Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Ratebeer cède des parts à AB InBev… et le cache !

1 718 views

featured

Une bombe vient de tomber sur la planète bière en ce 2 Juin 2017. Une longue enquête de l’excellent journal brassicole Good Beer Hunting a révélé que le géant brassicole AB InBev a racheté des parts du plus gros média social brassicole Ratebeer. Mais là où le bât blesse, c’est que l’accord est resté secret depuis Octobre 2016, date de la transaction.

Les révélations de Good Beer Hunting sont absolument saisissantes. Depuis Octobre 2016, le plus grand groupe brassicole mondial – qui possède 30% des volumes de bières dans le monde – vient d’investir dans la plus grande communauté en ligne, le site Ratebeer. Quelques heures après les révélations du journal, Joe Tucker (gérant de Ratebeer) a confirmé l’accord pourtant resté muet pendant 8 mois.

L’affaire Ratebeer / AB InBev : un secret bien gardé

Début de soupçon en Mars 2017

C’est en Mars 2017 sur LinkedIn que les premiers soupçons se sont réveillés via le profil d’un des products manager de la filiale ‘craft’ d’AB InBev : ZX Ventures Lead. Certaines lignes du profil du salarireé de ZX ont particulièrement retenu l’attention de Good Beer Hunting et principalement celles de son implication dans « la fusion avec RateBeer ».

“merge with ratebeer” sur un profil LinkedIn d’un employé InBev

Confirmation par téléphone

Après s’être entendu pour un coup de téléphone initialement prévu en Mars avec Joe Tucker, l’équipe de Good Beer Hunting a finalement dialoguée avec le gérant de Ratebeer tout récemment.

Lors de la conversation, il a d’abord nié les faits avant d’esquisser un rire jaune face à la révélation de la découverte LinkedIn.

Une acquisition dans la longue série de rachat d’AB InBev

Pour un petit historique des rachats, le monstre brassicole dispose désormais de parts dans :

InBev ne se contente pas avec ce rachat de disposer d’une main mise horizontale (brasseries) et verticale (distributeurs > fournisseurs). Cette récente acquisition d’une puissance digitale s’inscrit dans sa volonté de maîtrise de réseaux d’influence. Pour information, AB InBev est également à l’initiative de nombreux blogs surfant sur une ligne éditoriale très proche de celle des blogs comme le notre (jetez un oeil à thebeernecessities.com pour les curieux).

Une acquisition et plein de questions…

Pourquoi AB InBev investit dans RateBeer ?

Il est clair que AB InBev investit dans le média social brassicole n°1 pour accéder à la donnée. Les données collectées par Ratebeer sont colossales et très riches en terme de tendances de consommation notamment.

Se retrouver à l’intérieur de Ratebeer est une opportunité pour mieux connaître les consommateurs de bières.

Du côté de RateBeer en revanche, on parle de difficulté à évoluer techniquement d’une part et d’accompagnement dans le développement d’une activité e-commerce d’autre part.

Pourquoi avoir gardé le rachat secret ?

Bien que le rachat soit minoritaire, une question trotte sur toutes les lèvres ? Pourquoi avoir attendu autant de temps pour annoncer l’accord? Un profond sentiment de trahison que devraient ressentir de nombreux utilisateurs et partenaires du média.

RateBeer lâché par sa communauté ?

Malgré ce rachat et la forme peu harmonieuse de l’annonce, les administrateurs et les principaux noteurs seront-ils toujours aussi assidus sur la plateforme?

Tandis que le rejet des soutiens à l’indépendance brassicole s’est déjà révélé très puissant après les rachats de Birra Del Borgo ou plus récemment de Wicked Weed, on peut s’attendre à des remous du côté de RateBeer.

Quid des RateBeer Awards ?

Chaque année, en Janvier le média publie ses classements des meilleurs bières du monde, des nouvelles brasseries qui montent etc… Ce classement a notamment construit la réputation du site à travers le monde grâce à sa base de données géantes des bières du monde.

La question de l’impartialité des résultats se posent forcément désormais, bien que Joe Tucker ait garantie l’indépendance d’action de Ratebeer. D’après lui, les récompenses se tiendront comme chaque année début 2018. La crédibilité des résultats en prendra-t-elle un coup ? L’avenir nous le dira.

Dans la foulée de la cérémonie, Ratebeer organise habituellement un festival brassicole gigantesque. On peut là aussi se demander si les brasseries indépendantes seront toujours partantes pour en être dans le futur.

Les notes RateBeer toujours fiables ?

Bien que nous ayons déjà donné notre point de vue critique sur les systèmes de notation comme RateBeer, force est de reconnaître qu’il est tout de même très utile pour se faire une idée rapide de la qualité et des arômes identifiés dans une bière par la communauté.

Le fameux système de notation de Ratebeer arrivera-t-il a se protéger de l’intérêt vital d’AB InBev de protéger la valeur de ses marques ? Etant donné l’importance cruciale de cet enjeu dans le marché brassicole, il est tout à fait légitime de remettre en cause le fait qu’à long terme RateBeer puisse protéger son algorithme de ces manipulations.

La Budweiser restera-t-elle avec une note de 0 ?

Vers un boycott des brasseries ?

D’ores et déjà, Sam Calagione, le patron de Dogfish Head Brewing Compagny a demandé à retirer ses bières et les évaluations de son entreprise du média. Il a appelé tous les brasseurs indépendants à faire de même.

Considérant à juste titre Ratebeer comme un Éditeur, il s’appuie sur l’argument que ce rachat viole les préceptes de  la Society of Professional Journalists (SPJ) via son paragraphe appelant clairement à acter indépendamment dont voici un extrait :

Éviter les conflits d’intérêt, réel ou perçu. Divulguer les conflits inévitables.

De toute évidence, les contenus de Ratebeer sont désormais susceptibles d’être intéressés. Et il est vrai qu’avoir dissimulé cet accord pendant plusieurs mois ne peut guère inspirer confiance dans le fait que l’indépendance éditoriale de la plateforme sera respectée.

Edit 07-06-2017 : à l’instar de Sam Calagione, le propriétaire de la brasserie Cantillon Jean Van de Roy, a demandé à ce que l’on retire ses bières du média social. Un coup dur énorme pour Ratebeer puisque les bières de Cantillon ont toujours fait partie du Top 50 des meilleures bières du monde de leur classement.

Jean Van de Roy appelle les brasseurs artisanaux à faire de même, un message qui reste de faire des émules.

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce rachat et du fait que Ratebeer ait caché à sa communauté son appartenance ? Utilisateur RateBeer, le vivez-vous comme un mensonge, une trahison ?

 

 

Ratebeer cède des parts à AB InBev… et le cache !
4 (80%) 8 votes


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

Répondre