Pour soutenir le blog, cliquez et achetez vos "craft beers" sur Find a Bottle et Le Cercle de L'Orge

Les consommateurs réclament plus d’infos sur les étiquettes de bière !

967 views

featured

Le groupe Facebook d’amateurs de bières French Beer Geek a sondé ses 3 000 membres pour savoir quelles informations les membres souhaiteraient retrouver plus fréquemment sur les étiquettes de bières. Un sondage de consommateurs avertis dont les résultats sont éloquents : les beer geeks réclament plus de traçabilité !

La question posée aux beer geeks :

Quelles mentions aimez-vous trouver sur les étiquettes de vos bouteilles, en plus des mentions obligatoires ?

Alors, quelles sont les informations que les amateurs de bières apprécient le plus ?

1. Le nom des variétés de houblons

234 votes

Le houblon est en quelques sortes l’épice de la bière, il donne à la bière une orientation ou une autre en terme de goût. 234 beer geeks ont demandé aux brasseries d’afficher plus d’informations sur les houblons présents dans la bière.

2. La brasserie qui a produit la bière

204 votes

Sacrée surprise, tandis que nous militons depuis longtemps pour une transparence totale du lieu de production de la bière obligatoire sur les étiquettes, il semblerait que chez les beer geeks cette cause soit également prioritaire.

Pour rappel, il existe de nombreuses marques de bière qui font produire la bière dans une autre brasserie sans que l’information ne parvienne aux consommateurs.

3. Le style brassicole

154 votes

Afin d’en savoir plus sur la bière que la couleur, les beer geeks demandent aux brasseurs d’indiquer le style de la bière. Les styles brassicoles donnent plus d’informations sur le niveau d’amertume, le taux d’alcool, le niveau d’acidité et bien sûr la coloration d’une bière. Ils permettent de savoir à quoi s’attendre lorsque l’on commande une bière.

4. L’amertume (IBU)

139 votes

Les consommateurs de bières veulent connaître le degré d’amertume de la bière. L’International Bitterness Unit permet de connaître le nombre d’acides alpha isomérisés dans la bière. Il permet ainsi de se faire une idée de l’amertume d’une bière selon que l’on soit un aficionados ou non des bières amères.

5. La date d’embouteillage

135 votes

Alors pour ça je suis super content également. La date d’embouteillage de la bière permet au consommateur de se faire une idée précise de la fraîcheur du produit quand il l’achète. Sur certaines bières ce n’est pas le plus important car elles vieillissent bien. En revanche, d’autres sont fragiles et méritent d’être bues au plus vite.

Pour rappel, nous militions également pour que la date d’embouteillage soit obligatoire.

Autres infos réclamées pour les étiquettes de bières

Parmi les autres informations demandées par les consommateurs de bière, on retrouve notamment les types de malts utilisés, le potentiel de vieillissement de la bière, la description du type de fût utilisé en cas de vieillissement (fût de pinot noir plutôt que vin rouge), les conseils pour la température de dégustation, une petite description de la bière, le type de levure utilisé, des recommandations d’accords avec la nourriture, les arômes ajoutés si utilisés dans la fabrication, la densité finale de la bière qui permet de connaître la quantité de sucre restant dans la bière mais aussi le SRM/EBC qui indique le degré de coloration de la bière.

Et vous chers lecteurs, quelles sont les informations que vous souhaiteriez voir plus souvent sur les étiquettes de bières ?

 

 

Les consommateurs réclament plus d’infos sur les étiquettes de bière !
4.3 (86.67%) 3 votes


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

5 commentaires to “Les consommateurs réclament plus d’infos sur les étiquettes de bière !”

  1. La levure en 11ème position… quel dommage!
    C’est la levure qui fait la bière, pas le brasseur (lui ne crée que les conditions pour que la levure produise un beau produit..), elle influence énormément le rendu final d’une bière… au moins autant que le houblon ou le malt.
    Mais la levure n’est pas “hype” auprès des beer geeks… jusqu’au jour où elle deviendra LA mode brassicole du moment et on ne parlera plus que de ça.
    Faut dire que 80% des micro-brasseries françaises doivent tourner avec 5 ou 6 souches sèches en tout et pour tout alors qu’il en existe des centaines, au même titre que houblon et malt, mais très peu en parlent!

    • Au USA, Thiriez fait un carton avec sa levure, une vraie star. Les sour également initie de plus en plus à l’intérêt pour les bactéries et levures.

      Mais c’est vrai que nous ne sommes pas encore au niveau où les beergeeks demandent à connaître les levures. Il faudrait peut-être plus de brassaam.

  2. Laura Le Brasseur a dit :
    février 24, 2017 at 9:55

    La liste des produits utilisés lors de la fabrication de la bière serait intéressante pour les personnes ayant un régime alimentaire particulier. Je pense notamment aux colles à base de poisson (ok, relativement peu utilisées en brasserie artisanale) qui ne conviennent pas aux régimes végétariens/végétaliens.

    • Les allergènes sont obligatoires, pas les ingrédients d’origine animale…
      Mais c’est vrai que pour une brasserie qui voudrait être “vegan friendly” ce serait une belle stratégie marketing, alors si en plus elle est bio…

  3. La liste complète des produits utilisés, comme par exemple les conservateurs, les additifs, les exhausteurs de goûts et les colorants. En particulier avoir l’obligation d’indiquer le type de colorant caramel E 150 C qui est un colorant cancérigène. Merci. S.

Répondre