Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

[Infographie] La bière fait-elle vraiment grossir ? La vraie réponse !

54 989 views

featured

Lassée de voir à droite et à gauche de nombreuses interprétation des calories de la bière, j’ai décidé de me forger ma propre opinion en effectuant ma propre investigation. Voici les résultats de mon enquête basée sur des données scientifiques et construite pour dévoiler la réalité.

Un jour tu vois une publication « le ventre à bière existe », un autre jour tu vois « le mythe du ventre à bière », que de sources contraires et à chaque fois le même cinéma. D’un côté les buveurs de bières qui défendent leur boisson favorite. Peut-être un moyen de se déculpabiliser. De l’autre côté, des pseudo-coachs sportifs qui mettent la bière sur le pilori, elle serait la cause du terriblement célèbre bide à bière.

Je préfère vous prévenir tout de suite, dans cet article, je ne vais pas pas tenter de manipuler les données afin de donner à la bière des propriétés nutritives qu’elle n’a pas. Un truc que j’ai souvent aperçu et qui m’agace c’est ceux qui compare les calories de la bière pour une quantité même quantité de liquide (exemple : 10cl.). Alors, oui il s’avère que la bière, de part son faible degré d’alcool (5°) est moins calorique que le vin (12,5°) pour une même quantité de liquide. Sauf que la comparaison est totalement absurde. Vous connaissez beaucoup d’endroits où on vous sert 10 cl. de bière ? De toute évidence, ce n’est pas pour rien que, comme on l’appelle au Canada, le “verre standard” de bière est un demi (25cl.) tandis que celui de vin est un verre à ballon (10cl.). Ces doses sont calculées pour apporter la même quantité d’alcool pur. Une donnée qui me parait fondamentale afin de pouvoir comparer ce qui est comparable.

Définition du verre standard français

La quantité d’alcool pur est le régulateur. Quand tu vas dans un bar, que tu prennes un vin, une bière ou un spiritueux, on te sert normalement la même quantité d’alcool pur. C’est ce qui va te permettre notamment de savoir qu’après deux verres, tu ne peux plus conduire. Nous avons comparé les calories des différentes boissons pour une quantité d’alcool pur ingurgitée similaire, en d’autres termes pour un verre standard.

Dose kcal kcal/100g alc. g.alc.p.
Whisky, Vodka, Gin, Rhum 3cl 64 231 40° 9,6
Vin 10cl 82 86,5 12,5° 10
Bière 25cl 106 43 10

Un verre standard de Whisky à 40° est de 3cl. En effet, 3cl de boisson à 40° équivalent à 1,2 gramme d’alcool pur.

Un verre standard de Vin à 12,5° est de 10cl. En effet, 10cl de boisson à 12,5° équivalent à 1,25 gramme d’alcool pur.

Un verre standard de Bière à 5° est de 25cl. En effet, 25cl de boisson à 5° équivalent à 1,25 gramme d’alcool pur.

Comme vous pouvez le voir dans le tableau, la bière est évidement la boisson la moins calorique pour une quantité similaire (ci-haut 100g) mais se retrouve en dernière position lorsque l’on parle de verre standard.

Infographie des calories par boisson dans un verre standard

Un verre standard de bière c’est 106 kcal. Ceux qui s’attachent à croire que la bière est moins caloriques que le vin ont tord. A l’inverse, ceux qui disent que la bière est responsable de la prise de poids ont également tord. D’une part, la bière n’est pas extrêmement plus calorique que le vin, on parle d’une différence de 20 kcal tandis qu’une femme doit absorber 1 800 kcal par jour et un homme 2 100 kcal par jour minimum. La différence est de 1% de l’appart calorique journalier moyen. Un verre de vin représente 4,1% de l’apport calorique journalier tandis qu’une bière représente 5,3% de l’apport journalier moyen.

D’autre part, vous pourrez constater ci-dessous que d’autres boissons sont bien plus coûtantes pour votre régime. Le cola par exemple (33cl.) est plus calorique que la bière. Quant aux cocktails, vous pouvez voir qu’un “short drink” (7cl) comme le Daïquiri reste dans une proportion calorique raisonnable. Ce qui n’est pas le cas de la Piña Colada. Ce “long drink” (22cl) est très gourmand (mirde, j’adorais la Piña Colada moi !).

calorie-biere-vin-alcool

Notez que toutes les données caloriques sont issues d’un programme de recherche américain de United State Department of Agriculture.

Finalement, la bière n’est pas si calorique que cela. Comme toutes les bonnes choses, elle est susceptible de vous faire grossir si vous en abusez, de la même manière que le vin, les sodas ou toutes autres boissons sucrées.

Contrairement à ce que l’on pense, consommer une bière de 25 cl par jour ne sera pas mauvais pour votre ligne. Consommez raisonnablement, faites de l’exercice et vous verrez que le bide à bière ne restera qu’un mythe. Si jamais vous faites un régime, gardez à l’esprit que plus les bières sont alcoolisées, plus leur teneur en calories est forte. Il existe d’excellentes bières très peu caloriques aux alentours de 3,5% d’alcool (Bitter, Session IPA…).

Pour ceux qui souhaiteraient connaître les calories spécifiques à une marque de bière (Kronenbourg, Guinness etc..), découvrez notre guide calorique des marques industrielles d’Europe.

Découvrir le guide

[Infographie] La bière fait-elle vraiment grossir ? La vraie réponse !
3.9 (78.75%) 16 votes


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

8 commentaires to “[Infographie] La bière fait-elle vraiment grossir ? La vraie réponse !”

  1. bibinou a dit :
    août 19, 2015 at 4:38

    Enfin une étude concrète sur la bière et alcool fort qui démontre bien que tout ce vaut finalement avec modération bien sûr.

    L’alcool comme si bien expliqué ici, fait prendre du poids du moment que l’ont mange a coté quelques petits apéro déjà bien gourmand en calorie.

  2. Quentin a dit :
    août 16, 2017 at 8:10

    Bonjour,

    Les données de votre tableau sont fausse, prenons la bière de 25cl par exemple :
    Masse d’alcool = 250ml x 0,8 x 5%
    Soit environ 10 gramme d’alcool pur dans une bière de 25cl à 5%.

    Le facteur 0,8 représente le densité de l’alcool et 1g=1ml (pour de l’eau) et non pas 1 cl.

    Ceci dit la conclusion n’en est pas moins juste.

    • Thomas Barbera a dit :
      août 16, 2017 at 9:42

      Merci pour ton message Quentin. Je ne m’étais pas aperçu de mon erreur. Je vais corriger cela.
      Du coup :
      – bière = 250 * 0,8 * 0,05 = 10g
      – whisky = 30 * 0,8 * 0,40 = 9,6g
      – vin = 100 * 0,8 * 0,125 = 10g

      • theoclis a dit :
        mars 4, 2018 at 9:10

        En effet les données et calculs de l’article sont faux. C’est bien de les corriger en commentaire mais pourquoi ne pas corriger l’article ? Tout le monde ne lis pas les commentaires et il est dommageable de laisser les gens consulter de fausses informations. Des phrases qui subsistent dans l’article, telle que “10cl de boisson à 12,5° équivalent à 1,25 gramme d’alcool pur”, heurtent le sens commun. En effet entre 1,25g et 10g il y a une marge d’erreur qui n’a rien d’anecdotique. Merci donc de faire le nécessaire.

  3. Jérôme a dit :
    décembre 31, 2017 at 9:08

    Bonjour, récemment diagnostiqué diabétique, et franc amateur de bière, je me suis intéressé aux bières sans sucre.
    Je pense que dans votre étude, vous devriez faire un encart spécifique aux sucres résiduels (et qui n’ont pas un goût sucré) que l’on trouve dans la bière et qui rajoutent des calories.
    Ce qui fait que votre étude, basée uniquement sur le degré d’alcool, n’est pas tout à fait juste si on parle de calories, vous ne parlez que des bières sans sucre qui sont très rares.
    Beau travail de synthèse en tout cas

    • Thomas Barbera a dit :
      janvier 2, 2018 at 10:07

      Merci pour ton message Jérôme. Le sucre résiduel est en effet un paramètre important. On essaye toujours d’être entre vulgarisation et détail, ce n’est pas toujours évident.

  4. Mariette a dit :
    mai 1, 2018 at 10:17

    Bonjour, le problème du “ventre à bière” ne provient pas (uniquement) des calories ingérées lors de la consommationde la boisson. La bière est un perturbateur endocrinien naturel, le houblon contenant des phytoestrogènes. Boire de la bière si on est un homme ultra-mince et boire avec parcimonie de la bière n’aura pas d’impact visible. Par contre, pour une même consommation de bière, chez un homme en surpoids la chose ne se passera pas de même. La graisse abdominale, chez les hommes (comme chez les femmes) transforme la testostérone en estrogène via la mécanisme de l’aromatase, une enzyme responsable de cette transformation. Plus on est gros ou grosse, plus on transforme de l’estrogène à partir de la graisse) abdominale et de la testostérone, à savoir que si les femmes on juste un peu de testostérone, pour les hommes, c’est bien l’hormone virilisante et qui domine la genre masculin et le détermine. Les effets de l’estrogène sont entre autre de faire s’accumuler du gras aux seins, on ne doit donc pas s’étonner de voit des seins aux hommes gros buveurs de bière. En bref: plus on boit de bière plus on va grossir (juste par les calories apportées), plus on est gros plus on a de graisse abdominale, plus on a de graisse abdomminale plus on transforme de la testostérone en estrogène et on féminise son corps. Les gros buveurs de bière, comparés au gros buveurs de vin, ont une silhouette féminisée, des seins et de la graisse abdominale et moins de testostérone circulant dans le corps, je vous laisse, messieurs, évaluer les conséquences autres que relatives à votre silhouette et si cela en vaut la peine. Tout avec modération ne va mener à aucun désastre, le “ventre des buveurs de bière” est dû à une importanteet régulière consommation de bière. Que l’on fasse de l’exercice ou pas, il demeure qu’à chaque descente de bière, on avale des phytoestrogènes, qui via le mécanisme de l’aromatase, même sans grand dépôt de graisse abdominale, vont transformer votre précieuse testostérone (antiviellissement etc..) en estrogènes….

  5. Mdr g pa lu

Répondre