Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

C’est quoi un blogueur bière ?

553 views

featured

Un journaliste, un auteur, un reporter ? La sémantique importe peu, si ce n’est de flatter l’égo des auto-proclamés. A l’heure où Eric Boschman s’interroge sur la pertinence du terme zythologue lorsqu’il s’agit d’associer bières et mets, la question mérite d’être posée. Sofie Vanrafelghem le proclame : « La bière ne doit pas être snob ». Mais alors comment faire pour creuser le sujet sans se regarder le nombril ? Récemment avait lieu à Bruxelles la Beer Bloggers & Writers Conference, l’occasion de se prêter à cet exercice d’équilibriste. Une fois n’est pas coutume, permettez-moi d’introspecter le temps de quelques paragraphes sur le rôle et l’utilité d’un blogueur.

European Beer Bloggers Conference EBBC15

Comment devient-on blogueur ?

Par hasard, par opportunité, par narcissisme, par goût de l’écriture, par volonté de partage d’une passion commune. Les raisons sont multiples et variées. Beaucoup sont autodidactes, apprennent sur le tas au fil des articles rédigés et des commentaires reçus. Indépendants ou liés à une marque, issus de la presse traditionnelle ou spécialisée, les blogueurs s’adaptent à leur audience pour vulgariser d’une part ou préciser de l’autre. Dans tous les cas, informer est le maître-mot.

Blogueur Bière

Quel est le rôle d’un blogueur ?

Evitons ici les clichés d’évangélisation ou de propagande, la vérité se trouvant probablement entre les deux. Jean Hummler voudrait plus d’esprit critique dans le chef des blogueurs. Il n’a pas tort. Dans un duel opposant les grosses brasseries industrielles et les vrais artisans, nous sommes souvent tentés d’enjoliver la situation en encensant la moindre production des crafts. Le lieu de production ou l’indépendance sont d’autres critères qui mériteraient parfois, pas systématiquement mais de temps en temps, d’être reprécisés. Critique et éthique vont de pair lorsqu’on essaie d’aborder ce sujet. Comment ne pas parler en bien d’une brasserie qui vous invite pour le lancement d’un nouveau produit ? Soyons de bon compte, on a souvent tendance à édulcorer quelque peu les points négatifs ou à les éluder. C’est humain. Derrière un blog, ce sont bien des personnes qui interviennent, chacune avec leurs qualités, leurs défauts, leurs espérances. Les blogueurs indépendants écrivent par plaisir, le plus souvent sans être rémunérés. Ils ont la liberté du choix de leurs sujets et du ton qu’ils veulent donner à leurs articles. Ils ne sont pas juste le relais des annonceurs. Ils le sont parfois, consciemment ou pas. C’est qu’à l’heure actuelle, on les brosse dans le sens du poil les blogueurs, à coup de séances de dégustation privées, de cadeaux et d’exclusivités. Ce n’est pas toujours le cas.

Belgian Family Brewers

Lorsque l’association Belgian Family Brewers donne sa conférence de presse, on a plus l’impression qu’on attend de nous qu’on serve la soupe qu’on nous présente. On nous jette à la figure des grands mots : authenticité, savoir-faire, expérience, tradition, innovation. On se gausse de chiffres exorbitants censés fournir la preuve de tout cela. Leur volonté est louable, la qualité des membres n’est pas remise en cause et, somme toute, la nouvelle campagne publicitaire est cohérente mais on a le sentiment d’une communication dépassée. Comme si trente ans séparaient les personnes derrière le micro et le public, attentif mais désabusé. Les références sont douteuses et le but ultime pas très clair. Les brasseries sous ce label détiennent les clés de la tradition brassicole belge. On aurait aimé les voir plus ouvertes à la nouveauté, les entendre désireuses de construire des ponts avec la nouvelle génération de brasseries artisanales. Mais on a plutôt l’impression d’être devant la construction d’une forteresse infranchissable. Restons positifs ! Certains comme Albert Brabandere montrent l’exemple et incarnent à merveille la formule « innovation meets tradition ».

De Brabandere Petrus

Ecrire sur quoi ?

Etablir des tops 10, faire des beer reviews ou plutôt des articles de fond ? Le succès d’un blog tient probablement au bon équilibre entre articles buzz et billets plus fouillés. Les uns nourrissent les autres en apportant respectivement audience et crédibilité. Une tendance actuelle tend néanmoins à ne pas publier de critiques de bières sans planter le décor plus largement, en abordant le style ou la brasserie par exemple. Raconter une histoire, placer dans le contexte, prendre du recul. Mais encore faut-il avoir un public pour ne pas avoir l’impression d’écrire dans le vide.

Vincent Callut - Blogueur Bière

Vous en pensez quoi ?

Et vous, qu’est-ce que vous aimez lire sur notre blog ? Et qu’est-ce qui ne vous plaît pas ? Faites-nous part de vos remarques pour nous permettre de faire évoluer notre blog, votre blog.

C’est quoi un blogueur bière ?
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Vincent

Vincent n’est pas un comique, encore moins lorsqu’on aborde la thématique brassicole. Voir la description complète de Vincent→

Répondre