Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Quand le houblon s’invite dans Vodka, Gin, Whisky, Vin et Cidre !

467 views

featured

Les parallèles entre le monde brassicole et les autres alcools me plaisent souvent. On y pense pas souvent, mais c’est vrai que le houblon est un ingrédient qui s’est imposé dans la bière mais qui pourrait très bien s’imposer dans d’autres produits. Voici un exemple avec cette Vodka distillée par Ninkasi Fabrique à Lyon au houblon tchèque – un houblon noble – le Saaz.

Dans quels alcools peut-on mettre du houblon ?

Techniquement parlant dans tout. Surtout que le houblon dans la bière est très souvent utilisé en houblonnage à froid, c’est à dire après le brassage. C’est une technique qui permet de réaliser une sorte d’infusion à froid pour extraire uniquement les huiles essentielles du houblon et rien d’autre. Donc pas d’amertume.

On peut faire un dry hopping dans du vin, du cidre, du gin, de la vodka, tous les types d’alcool pour lesquels des arômes fruités et floraux pourraient être un atout. Je me rappelle par exemple de la dégustation verticale de Justin du Barallel de ses vins blancs houblonnés avec trois houblons différents (Mandarina, Citra et Simcoe de mémoire). L’apport du houblon sur le vin blanc était vraiment un plus. En même temps, pourquoi le côté agrumes, fruits tropicaux n’apporterait-il pas un bonus au vin blanc ?

La Vodka au Saaz par Ninkasi

Ninkasi m’a fait parvenir sa dernière Vodka au houblon Saaz. C’est une très bonne idée que d’utiliser le Saaz, houblon nombre tchèque dans une vodka. Le Saaz est bien connu pour ses arômes très floraux, mentholés voire un peu poivrée pour apporter un côté sympa à la vodka.

Après avoir dégusté le produit, on sent clairement des arômes floraux et des arômes d’agrumes dans cette vodka. Je ne suis pas un grand expert de vodka, mais elle se boit bien tout seule sans diluant. On note clairement des arômes d’agrumes et de fleurs. C’est très parfumé. Il faut aussi noter que c’est une vodka à base de blé pour faire une nouvelle fois le parallèle avec la bière. A l’aveugle en revanche, j’aurais été incapable de deviner qu’il y avait du Saaz. Mais j’imagine que le Saaz dans un contexte différent que la bière réagit peut-être différemment, c’est d’ailleurs tout l’intérêt de l’expérience.

Côté prix, on se retrouve à 30€ la bouteille de Vodka de 50cl. Une vodka pour faire plaisir à un amateur.

A noter, Ninkasi va bientôt sortir un whisky également.

Autres exemples de croisement spiritueux et bières

Le gin et la bière, les meilleurs copains

Il est de plus en plus fréquent de voir le monde des spiritueux et des bières se croiser. J’ai déjà également goûté un Gin houblonné, ça fonctionne très très bien comme le Gin est un produit amer, floral et épicé. Il y a beaucoup de similitudes avec la bière. On dit souvent que le whisky est proche de la bière étant donné que les deux produits sont à base de malts mais je trouve que le Gin partage plus de points communs. Sans compter qu’il peut être produit à base de malt lui aussi.

Le gin utilise la baie de genévrier, ce qui était très souvent utilisé à la place du houblon à l’époque comme amérisant. On en retrouve des traces comme dans certain style tel que le Sahti finlandais par exemple.

Finalement le Gin et la bière sont deux alcools où la maîtrise de la balance amère / sucrée joue un rôle majeur et où les arômes épicés, floraux, fruités sont déterminants du goût. Un autre gros point commun entre les deux breuvages vient du fait que les deux autorisent voire même encouragent l’ajout d’éléments extérieurs à infuser (des épices, des fruits etc…).

Le whisky (bourbon) et la bière, logique !

On connait bien le lien fort entre le whisky et la bière grâce au malt. On connait aussi de nombreuses bières vieillies en fût de whisky ou de bourbon.

Ce qu’on a vu plus récemment voir le houblon c’est des whisky et bourbons vieillies en fût de bière. C’est à dire qu’une bière a subie un vieillissement dans une barrique et qu’ensuite, on a intégré du spiritueux à l’intérieur. J’avais notamment eu la chance de goûter la version bourbon vieillie en fût d’Imperial Stout de la brasserie New Holland du Michigan. Les écossais de Glenfiddich ont eux sortie récemment un whisky vieilli en fût d’IPA (curieux de vieillir une IPA btw). Une sorte de whisky houblonné finalement.

Et pourquoi pas essayer toi même ?

Si tu es brasseur et que tu as des restes de houblons, pourquoi ne pas tenter d’infuser ses fins de sachet dans tes vins blancs, vins rosés, gins et vodka pour les customiser ?

Il suffit de laisser infuser quelques pastilles de houblons dans un petit sachet pendant 2-3 jours et le résultats devrait être amusant.

 

Et toi, as-tu déjà goûté ou expérimenté des croisement avec d’autres alcools ?

Vodka offerte par Ninkasi Fabriques

 

 

 

 

 

Quand le houblon s’invite dans Vodka, Gin, Whisky, Vin et Cidre !
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

9 commentaires to “Quand le houblon s’invite dans Vodka, Gin, Whisky, Vin et Cidre !”

  1. C’est intéressant de voir comme le monde évolue. Il n y a pas si longtemps la bière était considéré comme bas de gamme et maintenant regardez : On fais vieillir des whisky et du rhum dans des fût de bière ! Franchement je trouve ça génial.

    Autant pour la vodka, le rhum et le whisky l’ajout de houblon me laisse perplexe… quand tu as mentionné le gin je me suis dit “Ben oui c’est évident!”

    J’ai un alcool de patate douce qui traîne chez moi que je n’aime pas trop… Je vais essayer de faire infuser du houblon dedans pour voir 😉

  2. Je ne suis pas un grand consommateur d’alcool fort, une bouteille peut rester plus de 5 ans dans mon placard. Si je fais le parallèle avec la bière dont le caractère houblonné est le plus volatile, ça m’obligerai à boire ma bouteille de vodka dans les 3 à 6 mois…
    Par contre une bouteille de vin blanc sec, minéral avec 3g de chinook ça me parle bien, je test au prochain apéro.

    • Oui, je dois admettre que je ne consomme pas assez d’alcool fort pour tenter l’expérience à la maison également. Mais pour un bar par exemple où le débit est important. Ou bien pour une fête (mariage par exemple).

      Tiens moi au courant de ton expérience avec le Chinook.

  3. quentin a dit :
    juin 14, 2017 at 4:39

    La brasserie Jopen aux Pays-Bas produit un tres bon Gin dans lequel ils mettent du houblons. Mais en effet il est difficile de détecter les aromes de houblons, on va dire que ca participe au bouquet aromatique !

  4. Je suis en train de mettre sur le marché un Gin fait avec du houblon. J’avais envie de faire un Gin avec des ingrédients le plus locales possible. Etant donné que beaucoup de Gin sont fait avec de l’écorce de citron, je me suis dit que le Citra pouvait être intéressant dans la recette pour remplacer le citron et c’est franchement pas mal ;). Ce qui est intéressant dans la distillation c’est qu’il y a que l’arôme du houblon qui passe à travers l’alambic et pas l’amertume. Du coup les arômes des “nouvelles” variétés de houblons sont super intéressant pour ce genre de produit.

Répondre