Comment obtient-on la couleur de la bière ?
Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !

Comment obtient-on la couleur de la bière ?

1 271 views

featured

Que vous les aimiez blanche, blonde ou noire, les bières disposent souvent d’une apparence différentes en fonction des ingrédients utilisés lors de la fabrication. Mais qu’est-ce qui donne ces différentes couleurs de bière ?

Au cours de la fabrication d’une bière, les brasseurs utilisent principalement du malt d’orge. L’orge est transformée en malt au cours du maltage, réalisée dans une malterie. Lorsque l’on regarde notre verre de bière, nous oublions souvent cet intermédiaire crucial dans la fabrication. Contrairement au vin où la grappe est travaillée directement par le vigneron, l’orge est d’abord récoltée, transformée par la malterie en malt et mise à disposition des brasseurs qui en font de la bière.

Ces malteries produisent différents malts, de différentes couleurs : des malts blonds, ambrés, chocolat ou encore noir.

malt-orge

Photo: Lipskiy

Comme pour le café, ce qui change c’est la torréfaction. Plus la céréale est rôtie, plus elle devient noire. Notons que pour faire une bière noire comme la Guinness, il ne faudra qu’environ 4% de ces malts noirs. Une bière ambrée utilisera un peu de malts caramels, une bière brune un peu de malt chocolat.

Chaque malt apporte des arômes différents dans la bière, le malt noir par exemple donne des arômes de café significatif.

L’exception, c’est la bière blanche

Comme vous vous en doutez, la bière blanche est une exception. Les bières blanches sont appelées de la sorte car les brasseurs utilisent du froment (blé) dans la recette. Il faut utiliser minimum 30% de blé dans une recette pour que la bière soit considérée comme blanche.

Si l’apparence d’une bière de blé est parfois blanche, le mot vient surtout d’une traduction approximative de l’allemand. En effet, les allemands brassent des « weizenbier » aussi appelée « weissbier ». Weizen est la traduction de blé tandis que weiss signifie blanc. Le marché français n’a gardé que le mot blanc pour décrire les bières de blé perdant au passage la partie la plus importante de l’information. Car en effet, une bière de blé n’est pas toujours blanche, en témoigne les dunkelweizen (bières de blé noires) de Bavière. Il suffit d’ajouter un petit peu des malts chocolats, caramels ou noirs pour donner une couleur foncée à sa bière blanche.

En prime, voici une vidéo de dégustation d’une bière blanche pas du tout blanche :

Mais pourquoi ma bière est rouge ?

Si votre bière est rouge, verte ou bleu, il faudra chercher ailleurs que dans la malterie. C’est sans doute que le brasseur a utilisé un ingrédient additionnel.

Une Kriek par exemple, traditionnelle bière belge à la cerise utilise de la cerise (ou du sirop de cerise) qui va donner une couleur rouge à la bière.

kriek-biere-rouge

Photo: kurt

Voilà, vous savez tout sur la couleur de la bière et vous ne regarderez peut-être jamais plus une bière « blanche » de la même façon.

Une: Ozgur Coskun

 

Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

2 commentaires to “Comment obtient-on la couleur de la bière ?”

  1. Benjamin a dit :
    novembre 1, 2015 at 10:48

    Bonjour,

    Article très intéressant mais concernant la bière rouge, il existe des Red Ale ( dont les IRA India Red Ale) qui ne doivent leur couleur qu’à un assemblage de divers malts, sans adjonction de cerise.

    Bien cordialement,

    Benjamin.

    • Merci Benjamin,
      A mon sens, les red ales sont plutôt rousse / ambrée. Ce ne sont pas vraiment des “rouges”.
      Mais c’est cependant une bonne remarque.

Répondre