Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

La Drôme, un modèle de recréation de filière brassicole

632 views

featured

La Drôme terre de bière ? Cela ne fait plus de doute, ce département du Rhône-Alpes moteur national des micro-brasseries puisqu’il en dispose du plus grand nombre, est un modèle en France.

En ce mois de Novembre, nous avons visité la brasserie de la Pleine Lune, située à Chambeuil que mon collègue Stéphane vous avez déjà présenté par le passé. Retrouvez d’ailleurs son entrevue avec Benoit Ritzenthaler et le film du brassage déjà ancestral puisque la brasserie dispose de toutes nouvelles cuves. Avec le brassage de Gens de la Lune du jour, il s’agissait uniquement du 3ème brassin sur le nouveau matos. Gens de Lune, rappelez-vous, une bière dont nous vous parlions il y a quelques mois pour illustrer la contre-attaque des lagers.

pleine-lune-cuves

 

La seconde étape de notre visite en Drôme s’est déroulée avec la visite de la néo-houblonnière lancée par les frères Marconnet en cette année 2016. Appelée Houblonheur, contraction de houblonneurs et de bonheur, ce nouvel acteur agricole ne disposait que d’une micro parcelle cette année où ils ont fait pousser la variété Polaris. En 2017, l’entreprise va largement s’agrandir grâce au succès de cette première opération et grâce au soutien des brasseurs ayant pré-commandé le houblon de la prochaine récolte. Bilan, il y aura 10 parcelles comme celle-ci pour la prochaine récolte. Cette année marque définitivement l’explosion des ferme à houblons.

houblonheur

 

Fin de la visite en vérité en Ardèche, quasiment sur la frontière avec la Drôme, chez Malteurs Echos, une micro-malterie lancée par les époux Bourdon et Baptiste François en 2012. Un projet complètement fou partie du constat que les malteurs industriels ne répondaient pas convenablement aux besoins des micro-brasseurs en terme de quantité d’achat, de relation avec les fournisseurs mais surtout en observant l’absurdité du coût de transport de cette matière première cruciale à la fabrication de la bière. En effet, l’orge est fortement consommée et pèse très lourd. Il n’était pas rare de payer plus de frais de livraison que le coût des matières premières pour les brasseries du Sud de la France, la plupart des malteries étant situées au Nord-Est de la France, en Belgique ou en Allemagne. C’est alors que Malteurs Echos s’est lancé dans ce projet complètement dingue de collaboration avec les agriculteurs locaux pour faire pousser de l’orge et avec les brasseurs locaux pour acheter l’orge produit. Un projet de construction d’une filière qui cartonne avec plus de 7 000 000 de litre de bière produits à l’aide des malts de la petite entreprise. Pour les plus curieux, ne ratez pas notre article expliquant les réactions chimiques lors du maltage des céréales.

germination-orge

Et si vous avez encore soif, voici un album photographique de notre visite en Drôme avec davantage d’images. La Drôme, un modèle de création de filière brassicole qui l’on espère voir se développer dans de nombreuses régions françaises.

 

La Drôme, un modèle de recréation de filière brassicole
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

Répondre