Faire sa bière maison avec Brooklyn Brew Shop !
Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !

Faire sa bière maison avec Brooklyn Brew Shop !

10 056 views

featured

Salut la famille ! C’est bientôt noël, et on s’est posé la question chez HappyBeerTime, qu’est ce qui ferait plaisir à la notre moitié, à la famille, aux camarades, et tout ça… Un kit pour faire sa  propre bière bien entendu ! On a fait un petit état des lieux des kits existants sur le marché avec leurs points faibles, leurs points forts, et c’est finalement avec le kit de Everyday IPA de Brooklyn Brew Shop que ma petite personne a brassé une bière en famille…

Brooklyn Brew Shop

C’est une petite société installée à New York, crée à l’été 2009 par Erica Shea et Stephen Valand, amoureux et amateurs de bière artisanale, avec l’idée première que la fabrication de bière à la maison peut être simple, la bière savoureuse, et le plus important, qu’on puisse prendre du plaisir à faire ça…

Erica-She-Stephen-Valand-brooklynbrewshop

Brooklyn Brew Shop a élaboré des recettes élégantes , faciles à réaliser avec un kit spécialement étudié pour être utilisé à la maison avec un minimum de matériel et de savoir-faire, et commercialise au choix une India Pale Ale (IPA), une Porter, une Saison, une Blonde et bien d’autres encore, et même récemment, un kit pour réaliser du cidre ! Que demander de mieux, la petite société a même été récompensée au mois de septembre au SIAL à Paris par deux grands prix innovation dans la catégorie boissons alcoolisées et distribution, what else ?

Everyday IPA !

On passe tout de suite aux choses sérieuses, faire la bière !

Une petite précision avant de commencer, l’article est simplifiée afin d’être accessible à tous, ce qui est l’objectif également du kit de Brooklyn Brew Shop, merci…

On commence par déballer notre kit, et là, surprise le matériel est de bonne qualité, on dispose d’une dame-jeanne d’une contenance d’un gallon (US oblige), d’un thermomètre en °C et °F (c’est trop la classe…), une cane de soutirage et son tuyau (simple a utiliser une fois que tu as compris), un barboteur, le nettoyant-stérilisateur, et toute la matière première, à savoir le malt d’orge (concassé), le houblon, et la levure.

SONY DSC

On va ensuite bien prendre le temps de faire deux choses, lire les instructions, et nettoyer tout le matériel qui va être utilisé, mais aucun problème, avec le nettoyant fourni, c’est très facile, hop hop hop, c’est parti pour un petit plus de deux heures de brassage…

ÉTAPE 1 : THE MASH, l’empâtage.

On commence la première phase appelée empâtage, qui consiste pour faire simple, a extraire les sucres des céréales. On va faire chauffer environ une quantité d’eau dans notre récipient maison bien nettoyé, dans mon cas une simple marmite.

02 (Copier)

On intègre ensuite le malt d’orge concassé en malaxant doucement avec une cuillère, et on laisse ensuite chauffer l’ensemble a une température définie pendant une heure en remuant de temps en temps, un moment très intéressant, être a coté d’une marmite a surveiller le thermomètre…

03 (Copier)05 (Copier)

Une fois l’heure atteinte, on va pousser un peu la température en mélangeant doucement avant de passer à l’étape de filtration des grains …

ÉTAPE 2 : THE SPARGE, le rinçage

On utilise simplement une passoire (et même qu’elle est belle ma passoire Mathieu) et un autre récipient dans lequel on aura au préalable chauffer 4 litres d’eau. On va donc récupérer le moût en séparant les céréales à l’aide de la passoire, et on va ensuite verser lentement l’eau chaude sur les céréales pour enlever le sucre des céréales en répétant au possible deux à trois fois la manipulation… 06 (Copier)07 (Copier)08 (Copier)SONY DSCOn est prêt a faire bouillir notre bière !

ÉTAPE 3 : THE BOIL, l’ébullition avec pas trop de bulles

On va faire bouillir le moût (wort), pendant 60 minutes en ajoutant le houblon progressivement…

09 (Copier)

On ajoute en premier le houblon Columbus pour donner de l’amertume à notre bière. On va mettre ensuite progressivement 1/5 du houblon cascade au bout de 15 minutes pour le coté aromatique, et on répète la même chose a intervalles définis.

12 (Copier)

Une fois arrivé à 60 minutes, on arrête l’ébullition, et on va refroidir très rapidement notre moût à l’aide d’un bain d’eau glacée pour que notre liquide atteigne une température de 21°C.

13 (Copier)

On est maintenant prêt a ensemencer notre bière !

ÉTAPE 4 : FERMENTATION, la Fermentation quoi…

On fait simple, on passe le moût de notre marmite à la dame-jeanne à l’aide d’une petite passoire et d’un entonnoir, on intègre la levure, on mélange bien l’ensemble pour oxygéner. 14 (Copier)SONY DSC17 (Copier) On crée un petit système de barboteur « maison » pour nos trois premiers jours de fermentation (dans un endroit, très très très sombre, ah ah ah…) , le moment le plus intense à la fois pour notre bière mais pour nous même , c’est merveilleux d’observer au bout de quelques heures sa première bière en cours de fermentation…

18 (Copier)19 (Copier)

Une fois arrivé à trois journées de fermentation, on remplace notre système par le barboteur en lui même (une fois de plus, nettoyé…), et on laisse ensuite notre bière continuer a fermenter tranquillement sans toucher a celle-ci, même si tu peux montrer ça à la famille et aux camarades pour faire ton intéressant…

20 (Copier)

ÉTAPE 5 : BOTTLING, la mise en bouteilles, et même que quelques photos ont été embouteillées par mon appareil…

On est à 15 jours de fermentation, c’est maintenant le moment de mettre en bouteille, là, le plus difficile, c’est de trouver des bouteilles.

SONY DSC

On a choisi des bouteilles à bouchons mécaniques, c’est facile à (ré)utiliser, un peu plus onéreux que des bouteilles à capsules, mais on est pas à ça près, d’autant plus qu’on brasse de petites quantités, et que l’investissement dans une bonne encapsulage n’est pas très justifié… 31 (Copier)   On prépare le bouteilles en nettoyant celles-ci, et après tout va aller très vite… On fait très simple, on transvase la bière de la dame-jeanne à une marmite dans laquelle on aura au préalable fait bouillir du miel avec un peu d’eau chaude, on mélange très très légèrement, et on répète l’opération pour remplir les bouteilles…   SONY DSCSONY DSCSONY DSC29 (Copier) et même que tu peux goûter à ta bière pas encore gazeuze…

28 (Copier)

Objectif 12 bouteilles, dans mon cas, 11 bouteilles de 33 cl, et deux de 15 cl pour évaluer la bière pendant les deux semaines de fermentation en bouteille, hophophop, encore deux semaines avant la dégustation, le moment le plus difficile, ta bière est là dans les bouteilles et tu dois encore attendre…

32 (Copier)33 (Copier)

ÉTAPE 6 : ENJOYING, le meilleur moment…

C’est le moment de vérité, ta bière est là, prête a être dégustée, alors verdict ?

37 (Copier)

C’est merveilleux, la bière est très bonne, agréable surprise encore, Brooklyn Brew Shop a fait du très bon travail sur les recettes, et c’est ce qui est généralement écrit ici et ailleurs, autant notre IPA que les autres variétés être une réussite…

Quelques notes (modeste) de dégustation.

On a tout de suite visuellement le sentiment de réussite quand une mousse blanche bien généreuse apparaît, aérée, mais finalement assez persistante, la bière est d’une belle couleur ambrée, éclatante, à ce moment là, t’es heureux… On passe ensuite à la dégustation, on sent bien au nez le houblon cascade et ses arômes floraux, son coté agrumes. Une fois arrivé en bouche, la mousse est crémeuse, l’effervescence est moyenne, c’est tout ce qu’il faut a une bonne IPA. On retrouve tout de suite le petit goût citronné, de pamplemousse, et herbacé du cascade, légèrement contre balancé par l’amertume finalement pas très prononcé, mais un peu longue procurée par le colombus, et dans mon cas, un petit arrière gout de miel de châtaigne, peut être parce que ma bière a encore besoin d’une semaine ou deux de garde, mais tout le bonheur d’avoir fait sa propre bière en toute simplicité et de la déguster est là, et c’est bien l’objectif recherché par Brooklyn Brew Shop…

ÉTAPE 7 : VERDICT ?

Que dire, le kit proposé par Brooklyn Brew Shop est une réussite, du début à la fin, le matériel est de bonne qualité, les instructions sont bien expliquées, un débutant va parfaitement comprendre à son niveau le processus de brassage, de son coté, en famille, ou entre amis faire sa bière, et prendre du plaisir à ça, et par là même, peut être donner envie d’en apprendre plus sur le brassage au travers d’ouvrages, de forums, de rencontre… Si le kit vous intéresse, il est disponible à la vente en ligne :

Et encore un très grand merci à Samantha de Brooklyn Brew Shop pour le kit et toute sa gentillesse…

Faire sa bière maison avec Brooklyn Brew Shop !
5 (100%) 1 vote


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

3 commentaires to “Faire sa bière maison avec Brooklyn Brew Shop !”

  1. très belle passoire

  2. Bonjour,

    Lorsque je me suis remis au brassam, je suis passé du kit Mutons (boite extrait de malt) au tout grain par un pallier intermédiaire. Un Kit croisé dans une grande surface : la boite du brasseur (fait par la brasserie st glinglin). Serte moins complet (pas de thermomètre ni de dame Jeanne mais une poche en plastique) que celui présenté, mais suffisamment et avec des bouchons à muselet. Le tout à moins de 25€ pour 9l de brevage

    bon courage et santé

  3. Salut Cédric, c’est vrai que le prix du kit de Brooklyn brew Shop est un peu plus élevé mais chaque kit a ses avantages, inconvénients sur le court, moyen, et long terme,

    J’ai eu l’occasion de tester le kit de la boite du brasseur également, et le seul inconvénient pour moi est la poche en plastique (difficile a nettoyer et usage limité), à l’exception de ce détail ce kit est très bien fait également, comme celui de BrewAndBeer, on en demande plus encore dans nos magasins !

Répondre