Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Les bières tchèques, voyage au pays de la « drinkability »

447 views

featured

Cela commence un peu à dater comme j’ai mis un peu de temps à monter la vidéo mais il y a 1 an et demi, j’avais rencontré Sé Padilla, un américain fondateur des Prague Beer Musuem. Au cours de cette interview, nous avions fait un petit topos ensemble sur le marché de la bière tchèque. Petit récap.

Le Prague Beer Museum est une série de bar à bières artisanales fondés par un américain. Chaque bar dispose de 30 bières tchèques avec une belle sélection de bières artisanales. C’est donc un endroit sympa pour goûter de la bière tchèque et forcément, M. Padilla est le mieux placé pour parler de l’évolution du marché tchèque, en tant que pionner dans le domaine, il a vu venir beaucoup de brasseries. Lorsqu’il est arrivé des USA, il a tout de suite constaté qu’il était compliqué de trouver des endroits où l’on pouvait boire autre chose que des pilsners et des lagers. Elles sont très bonnes, mais les tchèques comme partout dans le monde veulent aussi goûter des IPA, des stouts etc.

Vidéo sur le marché tchèque avec Sé Padilla

Voir notre interview en anglais de Sé Padilla qui nous explique le marché brassicole tchèque.

Le début du mouvement craft en tchéquie

C’est en 2008 que le mouvement tchèque de la bière artisanale a commencé à exploser. Sé Padilla a vu plusieurs brasseurs commencer à faire des IPA. Une des premières brasseries à faire des IPA en République-Tchèque a été la brasserie Matuska. Il y a aussi la brasserie Kocour parmi les pionniers. Voyant ces premières brasseries commencer à faire autre chose que de la lager et un poil excité par le fait que les bières de « chez lui » commençait à débarquer dans son pays d’adoption, il ouvre en 2010 le premier Prague Beer Museum. C’était la première fois dans le pays qu’on voyait un bar à bières, avec seulement des bières non pasteurisées, non filtrées avec 30 pressions, une révolution à l’époque. Mais Sé Padilla en était sûr, le mouvement n’allait pas s’arrêtait là et aller devenir de plus en plus grand.

D’après lui, le mouvement craft a été un peu plus long a démarré en République-Tchéque par rapport au reste de l’Europe parce qu’il y a une grosse tradition brassicole là bas. La bière faisait déjà partie du pays. Les anciens ne voulaient pas que l’on touche à leur lager. Mais les jeunes brasseurs ont souhaité se mettre à faire des IPA.

Un autre frein qui a ralenti la montée du craft au République Tchèque, c’est le prix ! La bière ne coûte pas chère là bas et ne doit pas coûter plus. Problème, les petits brasseurs n’avaient pas les moyens de s’aligner sur les prix rédhibitoires de l’industrie tchèque. Mais à un moment donné, Sé Padilla a vu les tchèques prêt à payer deux fois le prix d’une bière industrielle pour une bière artisanale. Dès lors, il a su que le mouvement était en marche et que cela ne reviendrait pas en arrière. Il savait que le marché craft allait explosé et il a explosé. Désormais, il a de nombreuses brasseries, de nombreux bars à bières artisanales et, d’après lui le mouvement n’est pas prêt de s’arrêter, il y a de la place pour beaucoup de monde.

Les bières à découvrir en République-Tchèque

Il y avait en 2016 environ 250 brasseries artisanales commerciales en République-Tchèque et certainement plus maintenant puisqu’il y a environ 1 nouvelle brasserie chaque semaine. Voici, une liste de brasserie artisanale à découvrir si tu vas en République-Tchèque.

  • Lucky Bastard, les petits nouveaux
  • Matuska, les pionniers, les premiers à démocratiser l’IPA
  • Kocour, un autre pionnier
  • Nomád, une petite brasserie très expérimentale
  • Uneticke, une brasserie artisanale qui fait d’excellente lager
  • Clock, une des brasserie de la nouvelle vague tchèque
  • Permon, un autre pionnier tchèque
  • Zemský, et sa bonne India Brown Ale
  • Raven, pas mal de bière impérial et notament un eisbock
  • Beskydský, excellente bière belge
  • Břevnovský, et son excellent stout
  • Klášterní, le vin d’orge est prodigieux
  • Sibeeria, la brasserie du bar Beer Geek
  • U Tří růží, brewpub du centre de Prague, excellente lager traditionnelle
  • Beerserker, la Duck & Dog est une super IPA
  • Purkmistr, très bonne weizen IPA
  • Černá Hora, une bonne weizen tchèque
  • Pivečka, et notamment une belle série single hop
  • Prager Laffe, très bonne golden ale, la blondie

Un élément déterminent dans la découverte des bières tchèques est la facilité de dégustation de ces bières. Bien que les brasseurs artisanaux se sont mis à brasser des bières modernes (IPA, Stout), le marché fait que les bières tchèques sont toujours très facile à boire. Les brasseurs tchèques sont focalisé sur la buvabilité, il faut être capable d’enchaîner les pintes sans difficulté. C’est notamment la raison pour laquelle ont va voir beaucoup de « session beer » en tchéquie. Les tchèques aiment leur bière équilibrée plus que dans les excès ou dans la fantaisie. On aura du mal à trouver des pumpkin ale ou ce genre de boissons fantaisistes.

Un terme s’impose depuis peu en République-Tchèque pour parler des bières artisanales :

Řemeslné pivo

Et pour goûter ces bières à Prague, voici quelques spots à découvrir.

Voilà, pour cette petit balade en République-Tchèque, une terre de bière à découvrir absolument où se mélange bière industrielle d’exception et bières artisanales dans un monde où la culture brassicole est extrêmement forte. Le tout pour des tarifs plutôt dérisoire.

 

Les bières tchèques, voyage au pays de la « drinkability »
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

Répondre