BrewDog déclare la guerre aux cask ales
Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !

BrewDog déclare la guerre aux cask ales

1 505 views

featured

Au Royaume-Uni, un coup de tonnerre a eu lieu en ce Mardi 26 Juillet. BrewDog ‘innove’ et lance un nouveau format, conforme aux restrictions des ‘real ales’ anglaises tout se confrontant clairement au sacre du ‘cask ale’. Et comme d’habitude, ça ne laisse pas insensible…

BrewDog lance LIVE BEER !

LIVE BEER par BrewDog est ce qui parait être une innovation sans en être une (la spécialité BrewDog, n’est-ce pas ?). Les punks écossais ont décidé de se lancer dans la production de real ales qui, n’en déplaise aux puristes, est bien conforme à la définition de l’association CAMRA. Les real ales de BrewDog, au lieu d’être conditionnées dans des ‘cask’ le seront dans des keykegs. La bière sera ensuite servie dans les bars BrewDog à 9.5°C avec une effervescence légère et sans ajout de sucres.

Une confrontation directe au sacre du cask

En définitive, ce type de conditionnement n’a strictement rien d’innovant. La bière est mise en keykeg, BrewDog ajoute un peu de levure pour assurer une refermentation dans le contenant final. La bière est servie sans ajout artificiel, à température ambiante mais surtout, sans oxydation !

Le constant attristant et malgré tout bien réel que fait BrewDog, c’est de dire que 50% des real ales servies en cask ne devraient pas l’être. A cause de son format, les bières en cask sont en contact avec l’oxygène et ne devraient pas être conservées plus de 48h après avoir été tapées.

La mode de la bière avariée !

C’est pour cette raison que je compare souvent le cask beer au kebab. Un bon kebab est toujours meilleur dans les endroits où la viande est vendue rapidement, un endroit connu pour ses kebabs avec une grosse rotation des produits. Comme pour les kebabs, il existe malheureusement de nombreux endroits où les tenanciers ne respectent pas cette règle indispensable de fraîcheur pour des raisons économiques évidentes. On se retrouve ainsi avec un produit qui est censé être magnifique (quand il est frais) qui dispose d’une réputation abominable. Combien de fois ais-je reçu des personnes dans mon bar londonien me disant : “je n’aime pas les ales” ayant en tête une mauvaise real ale dégustée par le passé. Forcément, 50% des fameuses ‘real ales’ servies en Angleterre ne sont rien de plus que de la bière avariée.

Des bières chaudes, plates et oxydées !

Ceux qui voit dans cette nouveauté BrewDog un désir d’innover se trompent. En effet, il n’y a strictement rien de nouveau dans la méthode de conditionnement ou dans la méthode de service. Le message aujourd’hui portée par BrewDog est clairement de confronter la Grande-Bretagne à une réalité. Pourquoi servir des bières chaudes, plates oxydées lorsque l’on peut servir des bières chaudes, plates avec une durée de vie beaucoup plus longues ? Une véritable remise en question de la plus grande tradition brassicole anglaise qui fait évidement un bruit énorme outre-manche. Et je dois admettre que le sujet mérite d’être posé sur la table.

Désormais, à l’instar de nos confrères anglais du journal Boak and Bailay, nous sommes impatients de voir la réaction de l’association CAMRA. Vera-t-on du BrewDog au prochain Great British Beer Festival ?

Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

3 commentaires to “BrewDog déclare la guerre aux cask ales”

  1. stephan0057 a dit :
    juillet 26, 2016 at 5:05

    le keykeg de Brewdog a quelle contenance ? pour être bu en moins de 48H ? c’est comme une brique de vin ?

    quand tu dis “Combien de fois ais-je reçu des personnes dans mon bar londonien me disant : « je n’aime pas les ales » c’est pas plutôt les CASK ales ?

    et pour cette phrase “Pourquoi servir des bières chaudes, plates oxydées lorsque l’on peut servir des bières chaudes, plates avec une durée de vie beaucoup plus longues ?” je n’ai pas tout compris, pourquoi chaude ?

    • Hello Stephan,
      Je vois que je n’ai pas été très explicite. Une cask ale doit être bu en moins de 48h.
      Un Keykey se conserve pendant 2 mois. Les live beer BrewDog peuvent être conservée 2 mois sans problème de ce fait.

      A propos de mon bar, c’est juste la confusion que les gens font. Ils confondent ale, real ale et cask ale. Souvent, ils pensent qu’une ale est forcément une bière servie ale servie en cask avec le préjugé qu’elle dispose de ce goût oxydé que l’on retrouve fréquemment.

      Les bières en cask sont servies à une température plus haute, entre 8 et 13°C, ce qui est beaucoup plus chaud qu’une bière en pression (en général aux alentours de 3°C).

  2. stephan0057 a dit :
    juillet 27, 2016 at 10:13

    ok merci des précisions

Répondre