Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Bien boire à Berlin? 4 lieux où boire de bonnes bières

2 798 views

featured

Bien boire à Berlin ? Happy Beer Time teste quelques quatre adresses réputées pour vous!
Petite visite.

Hopfen & Malz

visité le 25/10/14

IMG_20141025_132525

Une des adresses les plus visitées par les amateurs de bonnes bières de Berlin est la cave à bière Hopfen & Malz (traduisez Houblons et Malts). Une vieille échoppe d’environ 25m². Un drapeau belge qui flotte au vent et deux colonnes de casiers vides sur le trottoir, le lieu est visible de loin depuis la rue. En vitrine, une devanture, des fameuses bouteilles allemandes de 50cl. et quelques plus grandes bouteilles. On entre, des vieux meubles, l’endroit n’est pas vraiment classe (on n’est clairement pas chez dans une cave à vins). Un vieux monsieur assis très confortablement dans son fauteuil comme chez lui dans son salon nous accueille sèchement en allemand, avant de rapidement se rendre compte que nous ne venons pas du coin.

_ Where are you from?, nous demande l’hôte des lieux.
_ From Brussels.
_ Brussels. In Belgium?
_ Yes, sure.
_ So you speak Belgian?
_ Heu … yes, mentis-je.

Pour habiter un pays dont la frontière touche la nôtre et dont l’une des trois langues nationales est justement la sienne, notre hôte est tout de même un peu spécial. Mais qu’importe, nous ne sommes pas là pour ça mais bien pour voir ce que nous dégusterons ce soir.

Il y a du choix, les étagères sont classées par pays, avec évidemment une étagère de bières allemandes bien plus grande que les autres. Une étagère de cidres essentiellement anglais. Il y a aussi quelques fûts de 5L. pour les bons consommateurs. On y retrouve quelques bons classiques belges (Brasserie De Ranke, Brasserie Dupont, Brasserie 3 Fonteinen, Brasserie Girardin) mais presque uniquement en format 75cl. Puis quelques Duvel Tripel Hop 2014 et Rodenbach Grand Cru, sans évidemment passer par les inévitables bières trappistes, le vendeur étant particulièrement amateur de la Westmalle Dubbel. Les étagères étrangères contiennent du De Molen, Brewdog et quelques rares autres brasseries moins connues chez nous, comme Victory Brewing Company (Pennsylvanie, USA). Rien en provenance de France, de Scandinavie ou d’Italie (mis à part une bouteille de Baladin vide sur le réfrigérateur. Le magasin compte 4 grands réfrigérateurs.

Du côté des bières allemandes, on dispose des lagers déjà disponibles dans la grande distribution, des styles allemands traditionnels comme la Weizenbier, le Doppelbock ou la Gose, et des bières artisanales allemandes. Évidemment, le vendeur propose aussi de la vraie Berliner Weisse, 2,5% vol. alc., bien acidulée, pas encore aromatisée ni colorée, et brassée dans Berlin même. Enfin, quelques brasseries allemandes influencées par la culture anglo-saxonne sont présentes, dont la Brauerei Camba avec une Imperial Black IPA (ou Cascadian Dark Ale), un Milk Stout, un Dry Stout et une German IPA. Encore quelques autres bières brassées dans Berlin même, dont une Red Oat Ale, une bière brune rougeâtre brassée avec une proportion d’avoine lui donner plus de corps. Le vendeur nous propose aussi sa bière préférée du moment, une Hoppy Lager forte, houblonnée à l’américaine et avec un corps similaire à une Pale Ale. Très bonne, franchement bien trompeuse et très bien aboutie.

Brauerei Vagabund

visité le 24/10/14

Berlin contient actuellement environ 20 brasseries, dont que 7 ou 8 qui conditionnent en bouteilles (les autres ne mettent qu’en fûts). La Brauerei Vagabund, un brewpub et une des brasseries les plus connues parmi les beer geeks. Elle s’est ouverte en 2011 dans le « quartier belge » de Berlin. Tout le quartier porte uniquement des noms de villes ou de provinces belges comme Brüsselerstrasse (rue de Bruxelles), Lüticherstrasse (rue de Liège), Ostenderstrasse (rue d’Ostende), Genterstrasse (rue de Gand), Limburgerstrasse (rue du Limbourg), et enfin la Antwerpenerstrasse (rue d’Anvers), la rue où se situe la brasserie, au n°4.

IMG_20141022_225606

La très petite brasserie, à peine plus grande que celle d’un brasseur amateur sérieux. Matt, David et Tom sont trois amis ayant commencé en brassage amateur qui ont fini par ouvrir une brasserie il y a 3 ans, dont les installations permettent des brassins de 2hl. (200 litres) maximum. Si le site internet indique une Imperial IPA, une APA (American Pale Ale), une Hoppy Weizenbier (les brasseurs combattent « l’ennui allemand ») et une Saison, il vaut mieux se rendre sur place car il n’est jamais facile d’avoir un bon suivi des produits sur une aussi petite production. En arrivant sur place, n’est disponible en fait qu’une Smoked Ale, et uniquement en pression.

L’espace est petit, environ 100m², tout compris. Le Brewpub, où l’on voit y voit directement la brasserie par une porte vitrée, est dans un style « atelier d’artiste ». Une espèce de pièce rectangulaire de taille moyenne, sombre, avec beaucoup de beige et de brun clair, et un peu gauchiste sur les bords.

2 beer geeks généreusement chevelus sont derrière le bar, l’un d’entre-eux est le brasseur. Une grosse carte étrangère, plus ou moins 80 références, essentiellement belges, allemandes et anglaises ainsi que quelques trucs américains dont Victory Brewing Co. La brasserie n’est à quelques minutes à pied du Hopfen & Malz. Nul doute qu’il s’agit d’un des fournisseurs du brewpub, on y retrouve les mêmes bouteilles, à des prix allant de 3,70€ jusqu’à 5,50€ pour les Imperial Stouts.

4 bières en pression sont disponibles, leur propre bière et trois autres allemandes artisanales (des copains à eux sans doute). Leur bière fumée est étrange. Rien avoir avec une Rauchbier allemande qui rappelle sans grande difficulté nos saucisses d’Ardennes. La robe est blonde, le fumé fin et léger, ça a vraiment très peu de corps et le goût légèrement aigre (plus cornichon que citron). Difficile de ne pas penser, vu la taille et le matériel de production à une légère oxydation. Ce n’est franchement pas très bon mais c’est le seul produit fabriqué maison disponible. Nous ne jugerons pas davantage la qualité de ces jeunes brasseurs.

Le bar est presque plein, il est 23h en semaine, une vingtaine de personnes boivent sans compter. L’ambiance est bonne, heureuse.

Malgré la déception sur la bière fumée, c’est sans doute un lieu à recommander !

Ambrosetti

visité le 25/10/14

IMG_20141024_155711

Ambrosetti est le nom d’un des magasins à bières de Berlin. Cette petite échoppe un peu vieillotte est située dans un quartier tranquille, à deux pas de la station métro Deutsche Oper, pas vraiment loin du centre-ville.

L’adresse est visible à une cinquantaine de mètres à la ronde. Beaucoup de casiers le long du mur du magasin, la longue remorque du propriétaire juste devant en contient au moins autant. J’aperçois une affiche Brewdog et une vieille Vespa rouge en vitrine.

On entre, le vendeur est ivre, pas très sérieux, même si cela facilite l’approche. Il nous présente toutes ses brasseries favorites dont Schneider Weisse et Krew Republic que l’on connaît déjà bien en terres francophones. En bon allemand impressionné par des volumes d’alcool élevés, il nous présente rapidement toutes ses Bock et Doppelbock qui arrivent presque jusqu’à 8%, voire plus encore dans d’autres styles, comme la fameuse autrichienne Samichlaus et ses 14% qu’il a l’air de vénérer. C’est certain, il aime les bières avec des charmes puissantes, concentrées, légèrement torréfiées et fortes alcoolisées. Le magasin est impressionnant pour un touriste étranger. Au moins une centaine de brasseries allemandes différentes avec pour chacune d’elles plusieurs références. Des prix très accessibles, 1€ en moyenne pour les bouteilles de 50cl et 2,50€ pour les classiques étrangers comme Brewdog. Attention à bien ajouter la consigne (0,08€) en plus qui n’est pas comprise dans les prix en rayon. C’est moins cher que Hopfen & Malz qui déjà n’est pas très cher.

On a aussi quelques trucs clairement industriels notamment les marques de lager n°1 des ventes en provenance du monde entier. Il faut s’y connaître en bières allemandes avant de s’attaquer au rayon allemand. On y repère très vite des produits relativement bien faits mais commerciaux quand même. Et l’expérience nous apprend que ça peut faire souvent mal d’acheter au hasard. Le rayon artisanal reste classique pour un geek, pas de réels efforts en UK ou USA. Les clients repartent avec un casier entier entre les bras, plus une bière dans chaque poche.

Herman Belgian Bar

visité le 22/10/14

Le lieu est devenu encore plus célèbre cette année depuis que la Brasserie Cantillon l’a sélectionné comme l’unique bar d’Allemagne à participer à son traditionnel et médiatiquement très suivi Zwanze Day. Nous sommes à Berlin, on y fonce.

Un bar en 3 pièces d’affilée, 5 mètres de large sur 25 mètres de long, qui rappelle étrangement le rez-de-chaussée d’une maison bruxelloise. Situé dans la même (très longue) rue que l’un des plus gros centre commercial de Berlin (la Schönhauser Allee) mais dans la partie moins commerçante de celle-ci.

C’est peu éclairé, sombre, beaucoup de murs aux couleurs foncées, très sobre et assez classe pour un truc où règne plus la passion que l’argent. Un patron belge d’origine du Sud de la Flandre qui maîtrise l’allemand, le néerlandais et suffisamment bien l’anglais et le français. Dans le bar côté clients, de nouveaux arrivants dans la bière comme des gros geeks qui collent des autocollants Stone Brewing Co. dans les toilettes. Les 25 clients jacassent ces 4 langues dans tous les sens, de tous les côtés et les mélangent même entre-elles. Le propriétaire de ce remue-ménage s’appelle Bart mais n’a pas la même politique que De Wever (au contraire franchement patriote, il a même encadré au mur les portraits de sa reine et de son roi bien qu’il ait un peu de retard car c’est encore Baudoin et Fabiola), il est bien musclé et franchement rigolo. Il est attentif à vous et retient même votre prénom. Il est brasseur amateur et il y a d’ailleurs des bouteilles à lui en format anglais 50cl. sur le bar (mais ça ne sera pas possible d’y goûter cette fois-ci).

La bière belge ? Ha oui, ça aussi il connaît. Une carte des grands classiques comme Dupont, Cantillon, De la Senne, de Cazeau, De Cam (mais il n’y en a plus), De Dolle, Contreras, Slaghmuylder, Hannssens, 3 Fonteinen, Boon, Val-Dieu, Oud Beersel, Girardin ou St Bernardus, et toutes les trappistes classiques, bien sûr.

Il y a aussi des bières plus commerciales ou en tout cas plus facile d’accès car souvent plus sucrées et/ou moins corsées avec Omer, La Gauloise, Delirium Tremens, Satan Red, Palm, Kasteel Tripel, Floris Mongozo ou d’autres choses encore comme l’inoubliable flamande Duvel.

Au fût ? 4 becs. Cette fois-ci, que de l’industriel: Beck’s, Franziskaner Hefeweizen, Beck’s Alcoholfrei dans les allemandes et Leffe en belge. On est donc clairement sur un bar à bouteilles. D’ailleurs, des bouteilles, l’évier en est remplies (des vides, hein …). Ça fait même un peu sale et le patron s’en excuse. Faut dire que la veille, il y a une grosse soirée dégustation entre copains. Y reposent des tas de De Struise différentes, une bouteille de Diôle (même à l’Est de l’Allemagne, on suit l’actualité belge).

Aussi à la carte, quelques alcools forts (le patron se fera un shot de 4cl. avec deux clients) mais presque rien en artisanal étranger. Le Herman Belgian Bar, c’est vraiment belge, on vous aura prévenu.

Entre 3,7€ et 4,7€ par cru.

 

Imagine à la une: mur berlin
Bien boire à Berlin? 4 lieux où boire de bonnes bières
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

4 commentaires to “Bien boire à Berlin? 4 lieux où boire de bonnes bières”

  1. Et dans quelques temps on pourra rajouter Stone Brewing Company dans la liste des lieux à visiter 🙂

  2. Je suis allé à “hops and barley” Wühlischstraße 22-23 à Friedrichshain, c’était TOP! De la bière faite sur place, très bonnes!

  3. La prochaine fois, faudra aussi aller à la “Südstern Brauhaus” et gouter leur Black Flag s’il y en a. Lecker (délicieux) comme on dit par ici 😀

  4. stephan a dit :
    novembre 3, 2014 at 1:09

    Je ne suis absolument pas emballé par les 4 lieux cités !

Répondre