Le service de la bière à l'azote
Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !

Le service de la bière à l’azote

1 060 views

featured

Nouvelle mode aux États-Unis, le service à l’azote (nitrogen) est en train d’arriver petit à petit en Europe. Inspiré par la fameuse Guinness et son côté crémeux, le service à l’azote est clairement une nouvelle façon de déguster sa bière. Mais qu’est-ce qui se cache derrière ce type de service ?

Il y a quelques semaines, j’ai commencé à m’intéresser plus en profondeur au service à l’azote, principalement après mon premier article sur le sujet. Notamment parce que j’ai souhaité servir une bière, un délicieux gros milk stout, de cette manière dans mon bar à la place de la Guinness prévue initialement. Et que dire, la fameuse Siren Broken Dream (Coffee Milk Stout) est un véritable succès, encore meilleure qu’en pression.

Comment tirer une bière à l’azote ?

Pour commencer, rappelons que l’azote est un gaz non submersible. C’est la première raison qui rend une bière tirée à l’azote aussi crémeuse. Les bulles d’azote sont aussi plus fines.

Mais figurez-vous qu’il ne s’agit pas de la principale révolution du tirage à l’azote. En effet, ce n’est pas grâce à cela que l’on dispose d’un effet « cascade » lorsque l’on sert une Guinness dans un bar. Vous savez… cet effet sublime de micro-bulles qui remontent brutalement à la surface pour former une mousse épaisse et crémeuse.

Le secret du tirage à l’azote c’est :

  1. Un mélange de gaz 60% d’azote et 40% de dioxyde de carbone (contre 30% / 70% habituellement).
    L’azote, moins liquide va éviter de sur-carbonater la bière tout en ajoutant une pression plus importante pour permettre à la bière d’atteindre le robinet.
  2. Un robinet « creamer »
    Ce type de robinet est un fait équipé d’un disque percé de 5 petits trous. Lorsque vous tirez la bière, la forte pression fait percuter la bière sur le disque troué et les bulles de CO² sont détruites en micro-bulles.

creamer

C’est le secret du service à l’azote ! Rien de particulièrement complexe, juste un peu d’équipement.

Quelle bière peut-on servir à l’azote ?

Techniquement, n’importe quelle bière ! Il n’est pas utile qu’une bière ait été saturée à l’azote dans le fût pour pouvoir la servir à l’azote avec un effet crémeux merveilleux.

Tant que la ligne est prévue pour fonctionner comme cela, vous pouvez y ajouter n’importe quel type de fût (oui même une Kronenbourg).

Seuls les KeyKegs dont le gaz de tirage n’est pas en contact avec la bière ne fonctionneront pas à l’azote (et encore, cela reste à vérifier).

Et pourquoi pas plus de bière à l’azote ?

Certes les américains exagèrent un peu (beaucoup) avec leurs IPA à l’azote etc… En revanche, ce type de tirage est réellement intéressant pour les bières à la balance plutôt maltée. Un corps crémeux sur un sweet stout, une scotch ale, un vin d’orge, n’est-ce pas merveilleux ?

En toute honnêteté, j’espère vraiment voir plus de tirage à l’azote dans les bars. C’est une nouvelle façon de découvrir la bière, une nouvelle expérience gustative.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Est-ce que vous aimeriez voir plus de bières tirées à l’azote ?

Image à la une: Claudio Divizia

Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

2 commentaires to “Le service de la bière à l’azote”

  1. Merci pour ce post 🙂
    Une question : cela coûte-t-il plus cher qu’une tireuse classique ? (le robinet ne semble pas complexe, mais quid du prix de l’azote ?)
    Merci

    • Je ne peux pas te l’assurer à 100% mais je ne crois pas que ce soit beaucoup plus cher.
      Par contre, ça nécessite forcément un peu plus d’équipement.

Répondre