Rétrospective sur Planète Bière 2016
Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !

Rétrospective sur Planète Bière 2016

483 views

featured

 

Le week-end  dernier avais lieu pour la deuxième édition le salon Planète Bière dans l’espace du tapis rouge situé dans le Xème arrondissement. L’évènement s’étendait sur deux jours, le dimanche 20 destiné au public et le lundi 21 destiné aux professionnels.

Historique

Le lieu qui abritait le salon n’est autre que le tapis rouge, pour ceux qui ne le savent pas il s’agirait du deuxième grand magasin ayant vu le jour en 1784. Le premier connue est le Bennett’s of Irongate dans la ville de Derby en Angleterre (1734). Au printemps 1871 durant « la semaine sanglante » le peuple et l’armée du gouvernement rentrent en conflit, le tapis rouge est mise à sac et incendié. Plutôt que de se laisser abattre, les propriétaires voient l’occasion de transformer et agrandir le magasin. Quatre mois plus tard, le 30 septembre 1871, le Tapis rouge rouvre ses portes, mais cette fois-ci s’étendant sur trois immeubles. L’auteur Émile Zola se serait inspiré du tapis rouge pour décrire le magasin du livre  « Au bonheur des dames » publié en 1883 Le début du XXe siècle change radicalement l’orientation du tapis rouge qui se spécialisera dans l’ameublement De 1915 à 1942 ce seront les frères Pathé qui prendront possession des lieux. C’est ici que seront vendus, entretenus et réparés les appareils de projection et les phonographes de la marque. Ce n’est qu’à partir de 1990, que le lieu est transformé en un centre de congrès, baptisé Espace Tapis Rouge en mémoire de son passé glorieux.

Le Salon et ses exposants

À l’occasion de cette seconde édition,  Planète Bière accueillait en son sein 13 pays pour 90 brasseries présentes proposant environ 500 bières à la dégustation. D’un avis purement personnel je considère que ce salon peu avoir 3 lectures différentes. Tout va être question de son positionnement dans la bière. Les deux premières sont d’un point de vue du public. Si vous êtes un amateur que l’on pourrait décrire de débutant, ce salon peut vous plaire. Vous avez sur les quatre étages (3 étages plus un sous-sol)  un certain nombre de professionnels qui vous feront découvrir un large panel de bière de styles différents. Cependant, les brasseurs présents restent plutôt généralistes pour une clientèle plus expérimentée. En effet mise à part quelque bonne surprise comme Trou du Diable, Hitachino, De Molen ou encore The Wall le panel proposé pour des amateurs plus chevronnés se trouve être plus que réducteur. On notera la présence de grands groupes belge tel que Chimay, Corsendonk, St Bernardus, Chouffe ou encore Duvel nettement moins intéressant pour une clientèle possédant déjà un certain bagage brassicole. Pour la troisième lecture, celle du côté professionnel, c’est le moyen de pouvoir découvrir pour des restaurateurs ou les personnes du milieu CHR plusieurs produits à proposer dans le futur. Mais là encore pour les professionnels du milieu (presse, cave, bar spécialisé) on se retrouve un peu dans la même configuration que le public aguerri ! Quelques belles brasseries, mais connues (Brooklyn, Brewdog, Rogue). Du coup, on est juste content de pouvoir discuter avec les quelques brasseurs présents ou des personnes sympathiques rencontrées à un coin de bar ici et là. En dehors des exposants, cette année, les conférences furent assez intéressantes avec un effort d’équilibre entre la journée “public” “et professionnelle.” Pour vous citer quelques exemples :

  • La mort des Styles animé par Gilbert Delos
  • Le financement participatif par Florian Breton
  • Le vieillissement sous-bois par Garett Olivier

Au final Planète Bière est à recommander pour une clientèle commençant à rentrer dans le monde de la bière et désireuse de découvrir quelques bons produits sans allez très très loin de chez eux. Cela peut tout aussi convenir à une clientèle plus experte voulant redécouvrir des produits bien connue pour la plupart ou assister aux différentes conférences dispensées.  

Source :

Crédit photo

Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de axel

Cette curiosité de la nature a développé un amour pour la bière presque insatiable. Voir la description complète de Axel→

Répondre