Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Qu’est-ce qu’une bière blanche ? Tout savoir !

9 112 views

featured

Lorsqu’on parle des couleurs de la bière, on démarre de la bière blanche pour aller jusqu’à la bière noire.
Mais saviez-vous que la blanche est en fait une bière totalement différente de ses sœurs blondes, ambrées brunes, rousses et noires ?

Ce que l’on appelle une bière blanche devrait en réalité s’appeler “bière de blé”. En effet, une bière blanche est une bière qui comporte au minimum 30% de malt de blé. En dessous, on ne considère pas cela comme une bière blanche.

Bière blanche = bière de blé

Les bières sont principalement fabriquées avec du malt d’orge.

Le blé, 2nd céréale la plus utilisée

Pour faire sa bière, il est cependant possible d’utiliser du malt de blé, du malt de seigle ou même d’autres céréales non maltées comme le maïs, l’avoine, le sorgho et bien d’autres. Le malt de blé est le second type de céréales le plus utilisé dans la fabrication des bières. Il est utilisé dans tous les types de bières, de toutes les couleurs et même dans les bières noires. Le malt de blé aide notamment à avoir une belle mousse !

Pourcentage de blé dans une bière de blé

C’est lorsque l’on utilise plus de 30% de malt de blé que l’on commence à considérer une bière comme une bière blanche. Le pourcentage de malt de blé peut monter jusqu’à 80% dans certaines bières allemandes comme celles de la brasserie bavaroise Schneider Weisse. Il serait difficile d’utiliser 100% de malt de blé à cause du fait que le blé ne dispose pas d’écorce. Ce serait très difficile de filtrer la bière, on ferait un gros gâteau.

La bière blanche a un goût unique

Comme on utilise une céréale différente de la plupart des bières, le goût de la bière blanche est unique.

On a souvent une sensation d’acidité plus forte dans les bières blanches, ce qui rend la bière super rafraîchissante pour l’été. Bien qu’il ne s’agisse en fin de compte que d’une sensation puisque la bière blanche n’est pas plus acide que la bière blonde classique.

Les arômes aussi sont différents et la fermentation d’une bière de blé crée souvent des arômes d’agrumes si caractéristique des bières de blé.

Les différents types de bières blanches

Parmi les plus connues, on distingue 4 grandes familles de bières blanches :

  1. La bière blanche belge (Witbier) : est brassée avec de la coriandre, de l’écorce d’orange et du blé cru non malté (marque connue: Hoegaarden, Blanche de Namur)
  2. La bière blanche allemande (Weizen) : il s’agit de toute une famille de bière blanche (weiss-bier) originellement de Bavière qui se distingue par un arôme de banane prononcé créé par la levure. Attention, certaines bières blanches allemandes sont même noires comme un stout. On les appelle les dunkelweizen (Schneider weisse)
  3. La bière blanche américaine (American Wheat Ale) : contrairement à ses sœurs aux arômes épicées de clou de girofle qui débectent plus d’un amateur de bière classique, la bière blanche américaine dispose d’un goût assez neutre de levure. En revanche, elle utilise des houblons américains très parfumés qui lui confère des arômes de fruits tropicaux divins pour l’été. Elle fait partie des bières que j’adore faire goûter à ceux qui ne pensaient pas aimer la bière (Chainbreaker – Deschutes Brewery)
  4. La bière blanche berlinoise (Berliner Weisse) : on repart en Allemagne mais au Nord pour un style qui fait son retour en force de façon massive, la Berliner Weisse. Elle se distingue pas un faible taux d’alcool (3.5%~) et par une forte acidité venant des bactéries lactiques. Elle est si acide qu’on la coupait traditionnellement avec du sirop (sirop rouge ou vert). C’est la bière idéale en été ou pour les amateurs de citron vert (Berliner Kindl Weisse). Elles est également souvent brassée avec des fruits.

Des bières de blé plus originales

Bien entendu, il existe plein d’autre type de bières blanches, ce n’est qu’une question d’imagination des brasseurs. Parmi les bières blanches les plus déroutantes, on peut notamment la Weizen-Eiscok (bière forte) de Schneider qui s’appelle l’Aventinus est qui est une bière brune chaleureuse à 12%. Attention, on ne sent pas l’alcool ! On peut également citer le vin de blé (la brasserie artisanale BHB en brasse un excellent) qui est également une bière de blé très forte en alcool et liquoreuse.

Mais ce n’est pas tout, il existe aussi parmi les bières traditions des bières salées appelées Gose. Ce sont des bières blanches acides de la famille des Berliner Weisse fabriquées à base de sel et de coriandre. On peut également citer les Lichtenhainer qui sont elles fumées et acides, très déroutantes !

Enfin, parmi les bières blanches, nous aurions également pu ajouter la grande famille des lambics, des bières de tradition belge réalisées grâce à la fermentation spontanée. Nous avions d’ailleurs réalisé un gros dossier sur cette famille précédemment.

D’où vient la confusion bière blanche / bière de blé ?

Alors là, c’est un mystère pour moi. Peut-être d’une mauvaise traduction de l’allemand où l’on appelle communément ce type de bière :

  • Weissbier : tandis que le mot weiss veut dire “blanche”
  • Weizenbier : tandis que le mot weizen veut dire “blé”

Pourtant les weizenbier sont souvent loin d’être blanche tout le temps. Bien que la bière sans ajout de malt torréfiée soit évidement plus blanche qu’une bière 100% orge qui sera blonde.

Voilà pour aujourd’hui les beerfriends, je vous laisse avec une veille dégustation d’une bière blanche noire réalisée il y a quelques années :

Qu’est-ce qu’une bière blanche ? Tout savoir !
5 (100%) 6 votes


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

7 commentaires to “Qu’est-ce qu’une bière blanche ? Tout savoir !”

  1. Quentin a dit :
    avril 26, 2017 at 9:27

    Chainbreaker de Deschutes j’adore ! 😉

    • C’est un sacré modèle de justesse cette bière ! Une justesse qui synthétise parfaitement ce que Deschutes produit sans cesse. Le modèle du nord-ouest américain est toujours basé là dessus contrairement au Mine is Bigger than yours qu’on peut voir ailleurs et notamment plus au Sud.

  2. Petite correction, mais parler des bières de blé est un sujet passionnant est difficile à synthétiser en un seul article.

    Les bières de blé peuvent être brassées avec du blé cru, on entent : du blé non malté. C’est une spécificité (et pas que) de la Belgique, et plus particulièrement du ” Brabant “.

    Le fait qu’en Belgique on utilise du blé cru viendrait de l’histoire brassicole du pays. Souvent la bière était fabriquée par des fermiers dans des fermes-brasseries. Comme le malt de blé est difficile à obtenir, le pragmatisme à la belge l’a emporté. Pourquoi s’ennuyer à faire des bières avec du malt de blé quand on peut utiliser directement la céréale (gain de temps et d’argent).

    On peut souvent faire des analogies entre les styles traditionnels allemands et belges. Et il existe des bières de blé foncées, des bières de malt de blé (la grisette qui n’a rien a voir avec la marque du même nom), etc. en Belgique. Les witbieren comme mentionnées par le BJCP ne font référence qu’au renouveau de Pierre Celis.

    Pour aller plus loin sur le sujet, et qui est à mes yeux une mine d’informations sur ce type de bière, je conseille “Brewing With Wheat” de Stan Hieronymus

    • Ah oui ! Merci Alex, j’avais oublié de mentionner qu’il y a du blé cru dans la Witbier. C’est quand même un paramètre important. Et merci pour les ajouts d’infos, y’a plein de trucs que je ne savais pas sur l’histoire de la witbier.

  3. David De Jesus a dit :
    avril 29, 2017 at 10:29

    J’ai pu lire dans des livres ou sur le net exactement ce que tu disais sur la confusion des bières weizen et weiss… que ça a été mal traduit etc…
    Mais je trouve que cette théorie ne tiens pas la route car bcp de bière allemande s’appelle weissbier… Comment ont t’ils pu pour mal traduire leur propre langue ? L’ivresse peut-être? Ou un dialecte/Accent local ? Téléphone arabe?
    Mystère… Bref, j’aimerai bien avoir un jour cette réponse 🙂

  4. La sensation d’acidité c’est celle qui m’attire le plus dans la bière blanche donc c’est tout normal que les allemandes se classent en premiers rangs.

Répondre