Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

A table, de la bière pour Noël !

402 views

featured

Noël approche à grand pas et la bière sera certainement rendez-vous.

Pour que celle-ci puisse sauter de la table d’apéritif à la véritable table, celle avec la jolie nappe, les beaux couverts et surtout les bons petits plats, je vais tenter, au mieux, de vous guider dans le choix de vos bières.

Dans cet article, je ne vais pas parler des « Bière de Noël » qui, bien qu’elles ne soient pas toujours le bol d’épices comme on l’imagine souvent, mais plus subtilement des accords bières et mets.

Je vais, et c’est mon rôle tenter de vous faire découvrir les vertus de la bière pour accompagner vos plats, des bières qui vont sublimer votre entrées, votre plat et votre dessert.

Alors oui, les dites bières de Noël pourront éventuellement accompagner vos desserts — encore faudra-t-il trouver un dessert qui acceptera volontiers ces épices — pour parsemer votre palais de cannelles, de girofles ou bien d’anis étoilé mais elles seront à priori un très mauvais partenaires pour vos huîtres, votre foie gras, votre chapon, votre saumon ou votre fromage…. alors prudence, imagination et audace, voici mes simples recommandations pour agrémenter votre repas de bonnes bières.

Quelle bière pour l’apéritif ?

Si votre apéritif est plutôt agrémenté de petits salés, pistaches, roulées de saucisses, petits toasts, certaines bières seront un parfait complément pour nettoyer le palais. Avant le repas, on préférera dans tous les cas une bière légère afin de ne pas trop se remplir l’estomac. Ici, on va chercher la bulle pour rincer le sel et la sécheresse pour la légèreté. Une bière de type « saison belge » fera parfaitement l’affaire que votre apéritif soit composé de poissons, de viandes légères ou de petits salés.

Quelle bière pour l’entrée ?

Pour votre entrée, vous êtes plus foie gras ? Dans ce cas là, nous allons chercher une bière au profil malté qui pourra presque remplacer votre toast. Partez sur une ambrée légère sans amertume. Une Oktoberfest / Märzen fera l’affaire par exemple. Ou alors osez la Kriek acidulée et fruitée pour couper le gras de foie. Si l’entrée est plutôt sur le saumon fumée, les bières de blé fonctionnent généralement à merveille, spécialement les versions allemandes qui rappelle parfois le vin blanc (dites Hefeweizen). Enfin, on trouve souvent des huîtres à Noël également. Cette fois-ci on osera marier l’acidité, le salé de l’huître avec une bière très rôtie comme le stout, le porter ou la lager noire.

Quelle bière pour le plat principal ?

La coutume veut que l’on retrouve fréquemment une volaille cuite lentement avec une sauce un peu sucrée et pas mal d’épices (ail, herbes…). Attention, quand on parle d’accord, il est très important de ne pas oublier la sauce qui a souvent plus d’importance que le plat. L’accord qui marche à coup sûr, c’est la bière brune belge avec ces arômes de fruits confits, son côté sucré mais toujours un bon pétillement. Vous souhaitez prendre plus de risque ? Tentez l’accord de complémentarité en agrémentant votre viande d’une bière légèrement surette, fruitée, vineuse comme la rouge des Flandres.

Quelle bière pour le fromage ?

Pour le fromage tout d’abord, il s’agit d’un jeu terriblement vaste et excitant. Il est difficile de dégager une tendance tant les possibilités sont vastes. Notez cependant qu’à ce stade du repas, si votre fromage est un peu gras et fort, les bières amères comme les India Pale Ales pourront être salvatrices.

Quelle bière pour le dessert ?

Cette fois-ci, on pourra potentiellement aller sur une bière de Noël, mais si votre bûche de Noël est au marron et à la vanille,  je crains que les épices fonctionnent mal en accord. Sinon pourquoi pas ! L’accord ton sur ton serait plutôt d’aller chercher une brune anglaise avec des notes d’amandes, de dattes, de raisins secs mais un côté toasté fort présent.

Une bouchée digestive pour la fin…

Comme le vin, la bière dispose de ces grands crus. Pourquoi ne pas terminer par une « bière dessert » pour conclure votre repas à merveille ? Les vins d’orge ou les stout impériaux permettront aux festivités de se conclure en beauté. Enfin, pour terminer notre article de la semaine, notez que tout ce que je dévoile ici ne sont que des pistes basées sur mes expériences passées. Il n’existe aucune autre vérité que la vôtre : un accord marchera peut-être pour vous mais pas pour votre voisin de table.

La bière dispose d’un champ de possibilités invraisemblables, la cuisine aussi, laissez parler votre créativité et osez la bière à table.

A table, de la bière pour Noël !
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

Répondre