Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

De Molen vend 35% à Bavaria

1 305 views

featured

Tonnerre de Brest dans le monde brassicole européen, la brasserie néerlandaise De Molen vend 35% de ses part au géant Bavaria. Une triste nouvelle lorsqu’on connait l’influence de la brasserie sur le marché européen. En partie, parce qu’elle héberge chaque année un des festivals européens incontournables pour les beer geeks, le Boreft Bier Festival.

Sur la scène européenne, tous les amateurs de bières apprécient De Molen. Même si leur désir d’améliorer leur distribution était bien connu, quelle tristesse de les voir perdre leur indépendance. Après, Camden Town, c’est la deuxième brasserie européenne à perdre son indépendance. Une perte bien plus regrettable cependant. De Molen, en ce 4 Avril 2016, a cédé 35% de ses parts au géant hollandais Bavaria Holand, la seconde brasserie la plus importante aux Pays-Bas. A noter, Bavaria donne déjà un “coup de main” à la brasserie trappiste de Koningshoeven depuis 1999 (La Trappe).

Découvrez le communiqué de la brasserie. Encore une fois, on parle de conservation du “craft beer”. C’est plutôt marrant de voir à quel point les entreprises rachetées oublient que le premier caractère d’une “craft brewery” est l’indépendance. Une notion d’indépendance qui plus que jamais prend de l’importance.

Quelques images de ce que l’Europe de la bière vient de perdre :

Notre interview de John Brus en 2015:

De Molen vend 35% à Bavaria
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

1 commentaire to “De Molen vend 35% à Bavaria”

  1. Petite remarque de juriste française (c’est peut-être différent aux Pays-Bas). A priori, sauf pacte d’actionnaires qui prévoirait des particularités, une participation de 35% ne donne qu’un droit de blocage, c’est-à-dire la possibilité d’empêcher la modification des statuts et certaines décisions en AG.

    Pour autant, cela ne permet pas de contrôler directement l’activité de la société, si les 65% restants sont aux mains d’un seul actionnaire.

    Je comprends du communiqué que Bavaria s’est engagée sur la distribution des bières De Molen. Si le contrat de distribution crée un engagement long, ou des objectifs importants, cela n’est pas forcément étonnant qu’ils aient d’acquérir une minorité de blocage.

    Bref, cela n’empêche pas nécessairement l’indépendance. Il faudrait pour cela connaitre l’actionnariat exact de De Molen, ainsi que le contenu d’éventuels pactes d’actionnaires.

Répondre