Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Guide de survie en festival de bière

1 242 views

featured

La sentez-vous cette effervescence mêlée d’une douce brise houblonnée ? C’est le printemps et la saison des festivals de bière approche à grand pas ! Et c’est décidé, vous comptez en tirer le meilleur sans finir en rampant après une heure et demie de visite et six imperial stouts. Voici donc neuf conseils de vieux loup de bière pour survivre à cette festive mais délicate épreuve et en profiter au mieux.

Soyez humble

Il faut se faire une raison dès le départ : on ne peut pas tout goûter. Oui, c’est frustrant, il y a des dizaines de brasseries qui proposent toutes des bières très différentes. Mais cette grande variété vous permettra tout de même de faire de belles découvertes, quitte à vous procurer ensuite d’autres bières des brasseries que vous aurez le plus aimées. Allez-y donc en explorateur plutôt qu’en collectionneur.

Hydratez-vous

L’alcool déshydrate. Pour rester frais et pimpants tout au long de votre visite, voire même le lendemain de votre visite, pensez à boire de l’eau entre chaque dégustation. Cela vous permettra même de rincer votre gosier de la bière précédente et de repartir pour la suivante avec un palais presque tout neuf.

Dotez-vous d’un sac à dos

Il vous permettra de ramener quantité de trouvailles brassicoles achetées sur place pour prolonger le plaisir chez vous. Un tel équipement vous offrira même la possibilité de transporter une bouteille d’eau, voire une poche à eau, afin de suivre la recommandation précédente.

Rincez votre verre

Pour éviter les interférences entre vos dégustations successives, rincez votre verre entre chaque bière. Il y a en principe des fontaines à eau prévues à cet effet. (Si en plus vous buvez l’eau de rinçage, eh bien vous serez encore plus hydraté.es !) Dans certains cas vous pouvez faire l’impasse sur le rinçage si vous dégustez une bière qui aura assurément le dessus sur la précédente, par exemple une baltic porter après une pale ale légère. Ce qui m’amène au point suivant :

Allez-y crescendo

Cela va de soi mais si vous voulez travailler sur la durée, évitez les bières à 11° dès le début de votre déambulation. Mieux vaut commencer par des bières moins alcoolisées et garder les plus fortes pour la fin de la visite. De manière générale, en festoche les bières sessionsà moins de 5° d’alcool – sont vos amies.

Visez les stands plus dégagés

Certaines brasseries renommées attirent des foules avides de goûter leurs dernières nouveautés, rendant l’accès au stand difficile. Or, l’intérêt de ce genre d’événement c’est aussi de pouvoir rencontrer les brasseurs et d’échanger avec eux au sujet de leur bière. Les interroger sur le style, les ingrédients, leur philosophie, vous permettra de mieux déguster. Ces discussions sont malheureusement compliquées quand 20 personnes attendent d’être servies derrière vous. Allez donc vers les stands les moins assiégés pour privilégier le contact, et guettez les moments où ceux des brasseries en vogue se dégagent un peu.

Et d’ailleurs, soyez gentils avec les brasseurs…

Soyez gentils avec les brasseur.se.s

Oui, il en va de votre survie, c’est costaud un brasseur. Ils n’ont peut-être pas le style de bière que vous leur demandez, soit parce qu’ils ne le brassent pas, soit parce qu’ils n’ont pas pu tout apporter sur place. Ils sont ouverts à la critique si elle est constructive. Et ils préfèrent qu’on apprécie leur produit pour son goût et pas pour son degré d’alcool. “C’est laquelle la plus forte?” est donc une question peu judicieuse.

Assurez vos arrières

A moins d’avoir un.e excellent.e ami.e qui se dévoue pour conduire et ne pas boire d’alcool (à un festival de bière !!), prévoyez à l’avance un hébergement sur place, et utilisez les transports en commun.

Laissez-vous surprendre et variez les plaisirs

Vous pensez ne pas aimer, par exemple, la bière brune? Faites-vous conseiller et essayez quand même ! Tout d’abord, vos goûts ont peut-être évolué depuis la dernière que vous avez goûtée. Et surtout, il n’y a pas UNE bière brune, il y a autant de bières brunes que de brasseries qui en brassent. Et des dizaines de styles de bières brunes, avec des goûts radicalement différents. (Regardez ma mère, elle croyait ne pas aimer la bière et finalement elle s’est révélée être une fan d’imperial stout, alors hein.) Testez donc sans a priori de couleur ou de style, vous n’avez pas grand chose à perdre. Vous risquez seulement d’éduquer un peu plus votre palais et de découvrir de nouvelles pépites brassicoles !

Avec toutes ces astuces, vous devriez survivre plusieurs heures en festival de bière et faire l’admiration de vos amis ! Dites-nous quels festivals vous avez prévu de visiter cette année, et faites-nous part de vos meilleurs découvertes, on est curieux chez Happy Beer Time!

En attendant, ce n’est pas tout mais moi je vais m’échauffer pour le Lyon Bière Festival ! Un bon entraînement, c’est la clé.

Photo à la une : Chris Sampson

Guide de survie en festival de bière
3.7 (73.33%) 3 votes


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Morgane

Lyonnaise de 28 ans, Morgane est fan de Michael Jackson (l'écrivain, pas le chanteur) et ne jure que par le Vic Secret (le houblon, pas la marque de strings). Dans le top 5 de ses choses préférées au monde, la bière arrive juste avant la vidéo de la tortue qui marche avec un chaton assis sur son dos. C'est dire si elle aime la bière ! Style favori : sour ales aux fruits

1 commentaire to “Guide de survie en festival de bière”

  1. Bonjour,
    Suis pas mal! Je fais déjà tout ça! 😉
    Un autre petit conseil : préparer sa visite en se rendant sur les sites des brasseries présentes sur le salon et faire une sélection de leurs bières.
    Mis à part le fait d’aller crescendo, pas toujours évident, car on ne sait généralement pas quelles vont être les bières en dégustation.
    Et c’est vrai qu’il faut sortir de sa zone de confort : c’est même tout l’intérêt! Je me suis découvert une nouvelle passion après le salon de Saint-Malo pour la bière blanche après avoir goûté celles des brasseries La Dilletante et Azimut (au basilic).

Répondre