Pour soutenir le blog, cliquez et achetez vos "craft beers" sur Find a Bottle

Martin Boan, « el maestro » de la bière à Buenos Aires (Argentine)

195 views

featured

()

De passage à Buenos Aires j’ai pu observé les nombreux changements dans la révolution brassicole artisanale en Argentine, et m’entretenir avec Martin Boan, référence du milieu, qui cumule les casquettes suivantes: juge international en bières, directeur du centre de formation de sommeliers et de brasseurs, de la malterie BA Malt qui fourni les brasseurs amateurs, du restaurant Beer House Experience où tout est cuisiné à base de bière, et organisateur de la South Beer Cup, compétition latino-américaines de bières artisanales qui en est à sa 5e édition; entretien:

Combien y a t-il de brasseries artisanales à l’heure actuelle en Argentine?

350, et l’on note une augmentation du marché de 30% par an.

Quelles sont les plus pouplaires?

Antares (Mar del Plata) et Berlina (Bariloche).

Une bière artisanale à découvrir en particulier?

La Galana (Mar del Plata).

Conseils : Tu veux faire ta bière à la maison ? Jette un oeil à notre GUIDE COMPLET pour t'aider à te lancer dans la fabrication de bière à la maison, choisir ton matériel en fonction de ton espace (maison, appartement...) et de tes envies de brasseur. Voir ce guide 100% gratuit

Quels sont les pays les plus évolués en terme de bière artisanale en Amérique du Sud?

  1. Brésil
  2. Argentine
  3. Chili.

Quelles sont tes 3 brasseries préférées dans le monde?

  • Firestone (US)
  • Sierra Nevada (US)
  • Samuel Smith (UK)

Tu es plutôt Stout ou IPA?

IPA!

Si tu étais un pays de la bière?

La Belgique.

Une ville de la bière?

San Diego.

A noter également  l’ouverture d’un grand nombre de BeerHouses / TapHouses à Buenos Aires et plus généralement en Argentine en l’espace de deux ans.

 

Cet article était-il utile ?

Cliquer sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Votant

No votes so far! Be the first to rate this post.


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !

Répondre