduire l’attrait de la consommation d’alcool, particulièrement auprès des jeunes générations, souvent plus influencées par les messages publicitaires audacieux.

Les implications pour le secteur brassicole

Cette décision pourrait influencer la stratégie marketing de nombreuses autres brasseries et producteurs de boissons alcoolisées en France. En effet, la justice juge illicite la dénomination à cause d’un manque de caractère informatif. Toute marque fantaisiste serait ainsi condamnable.

Un virage vers une publicité responsable  ?

Les entreprises seront sans doute contraintes de revoir leurs campagnes publicitaires et le nom de leurs marques pour se conformer à la législation stricte, tout en continuant à attirer les consommateurs de manière créative mais responsable.

Cet article était-il utile ?

Cliquer sur une étoile pour voter

Note moyenne 4.3 / 5. Votant 17

No votes so far! Be the first to rate this post.


A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

Répondre