Beavertown en discussion avec Heineken !
Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Beavertown en discussion avec Heineken !

1 551 views

featured

Logan Plant, fils de Robert Plant le chanteur de Led Zeppelin, va-t-il vendre des parts de sa brasserie Beavertown à Heineken ? La question secoue l’ensemble de la planète brassicole européenne en ce mois de mai 2018.

La brasserie Beavertown est devenue en l’espace de 6 ans à peine une des brasseries les plus populaires de Londres et même d’Europe. La Gamme Ray, leur American Pale Ale est la bière de référence de nombreux amateurs de bière. Or, d’après une information du média The Times, la brasserie serait en discussion avec Heineken pour une cession de 49% de part. La même proportion de vente qu’avec la brasserie étasunienne Lagunitas en 2015. Rappelons aussi que dans le cas de Lagunitas et de Del Ducato également, Heineken et Duvel Moortgat sont rapidement devenus majoritaires dans un second temps.

Le 15 mai dernier, Beavertown disait non

Le monde de la bière artisanale est d’autant plus choqué par cette nouvelle qui est tombée hier que le 15 mai dernier, tandis que l’excellent blog Boak & Bailey pariait sur une cession prochaine de Beavertown, la brasserie réfutait tout lien le géant brassicole AB Inbev. Les blogueurs anglais dans leur enquête déclaraient que Beavertown montrait tous les signes avant-coureur d’une prise de contrôle par un géant brassicole.  Or dans une réponse publique sur Twitter, Beavertown répondait que la cession à AB InBev « n’allait pas se produire ».

En effet, la prise de contrôle par AB InBev ne risquait pas de se produire. Beavertown n’étaient pas en discussion avec le numéro 1 de l’industrie brassicole comme le pensait Boak & Bailey mais avec le numéro 2 Heineken !

Il faut noter que parmi les indices relevés par les observateurs, l’export temporaire de la production des deux bières stars de la brasserie (la Gamma Ray et la Neck Oil) vers la Belgique aurait joué un rôle déterminant dans les soupçons.

Une croissance toujours plus grande

L’objectif de l’entrée d’un nouvel actionnaire hypothétique serait de trouver un nouveau site de production encore plus grand. Logan Plant serait à la recherche de ce nouvel investisseur depuis de nombreux mois. De la même manière que Brixton, Heineken pourrait permettre à Beavertown de réaliser son rêve de croissance avec l’ouverture d’un nouveau site.

Rappelons que comme la brasserie néerlandaise De Molen qui organisait un gros festival brassicole le Borefts, peu à peu désaffecté par les aficionados de bière après la cession de 35% de parts à Bavaria en 2016, Beavertown pourrait subir le même sort pour son très populaire festival brassicole The Extravaganza qui doit se tenir en Septembre prochain.

L’affaire est à suivre de très prêt mais il semblerait bien que cette cession soit très proche de se réaliser… et cela pourrait décevoir de nombreux fans de la brasserie.

Déjà en mai 2017, il y avait des rumeurs de vente de Beavertown qui a ce moment là déclarait : « nous ne vendons pas donc vous n’avez pas à vous inquiéter. On se voit au #BEAVEREX17 ». Qu’en sera-t-il cette année ?

 

Beavertown en discussion avec Heineken !
5 (100%) 1 vote


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

2 commentaires to “Beavertown en discussion avec Heineken !”

  1. Laurent Mousson a dit :
    mai 26, 2018 at 9:13

    “Rappelons aussi que dans le cas de Lagunitas et de Del Ducato également, Heineken est rapidement devenu majoritaire ensuite.”
    Euhhh… Lagunitas, oui, mais Ducato, c’est Duvel Moortgat qui a pris une participation, pas Heineken…

Répondre