Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Hitachino, un hibou au pays du soleil levant

1 622 views

featured

Il y a quelques semaines, alors que je vagabondais sur le net, j’ai fait une découverte stupéfiante. Figurez-vous que je m’aperçois par le plus grand des hasards qu’un ami est devenu vendeur de bières chez l’un de mes fournisseurs. Je me précipite alors pour le contacter. Durant une après-midi d’octobre, je retrouve David Triaud, vendeur depuis peu chez Bières cultes, cave à bières spécialisée sur Paris. Suite à des retrouvailles bien arrosées, il me fait part de ses différents coups de cœur. Je le mets sans tarder au défi de me préparer une sélection de bières de son choix. Dans le lot une bouteille retient mon attention, il s’agit de la « White Ale Hitachino Nest Beer ».

Hibou Albinos

La White Ale de la Série Hitachino Nest Beer, est une bière blanche artisanale Japonaise de très grande qualité. Voilà ce qu’il résulte de la dégustation de la charmante demoiselle :

Image7                                                            Image6

  • Bière blanche de type Belgian style
  • Alcool 5.5%
  • 13° IBU
  • Houblon : Perle et Stylian Golding
  • Origine: Japon

Dégustation

 

Œil : Blond clair trouble

Nez : Arômes fortement fleuris, prédominance d’un arôme de lilas

Bouche : Pétillement léger et agréable, saveur subtile de gingembre, arôme orangé de prime abord très léger, mais qui se révèle avoir une longueur en bouche très puissante.

kiuchi_logo_cropped_web

Je vous propose maintenant de découvrir un peu plus la brasserie qui nous a permis de goûter cette délicieuse et rafraîchissante boisson.

The Nest

La brasserie Kiuchi a été créée en 1823 par Kiuchi Gihei, le chef du village Kounosu. Sa famille collectait le riz des fermiers comme taxe pour le compte de la famille Tokugawa. Il eut l’idée de brasser avec le reste des stocks de riz entreposés. C’est ainsi que la famille Kiuchi se lança dans la création du Saké (vin japonais brassé avec du riz).

header-bg-default

C’est durant les années 50 que Mikio Kiuchi héritait de la brasserie. C’était l’époque où l’industrie du saké florissait suite à l’essor économique du Japon après la seconde guerre mondiale. Les autres fabricants de spiritueux préféraient dénigrer la qualité face à la quantité. Ce n’etait pas l’avis de la brasserie Kiuchie qui préférait perpétrer son image de marque et mettant un point d’honneur à continuer l’élaboration d’alcool de premier ordre. La marque Hitachino Beer Nest naquit durant l’automne 1996 avec l’apparition du logo avec le hibou sur les premières bouteilles.

De nos jours, la brasserie Kiuchi a une capacité de brassage de 2 000KL (2 millions de litres).

 

 

Une Grande Famille

Hitachino Beer Nest veut dire littéralement « le nid de bière d’Hitachi ». Cette grande famille est composée de :

  • White Ale (Belgian wheat beer)
  • Pale Ale (British pale ale)
  • Weizen (Bière de type allemande)
  • Sweet Stout (Stout clair au goût toasté)
  • Red Rice Ale (Bière au riz rouge)
  • Extra High(XH) (Belgian brown ale maturée en fût de saké)
  • Japanese Classic Ale (Bière unique de style Japonaise)
  • Commemorative Ale (Bière brune dense)
  • Amber Ale (Ambrée)
  • Ginger Ale (Ginger ale)
  • Espresso Stout (Russian imperial stout)
  • Nipponia (brassée à base d’orge Kaneko et une souche de houblon appelé Sorachi Ace de race japonaise)
  • DAi DAi IPA (IPA brassé avec de la mandarine japonaise “Fukure Mikan”)

 

Pour plus de détails concernant les produits de la brasserie, je vous conseille de consulter le lien ci-dessous :

Voir la fiche

Brasser chez nous ? Faites-vous Plaisir !

Voici le concept instauré par la brasserie Kiuchi en 2000 appelé « brew on premises ».

Un peu à la manière de Zymothique à montreuil, vous choisissez combien de bières vous voulez faire. Le minimum est de 45 bouteilles de 330 ml, à environ 600 yens (4.35€) par bouteille.

L’instructeur discutera ensuite des ingrédients et des types de bières avec vous. Puis, il vous aidera à l’élaboration. Vous ferez avec lui toutes les étapes jusqu’à ce que tout soit prêt pour la fermentation.

C’est ensuite, Kiuchi qui s’occupera de fermenter la bière et de livrer les bouteilles quelques semaines plus tard chez vous avec les étiquettes que vous avez conçues.

Star sans conteste

Au gré des années, la brasserie s’est consolidée sa réputation sur le sol nippon ainsi qu’à travers le globe, notamment grâce aux nombreuses récompenses attribuées.

La white Ale dégustée par mes soins est le produit phare de la brasserie. Non seulement satisfaite d’être un bestseller, elle a des airs de vraie rock star avec ses 23 médailles gagnées dans différentes catégories entre 1998 et 2013.

(Japan Beer Cup, WBA, International Beer Cup, The Brewing Industry International Awards, International Beer Competition)

Concernant la famille entière, c’est de plus de 90 prix étalés sur 15 ans (93 pour être précis).

Magnitude 9

Le 11 mars 2011, un Séisme de magnitude 9 frappa la côte Pacifique du Tōhoku. Rappelez-vous, il s’agit du même séisme qui entraina le tsunami frappant Fukushima le même jour.

Sur la propriété, la ligne de remplissage et environ 500 bouteilles ont été brisées. Deux bâtiments ont perdu un nombre important de tuiles. 212 gallons d’umeshu et une liqueur à base de prune, ont été renversés après le séisme. Miraculeusement, compte tenu des routes en boucle, l’installation a échappé à de graves dommages. Malgré la situation dramatique, la brasserie Kiuchi a pu utilisé l’intégralité de sa capacité de production dans l’embouteillage de bouteilles d’eau pour les sinistrés. L’engagement de Kiuchi ainsi que son action rapide pour aider la population dans le besoin a déclenché un signal d’alarme dans la sphère brassicole.

 

En effet, la brasserie Brooklyn met en place son projet  BREWERS FOR BREWERS: EARTHQUAKE RELIEF.

“Il est temps d’arrêter de lire à propos de la catastrophe au Japon et commencer à faire quelque chose. Alors que leur brasserie n’a pas connu trop de dégâts, ils utilisent leurs lignes d’embouteillage de travail à l’eau en bouteille, et nourrissent autant de personnes que possible dans leur restaurant.”

 

Citation de Brooklyn sur son site

 

Un autre message des brasseries américaines:

 “Nous mettons en place un événement spécial afin d’amasser des fonds pour toutes ces personnes qui ont perdu leur maison et leurs proches. Des cargaisons spéciales vont être expédiées à Kiuchi.”

Un vrai mouvement de solidarité qui se mettra en place autour de la brasserie Kiuchi afin de se relever rapidement du séisme le plus important dans l’histoire du Japon moderne.

Niponia ou le futur de la bière japonaise

“Au Japon, l’histoire de la bière artisanale a seulement 15 ans. Et nous avons commencé le brassage en copiant les bières historiques en Europe comme la Wizen et la Pale ale. Mais maintenant, nous devons en créer de nouvelles, des bières de style japonaise, en utilisant la culture japonaise et des ingrédients japonais “.

 

C’est dans un laboratoire qu’en 2005, furent redéveloppées 15 graines de Kaneko, la première orge à bière développée au Japon. Pollinisation croisée d’orge européenne melon et de Shikoku, une orge japonaise utilisée pour les nouilles. Ce fut la décision de l’agriculteur Ushigoro Kaneko de créer cette nouvelle variété de céréales en 1900. Après la redécouverte du « Kaneko d’or », la brasserie eût assez de malt pour travailler avec Garrett Oliver, maître-brasseur de Brooklyn Brewery. Il associa le Sorachi Ace, une variété de houblon développé par Sapporo en 1988. De cette association une nouvelle bière est née: Nipponia, empruntant Nippon-koku, le nom japonais pour le pays.
“Nous avons commencé à brasser Nipponia en utilisant deux matériaux japonais,” révèle Kiuchi.

5308580180_b4a6b71779_z

 

Brooklyn, quand les US se japonisme

Brooklyn est en très bonne relation avec la brasserie Kiuchi. C’est pourquoi un partenariat entre les deux brasseries autorise Kiuchi à brasser la Brooklyn Lager au sein de son installation. Il peut ainsi la distribuer sur le sol japonais, mais uniquement en pression.

brooklyn-brewery-painted-distressed-sign-nyc-2

 

Un futur prometteur

J’ai eu le plaisir de pouvoir m’entretenir avec un membre de la brasserie Kiuchi qui m’a dispensé de précieuses réponses sur la brasserie.

En plus de l’objectif de développer un style de bières propre au Japon, Kiuchi investit de nombreux moyens dans l’expansion de la marque que ce soit sur le sol japonais ou à l’étranger.

La maison mère à Nukada (Ibaraki) possède un nouveau bâtiment qui devrait accueillir plus de cuves pour la fermentation et la maturation (6×12 000L et 6×24 000L), une ligne de canetage ainsi qu’une plus grande capacité de stockage. Un investissement avec un objectif de 3 000KL d’ici un à deux ans.
Pour ce qui est de l’international, on peut noter l’ouverture d’une brasserie en Corée du Sud en partenariat avec leur importateur qui désirait se lancer dans la production. L’ouverture d’un “Labo” sorte de BOP*/Bar/Restaurant à Tokyo est prévue avant la fin de l’année.

*Brew On Premises (cf : brassé chez nous ? Faites-vous Plaisir !)

 

Pour 2015, l’ouverture d’ un autre Bar/Restaurant similaire à celui qu’il possède déjà dans la ville de Mito Japon est prévue. Mais cette fois-ci à Tsukuba (Ibaraki) ainsi que la création d’ une troisième brasserie à Hong Kong.

Pour ce qui est de leur situation sur le sol japonais, la brasserie se considère comme un des leaders de la brasserie artisanale japonaise. Et elle fait sans aucun doute partie des brasseries les mieux représentées à l’étranger. Elle est présente dans une vingtaine de pays dans le monde et les deux tiers de leur production y est exportée.

Pour ce qui est de leur service BOP, je me posais la question de la mise en place de ce service (principe qui se repend petit à petit à travers le monde). Figurez-vous que cette offre représente une tactique marketing très ingénieuse, je vous laisse lire leur réponse à ce sujet :

« L’idée qui est derrière BOP, c’est que les personnes viennent nous voir (au milieu de la campagne et parfois de très loin) pour faire leur propre bière, d’apprendre en s’amusant, mais c’est surtout pour nous faire connaitre et étendre notre culture.
Les gens rentrent chez eux en étant contents d’avoir fait leur bière, mais pour la plupart d’entre eux ce sera la seule et unique fois. Par contre dès qu’ils verront une de nos bières, ils auront un petit côté nostalgique en se disant que c’est aussi un peu leur bière. »

À mon sens c’est un coup de maître, une formule leur permettant à la fois la vente et la publicité. Le tout adroitement amené sous forme de loisir !

Enfin j’étais très curieux de demander à des professionnels leur avis sur la place de la bière au Japon face au saké et aux autres boissons traditionnelles. Je me demandais également comment considéraient-ils la bière japonaise face à celles du monde. Les réponses m’ont énormément choqué. Je n’imaginais pas à quel point la bière a su se faire une place aussi importante.

En effet, il s’avère que la bière représente environ 50% du marché des boissons alcoolisées au Japon. Sur le marché de la bière, 99,5% serait de la bière japonaise.
En ce qui concerne la bière japonaise dans le monde, elle ne cesse de gagner des parts de marché surtout pour la bière artisanale, mais évidemment les pourcentages sont infimes, moins de 0.1% (échelle mondiale).

Final Greetings

Au final, Kiuchi brewery par l’intermédiaire de leur gamme Hitachino Nest montre que la bière japonaise pourrait bien devenir populaire dans les futures années . Vous comme moi avez pu constater à quel point le développement brassicole est en pleine effervescence. C’est avec intérêt que je vais suivre le développement du Japon sur la scène brassicole.

Si vous voulez vous procurer quelques bières de la brasserie Kiuchi et notamment la white ale, rendez-vous sur internet ou dans les magasins Bières cultes sur Paris. La White ale et la Red rice ale y sont disponibles au prix de 5.50€ la bouteille.

Pour retrouver les coordonnées, le site internet et les médias sociaux de la brasserie, rendez-vous sur leur fiche dédiée:

Voir la fiche

 

Hitachino, un hibou au pays du soleil levant
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de axel

Cette curiosité de la nature a développé un amour pour la bière presque insatiable. Voir la description complète de Axel→

3 commentaires to “Hitachino, un hibou au pays du soleil levant”

  1. Article passionnant ! Bravo 🙂

  2. LokiBeN a dit :
    octobre 21, 2014 at 3:06

    Super article, merci beaucoup!!!
    😉

  3. Beersnob a dit :
    octobre 27, 2014 at 11:07

    Juste pour signaler un petit abus de langage qui me gène un peu : le saké n’est pas du vin de riz… C’est du saké !
    On pourrait parler de bière de riz à la rigueur, puisqu’il s’agit de brassage… Même si ce n’est pas exact non plus.

Répondre