Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Comment goûter une bière dans les règles de l’art ?

2 817 views

featured

La première chose à faire pour apprécier les saveurs infinies de la bière est d’apprendre à la déguster dans les règles de l’art. Pour cela, il s’agit de respecter un protocole qui peut paraître rébarbatif mais qui est indispensable à l’analyse sensorielle du produit qui se présente en face de vous.

Si vous n’aurez sans doute pas envie de tomber dans l’analyse tout le temps, spécialement quand vous serez assis au bar avec vos amis, il parait en revanche indispensable pour le dégustateur curieux de connaître quelques astuces pour profiter d’une bière de la meilleure des manières. A vous de trouver le juste milieu selon les situations entre profiter d’une discussion conviviale entre amis sans tomber dans le snobisme de la dégustation et prendre un peu de recul pour découvrir ce que vous avez dans votre verre plutôt que d’en engloutir le contenu sans y prêter attention. En d’autres mots, ne plongez jamais vos lèvres directement dans le liquide, vous serez certain de passer à côté de quelque chose.

Voici les bases du processus de dégustation de la bière qui peut apparenter à la dégustation du vin avec ses spécificités.

Les règles de la dégustation de la bière

1. Servir la bière

La première étape est souvent oubliée mais elle est pourtant fondamentale. Sans un service impeccable, vous ne pourrez pas profiter de la bière dans les meilleures conditions. Pour pouvoir apprécier l’odeur et la couleur d’une bière, il est important de la servir dans un verre.

Le verre idéal pour déguster une bière est définitivement un verre dont la silhouette est plus étroite en haut qu’en bas du verre. La raison est simple, les arômes de votre bière servie aux deux-tiers de la contenance du verre resteront plus facilement prisonnier du verre. Vous pourrez profiter au mieux du parfum de votre bière. Peu importe que le verre dispose d’un pied ou non, ce n’est qu’une question de prise en main.

verre-biere

Prenez soin d’avoir un verre propre et humidifiez avant de servir la bière. La bière mousse trop quand le verre est sec car la poussière crée des chocs avec le liquide. Si l’on ne veut pas avoir plus de mousse que de bière, il est tout de même important de verser le liquide en créant une bonne mousse (un col de 15% est honnête). La mousse est essentielle à l’appréciation de votre bière.

2. Observer la bière

regarderbiere

La première chose à faire lorsque l’on déguste une bière est de la regarder. La bière vous donnera beaucoup d’indice bien avant même de plonger le nez dans le verre.

Pour observer la bière, vous devez analyser :

  • L’effervescence : ça bulle, ça bulle pas ?
  • La couleur de la bière : blonde, ambrée, brune, noire…
  • La texture de la mousse : comme de la poudreuse, comme un nuage, comme du savon…
  • La tenue de la mousse : combien de temps la mousse tient-elle ?
    Attention, ce paramètre peut-être influencé par la propreté de votre verre
  • La viscosité du liquide : faire tourner le liquide dans le verre pour voir si le liquide colle au parois permet d’apprécier notamment la teneur en alcool.
  • L’opacité de votre bière : certaine bière sont censées être troubles (weizen), d’autre claires (pilsner). Quoiqu’il en soit, c’est un indice qui en dit beaucoup.

3. Sentir la bière

sentir-biere

Si vous ne prenez pas le temps de sentir votre bière, autant vous dire que vous perdez 90% de votre capacité à analyser la bière.

Premièrement, la mousse de la bière est un véritable vivier aromatique qui va vous donner de nombreux indices parfois trompeur sur le goût de la bière. Ensuite, sachez qu’au moment d’avaler le liquide, la rétro-olfaction jouera un rôle fondamental faisant appel à votre mémoire olfactive. En effet, les voies orthonasale et rétronasale étant liées, les arômes pressenties influenceront la façon dont vous goûterez la bière et rendrons votre analyse plus pointue.

En d’autres termes, votre capacité à percevoir les saveurs sera bien plus aiguës si vous avez mis le nez dans votre verre pour y déceler les arômes.

A ce propos, petit aparté, il paraît que les femmes ont un meilleur odorat que les hommes ce qui ferait d’elles, de bien meilleures dégustatrices.

4. Goûter la bière

gouter-biere-miam

Dernière étape, sûrement votre favorite, il est enfin temps de goûter la bière pour valider ou non les sensations pressenties auparavant. Chose importante, pour analyser la bière il est impératif de l’avaler, contrairement au vin.

Au cours de la dégustation, vos capteurs sensoriels se chargeront d’interpréter plusieurs éléments :

  • Les saveurs perçues : la perception est très subjective, elle dépend de votre expérience de dégustation et de votre passé. Quoiqu’il en soit, à vous de deviner si votre bière goûte les fruits, le pain frais ou l’herbe fraîche.
  • La température du liquide : notre palais analyse automatiquement la température du liquide, notez cependant qu’une bière trop froide annihilera les saveurs.
  • La texture : votre bière peut-être très effervescente ou très liquoreuse, cela dépend du style de la bière mais aussi du conditionnement. Il est important d’avoir à l’esprit que moins la bière est effervescente, plus les saveurs seront fortes. A votre palais d’apprécier si la balance est équilibrée.
  • La balance amère / sucrée : la bière est avant-tout le mélange de deux ingrédients, le houblon et le malt. Le houblon apporte l’amertume qui permet de casser le côté sucré du malt. Au moment de la dégustation, il s’agit d’apprécier si la bière est plutôt sucrée ou plutôt amère.

L’astuce ultime

Enfin, pour améliorer vos compétences en dégustation, voici l’astuce ultime ! Trouvez une bande de potes et amusez-vous. C’est en échangeant sur les sensations perçues par chacun que l’on trouve plus facilement les mots pour parler d’une bière, que l’on conforte ses idées et enfin que l’on partage le plaisir de déguster une bière.

Prendre des notes est également très utile !

A vos verres les beerFriends et bonnes dégustations. J’espère que ce tutoriel vous sera utile. N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires si vous en avez ou à faire la moindre remarque qui puisse compléter cet article.

Comment goûter une bière dans les règles de l’art ?
5 (100%) 1 vote


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

2 commentaires to “Comment goûter une bière dans les règles de l’art ?”

  1. On m’a toujours dit qu’une bière spéciale se servait dans un verre propre, mais pas mouillé justement moi.

    Petite correction (ou alors on n’a pas les mêmes genre de bières. 😉 ) “une bière trop froide inhalera les saveurs.”. Pour inhaler quelque chose, il faut posséder un organe olfactif. Les bières que je bois n’en possèdent pas. Tu voulais sans doute dire “annihilera”.
    Et aussi: “on conforte ces idées”, je pense que c’est Ses idées. 😉

    • Hey Simon,
      Qu’est-ce que tu entends par bières spéciales ? Bouteille ? Fût ?
      Dans un verre sec, y’a toujours un peu de poussière, tu obtiens toujours moins de mousse dans un verre mouillé.

      Merci beaucoup pour la remarque, j’ai vraiment buggé sur annihiler >< inhaler !

Répondre