Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Tirage pression dans un bar : les différents systèmes

855 views

featured

De nos jours, il y a de plus en plus de porteurs de projets dans la bière grâce à l’essor de la filière brassicole. Microbrasseries, cavistes et bars à bières indépendantes naissent chaque jour permettant aux consommateurs de boire de meilleurs produits. Pour faire suite à notre article sur les difficultés pour ouvrir un bar à bières, voici un nouvel article qui résume les différents systèmes de tirage pression.

Selon la place dont on dispose, les possibilités d’agencement et le budget dont on dispose, il existe différents systèmes permettant de tirer de la bière dans un établissement professionnel. Les combinaisons sont multiples et cet article n’a pas pour vocation d’être exhaustif, simplement de donner une meilleure visibilité sur quelques choix existants. Généralement, il est préférable de déléguer complètement l’installation de son tirage pression en faisant appel à un professionnel. Toutefois, il vaut mieux s’y connaître un minimum pour pouvoir discuter avec l’installateur et disposer en finalité d’un système de tirage pression qui satisfait au quotidien. De plus, bien comprendre son tirage pression est essentiel pour assurer un service de la bière de qualité.

Deux grands formats de tirage pression se distinguent, le tirage direct et le tirage à distance.

Tirage pression direct

Tireuse froid sec

C’est le système le moins adapté car il est davantage utilisé pour tirer de la bière en festival ou en déplacement. Les tireuses à froid sec sont petites compactes et certaines d’entre elles ne nécessitent même pas d’avoir de bouteille de CO² puisqu’elle intègre parfois un compresseur. Parce qu’elle pousse la bière à l’oxygène, la conséquence est qu’on ne peut tirer que des fûts de type KeyKeg où la bière n’est jamais en contact avec le gaz de tirage. Ou alors, il faut avoir prévu de passer le fût dans la journée. D’autres tireuses à froid sec fonctionnent sans compresseur et doivent être couplées avec une bouteille de CO², comme tout tirage pression traditionnel. Pour une installation plus pérenne et pour pouvoir pousser n’importe quel type de bière, il vaut mieux privilégier cette solution.

Avantages :

  • Compact, on peut la poser sur le comptoir
  • Petit prix
  • Tirage instantané d’un fût à température ambiante

Inconvénients :

  • Dégagement de chaleur
  • Débit limité

Kegerator et réfrigérateur de dessous de bar

C’est le système souvent privilégié par les brasseurs amateurs pour servir leur bière en pression à la maison, les systèmes de kegerator ou de dessous de comptoir. En fin de compte, il s’agit simplement d’un réfrigérateur dans lequel on intègre la bière à servir et depuis lequel on tire directement la bière. Pour les petits établissements où la place est limitée, c’est très intéressant car il ne faut pas plus de place que l’élément réfrigérant. C’est toute de même plus gros qu’une tireuse à froid sec mais le gros avantage, c’est qu’il y a peu de dégagements de chaleur pour tirer la bière. Dans un bar à bière, les fournisseurs de tirage pression proposent souvent ces réfrigérateurs à fûts, qui s’installent sous le comptoir et permettent de tirer la bière directement. C’est notamment bien adapté pour les restaurants qui proposent de la bonne bière en pression comme les fûts tournent moins vites.

Avantages :

  • Compact, on peut l’installer sous le comptoir
  • Le tirage est facilité car la bière est déjà fraîche
  • Dégagement de chaleur bien moins important

Inconvénients :

  • Il faut placer les fûts minimum 24h avant (voire 48h) pour qu’il soit frais
  • L’espace frais est souvent limité et tous les fûts doivent être au frais

Tireuse à banc de glace

C’est un système plus stable et généralement moins capricieux que les tirages à air sec. Dès lors que le système tourne, il est permet de tenir des débits plus soutenu. Ce type de tirage génère en fin de compte un banc d’eau glacée dans lequel sont emprisonnés des serpentins en inox. La bière passe dans les serpentins et se trouve refroidie instantanément. Ce type de système est très efficace mais dispose toutefois d’inconvénients, il faut brancher la tireuse quelques heures à l’avance.

Avantages :

  • Tirage instantané de fûts
  • Débit important possible selon la taille du banc de glace

Inconvénients :

  • Système rapidement volumineux
  • Dégagement de chaleur
  • Branchement du tirage en avance

Chambre froide

Il s’agit là finalement du même système que le tirage pression de type kegerator ou réfrigérateur de dessous de bar. Je l’ai distingué car il est généralement beaucoup plus volumineux. L’avantage étant qu’on peut stocker tous ses fûts dans une chambre fraîche et ainsi les conserver dans des conditions idéales. Cela me permet de rappeler qu’idéalement, la bière devraient être constamment conservée en dessous de 10°C afin de conserver le plus longtemps possible ses arômes. Tirer de la bière directement depuis une chambre froide est une excellente solution dès lors que l’on dispose d’un endroit assez spacieux pour pouvoir y placer une chambre froide et son moteur qui va dégager pas mal de chaleur. Si les volumes sont importants, on peut y placer une chambre froide et carrément mettre les becs de tirage directement sur la paroi extérieure de la chambre.

Avantages :

  • Conservation idéale des fûts
  • Service de la bière facilité
  • Débit important possible

Inconvénients :

  • Il faut pas mal de place

Tirage pression à distance

Refroidisseur glycol et banc de glace

Prendre de la distance est généralement un avantage en terme d’agencement. On peut stocker ses fûts de bière à un endroit différent du comptoir. L’inconvénient étant que plus la distance est longue, plus les pertes en bières sont importantes notamment au moment des nettoyages hebdomadaires des lignes. Les refroidisseurs à banc de glace et recirculation de glycol ne sont ni plus ni moins que les mêmes que les tireuses à banc de glace. La seule différence étant que de l’eau glycolée circule près des lignes de bières pour éviter que la bière ne chauffe dans les tuyaux en sortie du refroidisseur. Parfois, la distance entre le refroidisseur et les becs de service peut être de plusieurs mètres, c’est pourquoi faire re-circuler de l’eau presque glacée est essentiel. Sans cette recirculation qui s’effectue généralement dans des lignes pythons, la bière chauffe rapidement dans les tuyaux et mousse énormément. En d’autres termes, c’est du gaspillage. Ce type de système est souvent utilisé dans les bars à bières et notamment lorsqu’on manque de place derrière le comptoir car les fûts et le système de refroidissement sont souvent très volumineux. Il faut toutefois faire attention à bien isoler les fûts du refroidisseur qui dégage pas mal de chaleur. Ce serait un peu le serpent qui se mort la queue, un système de froid qui rafraîchit des fûts et qui en même temps les réchauffe.

Avantages :

  • Possibilité de dégager de l’espace derrière le comptoir
  • Débit important possible
  • L’espace de manutention des fûts est généralement plus confortable
  • Réglage des pressions par fût

Inconvénients :

  • Un peu de perte au nettoyage des lignes si la distance est importante
  • Coût plus important d’installation
  • Eviter de stocker trop de fûts pour la conservation

Chambre froide + refroidisseur

C’est le top du top, un système de chambre froide + un refroidisseur à glycol. Ce type d’installation est très fréquent aux USA notamment. Généralement, on ne dispose pas d’assez de place pour installer un comptoir près de la chambre froide, du coup la chambre froide est installée à distance et la bière est acheminée par un refroidisseur à banc de glace et ligne python. C’est un type de système qu’on voit souvent dans les établissements disposant de caves ou de sous-sols.

Avantages :

  • Conservation des fûts au frais
  • Débit important possible
  • Bonne séparation de l’espace bar et de l’espace technique

Inconvénients :

  • Il faut de la place
  • Le coût de départ est important
  • Perte de bière importante au nettoyage si la distance est importante
  • Bien gérer les pressions appliquées pour ne pas carbonater les bières !

Tank de service

Pour terminer, c’est un système moins communs mais qu’on voit fréquemment dans les brewpubs ou dans les bars en partenariat avec un brasseur. En République-Tchèque par exemple, les plus gros débits de Pilsner Urquell sont livrées en bière dans leur tank de service directement par transfert de cuve de transport (camion) au tank. La bière n’est même pas mise en fût. Dès lors que l’on dispose d’un brewpub, c’est également le système idéal car il n’est plus la peine de conditionner la bière. De plus, les tanks de service conçus pour refroidir la bière, celle-ci est donc déjà prête à servir. Inutile ici de détailler les avantages et les inconvénients tant ce type de service est spécifique à un profil d’établissement.

 

Voilà pour cet article qui tente de présenter les différents systèmes de tirage pression qui s’offrent aux bars à bières. Le choix du système n’est pas à prendre avec des pincettes tant il va faire le quotidien des tenanciers. Il est important de bien se former à l’utilisation et à la manutention des systèmes pour service de la bière de qualité. Cet article d’introduction est une base pour creuser le sujet et je conseille vigoureusement le PDF gratuit de Draught Quality pour étudier plus en profondeur le sujet.

Image à la une : Charlie Solorzano sur Unsplash

Tirage pression dans un bar : les différents systèmes
4 (80%) 1 vote


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

2 commentaires to “Tirage pression dans un bar : les différents systèmes”

  1. Merci Thomas pour ton tour des systèmes existants.
    On voit de plus en plus de Beertrucks se développer en France. Quel système tu recommandes pour ce genre de bar ambulant ?
    Merci 🙂

Répondre