Lagers artisanales, pourquoi sont-elles si rares ?

3 200 views

featured

4.5
(13)

Pils, Helles, Dunkel, Tmavé, Vienna, Bock… les bières de fermentation basse que sont les lagers sont nombreuses. Ce sont les plus brassées sur la planète, ce sont les bières les plus plébiscités par les brasseurs eux-mêmes, et pourtant il existe peu de lagers artisanales. Comment expliquer cela ?

Si aux USA la contre-attaque des craft lagers semblent bien amorcées, en France la lager artisanale en est encore à ses balbutiements. Il faut dire que le marché américain de la bière artisanale est beaucoup plus mature.

Pourquoi les brasseries artisanales ne brassent pas souvent des lagers ?

Il existe plusieurs raisons qui expliquent le fait que les brasseries artisanales brassent beaucoup moins de bières de fermentation basse (à lire: Quelle est la différence entre une lager et une ale?). Et notamment :

  1. Les lagers sont les bières les plus difficile à brasser : leur goût est subtil et raffiné et elles ne pardonnent aucune erreur. Le moindre écart a vite tendance à se faire ressentir.
  2. Les lagers fermentent plus longtemps : quant une ale classique est fermentée en 10-15 jours, il faut compter plutôt 20-25 jours pour brasser une lager. Ce temps supplémentaire immobilise un fermenteur plus longtemps. Or la plupart des brasseurs artisanaux dispose d’une capacité de stockage de la bière limité, il faut libérer les fermenteurs le plus vite possible. Comme dans toute entreprise, la durée de stockage coûte cher
  3. Les lagers se vendent moins chères : tandis qu’il faudrait logiquement vendre la bière plus chère puisqu’on la stocke plus longtemps, l’industrie brassicole brasse essentiellement des lagers. Si bien que personne n’est prêt à payer le prix d’une NEIPA pour boire une lager…

Ce triptyque de contraintes, plus difficile, plus cher et moins rentable fait qu’on voit encore peu de lagers artisanales en France. Mais est-ce pour autant une cause perdue ?

A lire : Histoire de la lager

Le marché de la lager artisanale va-t-il se développer ?

Il se développe déjà plutôt bien puisqu’on commence à voir quelques lagers sur le marché de la bière artisanale. Et il n’y a pas de raison que cela ne se suive pas la tendance américaine où la Craft Pils rencontre un franc succès. Pour cela, il faut comprendre qu’une brasserie artisanale a besoin de disposer de fermenteur de plus grande taille pour stocker de la bière de fermentation basse plus longtemps. En réalité, la lager peut s’avérer rentable uniquement à partir d’un certain volume de production. Pour un brasseur, l’intérêt est qu’il peut s’ouvrir à de nouveaux marchés et faire du volume, c’est une bière qui va mieux correspondre à une fête de village, un événement sportif ou un festival de musique. Malgré tout, qui dit fermenteur de plus grande taille dit plus gros investissement et c’est pour cette raison que la lager artisanale française n’en est encore qu’à ses débuts. Le marché a besoin d’être plus mature en quelque sorte, il a besoin de voir un public encore plus demandeur et il a besoin d’une puissance financière encore plus importante. Mais année après année, cela se développe…

Il faudra sûrement se rendre en Allemagne ou en République Tchèque pour goûter les meilleures lagers ambrées ou noires mais nul doute que les pils, helles ou kölsch ont de beaux jours devant elles.

Conseils : Tu veux faire ta bière à la maison ? Jette un oeil à notre GUIDE COMPLET pour t'aider à te lancer dans la fabrication de bière à la maison, choisir ton matériel en fonction de ton espace (maison, appartement...) et de tes envies de brasseur. Voir ce guide 100% gratuit

Cet article était-il utile ?

Cliquer sur une étoile pour voter

Note moyenne 4.5 / 5. Votant 13

No votes so far! Be the first to rate this post.


A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

Répondre