Pour soutenir le blog, cliquez et achetez vos "craft beers" sur Find a Bottle

AB Miller – Une autorisation lourde de cessions

705 views

featured

()

Le 24 mai 2016, la Commission européenne a autorisé l’acquisition de SAB Miller par AB Inbev, soit l’achat d’un 2e acteur mondial de la bière par le 1er.

Si la décision n’est pas encore disponible (le temps qu’elle soit expurgée des éléments confidentiels, cela devrait prendre plusieurs mois) le communiqué de presse de la Commission est déjà très intéressant.

En premier lieu, il faut bien sûr noter la teneur des engagements. Ainsi, AB Inbev s’est engagé à céder la quasi totalité des actifs de SAB Miller en Europe. On espère pour eux que l’opération aura plus d’intérêt commercial ailleurs…

Par ailleurs, on observera également avec intérêt que la cession fera l’objet de deux paquets différents. Le premier concernera les marques Peroni et Grolsch, et le second Pilsner Urquell. Il faudra donc trouver deux acquéreurs. On sait déjà qu’Asahi est sur les rangs, mais rien n’est encore acquis.

Packages AB SAM

Source : Commission européenne

Enfin, même si l’on en reste au stade du communiqué de presse et que plusieurs éléments ayant motivé la décision restent inconnus, on peut déjà noter plusieurs éléments sur l’organisation du marché.

Conseils : Tu veux faire ta bière à la maison ? Jette un oeil à notre GUIDE COMPLET pour t'aider à te lancer dans la fabrication de bière à la maison, choisir ton matériel en fonction de ton espace (maison, appartement...) et de tes envies de brasseur. Voir ce guide 100% gratuit

On note ainsi que l’analyse de la Commission s’est basé sur une définition nationale des marchés. Il sera très intéressant de voir quelles en sont les raisons, à une époque où les collaborations internationales se multiplient.

Enfin, on dénote surtout l’absence de mention de la bière artisanale. Il est certain que cette question a été évoquée par les parties. Il sera donc particulièrement instructif de voir pourquoi la Commussion a considéré que les bières artisanales ne créent pas (ou du moins, pas encore) de pression concurrentielle sur le comportement des acteurs industriels. Cela est d’autant plus surprenant que le secteur européen de la bière se caractérise par une diminution de la consommation de bières industrielles pour se porter vers les bières artisanales.

Bref, tout ça est très frustrant, et on attend donc la version publique de la décision avec une certaine impatience.

Cet article était-il utile ?

Cliquer sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Votant

No votes so far! Be the first to rate this post.


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !

A propos de Pierre

Pierre est l'avocat de la bande. Un peu moins fun que les autres, mais toujours intéressé par partager un bon moment malté (pourvu que la bière soit bonne).

2 commentaires to “AB Miller – Une autorisation lourde de cessions”

  1. Laurent Mousson a dit :
    juin 13, 2016 at 12:03

    Y’a Meantime dans le paquet Peroni/Grolsch, aussi… et le deal avec Asahi sur ce paquet est apparamment déjà conclu: https://www.theguardian.com/business/2016/apr/19/asahi-buys-ab-inbev-brands-peroni-grolsch-sabmiller

    • Pas faux. Mais sur le scope exact des engagements, je préfère avoir la décision finale, parce que Meantime, on en parlait dans la presse, mais le communiqué de la Commission n’en parle pas…

      Par ailleurs, pour Asahi, j’ai lu il y a quelques jours qu’il n’allait pas être closé avant l’automne. Donc à voir si ça ne va pas capoter…

Répondre