Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

La poupée gonflable qui sert de la bière par les seins

24 146 views

featured

Au Japon, on ne manque pas d’imagination quand il s’agit de vendre de la bière. Après le tramway qui sert de la bière à volonté et le bar qui propose une carte de bières illimités pendant 1 an pour 215€, voici la poupée gonflable qui sert de la bière quand on lui presse les seins.

Si vous avez $5000 à dépenser, pourquoi ne pas investir dans cette poupée gonflable qui sert de la bière. De quoi se rappeler le lait maternel et retomber dans les plus jeunes heures de votre vie.

poupee-gif_2

Par une simple pression du sein droit, la bière coule par le sein gauche. Un façon plutôt ludique de servir de la bière. Après l’allaitement, voici l’abièrement, un tout nouveau concept japonnais.

La poupée gonflable qui sert de la bière par les seins
3 (60%) 1 vote


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

8 commentaires to “La poupée gonflable qui sert de la bière par les seins”

  1. Alors une paires de tongs c’est sexiste et ça agace mais ici non tout va bien rien de plus normal?

    https://www.happybeertime.com/blog/2014/08/26/la-communication-delirante-de-la-marque-de-chaussure-sanuk/

    • D’une part, l’article ne prend pas partie (volontairement). Il relaie simplement l’information.

      Enfin, si tu veux connaître mon point de vu, je trouve que cette poupée n’aide pas vraiment à caser l’image machiste de la bière. Forcément, la poupée gonflable est un objet plutôt vulgaire à destination d’un marché plutôt masculin mais ça, ce n’est qu’une interprétation. En soit, les femmes peuvent aussi apprécier une poupée gonflable féminine. Il n’y a pas que des hétérosexuels.

      Contrairement aux tongs qui ciblent l’homme par la bière, cet objet n’est pas spécifiquement dédié aux hommes malgré les préjugés. En soit, l’objet remplace juste le lait maternel par la bière. Les petites filles et les petits garçons boivent du lait au sein non ?

      • cette réponse est d’un démago incroyable, tenter de faire croire que cette poupée n’est pas conçu pour les hommes…
        pourquoi faire cet article sans critique, sans interrogations sur la condition des femmes (qui ne sert peut être qu’à l’allaitement? ) dans la société Japonaise? Le journalisme ce n’est pas juste l’exposition d’un buzz mais aussi et avant tout la tentative d’interprétation… sinon autant lire le 20 minute ou le midi libre section faits divers!

        • C’est volontairement démago. J’exagère pour dire que je trouve que cet objet ne cible pas forcément le marché masculin. Forcément, ce sera le coeur de cible mais cela peut intéresser également les femmes pour le côté amusant ou le côté sexuel (homosexualité).

          A l’inverse les tongs dont on parle précédemment font clairement du sexisme en voulant vendre leur objet aux hommes avec une communication sur la bière et aux femmes avec de la com sur le yoga.

          Quant à la ligne éditoriale du journal, il faut savoir ce que c’est de publier du contenu au rythme auquel nous publions pour comprendre que faire 100% d’articles journalistiques est une utopie quand on s’appelle Happy Beer Time. Nous souhaitons être engagé, nous n’avons pas peur de la polémique mais forcément ça nécessite beaucoup plus de temps derrière le clavier.

          • Parfois il vaut mieux pourtant publier moins que mal. Et quand on voit le marasme sexuel des jeunes Japonaises qui vivent dans des conditions complètements inégalitaires vis à vis de leurs homologues masculins; un peu de féminisme aurait été bénéfique à la réflexion. On ne peut se contenter de regarder le monde et le décrire, il faut savoir parfois le remettre en question!

            • Dans l’absolu, je trouve cet objet plus pervers et sexuel que sexiste. Du coup, je ne pense pas vraiment que ça entérine les inégalités de traitement.
              Le même objet aurait pu voir le jour avec un mec à poil qui pisse de la bière, ça aurait été tout autant amusant.

  2. Je vois que même sur un site de bière les gardien(ne)s de la bien-pensance veillent à nos lectures. Et personne pour les envoyer paitre. Dommage sur le concept ce site avait l’air pas mal. Bye

Répondre