Qu’est-ce qu’une bière en pression ?

33 views

featured

4.5
(4)

De nos jours, il semble que de plus en plus de bar et brasserie locale propose des bières artisanales. En effet, la scène de la bière artisanale est à son apogée. C’est en fait le seul segment du marché de la bière qui continue de croître malgré la baisse de la consommation de bière et d’alcool. La bière pression, avec son goût croquant et sa tête mousseuse agréable, a longtemps été considérée comme l’option la plus fraîche pour les amateurs de bière.

Généralement considérée comme la méthode optimale pour mettre en valeur l’art de la brasserie ; voici quelques faits saillants que vous devez savoir sur ce qui fait que la bière pression est en avance sur le peloton.

Quelle est l’histoire de la bière pression ?

C’était la première fois au début du XXe siècle que la bière pression a commencé à être servie dans des récipients sous pression. En 1936, la carbonatation artificielle a été introduite au Royaume-Uni. Cette méthode s’est installée pour la première fois au Royaume-Uni à la fin des années 1950. C’est alors que la bière en tirage (draft / draught beer) a commencé tout doucement à faire sa place en opposition à la bière « aspirée », à savoir les cask ales (toujours considérées à ce jour comme la seule vraie bière par les puristes).

Cette méthode avait laissé sa marque en Europe où elle est rapidement devenue la méthode préférée ; d’où la méthode de carbonatation s’est ensuite répandue dans le reste du monde. Le terme  »bière pression » est devenu la norme au début des années 1970, désignant une bière servie sous pression.

À l’époque, la bière était transportée, et même servie directement à partir de barils, jusqu’à ce que la machine à bière soit inventé par Joseph Braham en 1785. Le mot  »draft » provient du mot dragan, qui est un vieux mot anglais et signifie  »tirer ».

La plupart des pays comme la Nouvelle-Zélande, l’Irlande, le Royaume-Uni et l’Australie prénomment et épellent « draft beer », tandis que l’Amérique du Nord parle plutôt de « draught beer ». Il s’agit toutefois de la même chose en en français on dit simplement « bière pression » par raccourcit à « bière tirée sous pression ».

Au moment où les tirages pression motorisés sont devenus populaires, le terme pression était utilisé comme terme principal pour l’acte de servir ou de boire de la bière contrairement à la bière servie via la pompe à main (cask ale).

Conseils : Tu veux faire ta bière à la maison ? Jette un oeil à notre GUIDE COMPLET pour t'aider à te lancer dans la fabrication de bière à la maison, choisir ton matériel en fonction de ton espace (maison, appartement...) et de tes envies de brasseur. Voir ce guide 100% gratuit

Utilité de la bière pression et tirage pression

La bière pression est souvent considérée comme meilleure, est-ce bien le cas ? Une pression peut être considérée comme meilleure et de meilleure qualité que les autres bières ordinaires pour un certain nombre de raisons, notamment :

  • La bière pression est généralement servie plus froide et plus fraîche que les bières en bouteille ordinaires (bien que les températures de dégustations idéales ne sont pas à 3°C, les consommateurs préfèrent souvent boire leur bière bien fraîches),
  • Les consommateurs peuvent déguster et essayer différents types de bière à moindre coût (notamment dans les bars et brasseries qui proposent des palettes de dégustation avec des galopins de 12cl),
  • Le fût sous pression agit comme une barrière et empêche l’oxygène de se mélanger au liquide, ce qui permet à la bière de rester fraîche pendant une longue période,
  • La lumière du soleil est incapable d’atteindre la bière car le fût la bloque. Cela aide à garder la bière en bon état et à prévenir la dégradation,
  • La pression offre une expérience sensorielle accrue pour le buveur,
  • La bière pression est l’une des bières les plus consommées par rapport aux autres conditionnements de bière. Cela signifie que les bières pression sont produites fréquemment et n’ont pas besoin d’être stockées pendant une longue période, par conséquent, les consommateurs obtiennent de la bière plus fraîche à chaque fois,
  • La bière conservée en fût reste toujours à une température froide (idéalement) ce qui conserve les vraies saveurs tandis que les bières en bouteille peuvent perdre de la fraîcheur lors du transport car elles sont souvent stockées.

En effet, en termes de tirage pression, il existe deux types de tirage pression : le tirage pression directe et le tirage pression à distance. Pour le direct, il existe différents systèmes, à savoir :

  • Le tirage à froid sec (un système que vous pouvez utiliser en déplacement ou en festival),
  • Le tirage à banc de glace…

Pour le tirage à distance, vous avez par exemple :

  • L’usage du refroidisseur glycol et banc de glace,
  • L’usage de chambre froide avec refroidisseur,
  • Les tanks de service…

Comment servir une bière pression ?

Une bière pression correctement versée doit être surmontée d’un beau col de mousse de 1 pouce (~2cm). Avec une technique appropriée, vous pouvez réaliser cette présentation attrayante à la fois rapidement et avec peu ou pas de déchets.

  1. Tenez le verre à un angle de 45 degrés à environ deux pouces sous le bec afin que la bière coule initialement sur le côté du verre,
  2. Saisissez la poignée du robinet à sa base, ouvrez le robinet rapidement et complètement pour que la bière coule librement,
  3. Au fur et à mesure que le verre se remplit, inclinez-le progressivement vers le haut afin de finir de verser directement au milieu du verre pour construire la tête en mousse,
  4. Fermez le robinet rapidement pour éviter tout débordement inutile.

Voilà, vous êtes désormais un pro de la bière pression et comprenez désormais pourquoi elle est souvent meilleure. Alors, à votre santé !

Cet article était-il utile ?

Cliquer sur une étoile pour voter

Note moyenne 4.5 / 5. Votant 4

No votes so far! Be the first to rate this post.


A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→