Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Allier sport et bière, le Tour de Belgique à vélo

1 550 views

featured

Certains vous diront que boire de la bière allonge votre expérience de vie, d’autres enchaîneront sur le fait que boire de la bière engendre ce que l’on dénomme communément un «  bide à bière ». Légendes urbaines, info, intox ? Là n’est pas la question ! Il est vrai qu’en comparant avec d’autres boissons telles que le vin ou les spiritueux le ratio de kilocalories par gramme de bière parait bien faible.  Mais soyons francs, quel passionné de ce breuvage divin ne s’est jamais senti coupable après en avoir dégusté une, deux, trois, ou bien même plus ?

Pour pallier à ce problème, nous avons trouvé la solution :

Allier sport et découverte du brassicole ! Une destination, la Belgique !

Première raison, la Belgique niveau bière faut pas se leurrer c’est un peu le paradis !

Deuxième raison, la Belgique comme Jack Brel le laisse entendre (« Le Plat Pays »), et bien c’est plutôt plat du moment que l’on reste dans la région Flamande.

Troisième raison, la Belgique possède un réseau de pistes cyclables dès plus performant permettant de découvrir des endroits pour le moins surprenant.

 

Nous nous sommes donc lancés un défi, relier un maximum de brasserie de Belgique, gouter un maximum de bières et tout ça en vélo.

Il est vrai qu’au départ notre planning prévoyait 15 jours de balade, mais au moment de rentrer dans les Ardennes, à la vue du dénivelé  et après avoir dormi pendant 12 jours dans une tente NON imperméable nous avons choisi de faire demi-tour et de rester sur une bonne note plutôt que de s’aventurer dans le massif ardennais.

Pour les amateurs souhaitant réitérer notre parcours voici le planning du Beer Bike Tour (BBT) :

(Etape 0) : Compiègne-Lille

Nous avons débuté notre périple à Compiègne, ville où se situe notre école d’ingénieur. Nous avons effectué 90 km en vélo afin de rejoindre Amiens et pouvoir ainsi prendre un train en partance pour Lille. Initialement, nous comptions effectuer Compiègne-Lille en vélo, mais après avoir fait 90 km de soi-disant pistes aménagées pour les cyclistes au bord d’une départementale bondée de camions, nous avons opté pour un moyen plus sûr, à savoir le train. En conséquence, notre premier conseil est de rejoindre Lille par un autre moyen que le vélo.

Cette étape se situant en France, elle ne constitue pas vraiment une étape du BBT.

Etape 1 : Lille – Kortrijk (30 km)

Lors de cette étape, vous pouvez prendre le temps de visiter la belle ville de Lille durant la matinée, puis emprunter les départementales (D617,91 et 917) qui possèdent un aménagement cycliste et vous permettront de rejoindre les villes de Bondues puis Halluin.  Une fois à Halluin, prenez la piste cyclable qui longe la rivière, impossible de la rater et elle vous mènera directement dans le centre de Kortrijk (Courtrai). Sur place pas de brasseries, mais ça été pour nous l’occasion de dormir sur une péniche sur la Lys et de visiter la ville de Morris, le dessinateur de bande-dessinée.

Etape 2 : Kortrijk – Bruges (35 km)

Etape plutôt sympathique. Un conseil partez tôt afin de profiter un maximum de Brugge qui est vraiment un coup de cœur pour nous. Pour vous y rendre, rien de plus simple, empruntez tour à tour la Bruggestraat et la  Bruggesteenweg. Ces deux routes sont dans l’ensemble sécurisées et possèdent des recoins de verdure vous permettant de vous reposer.

Sur le chemin vous rencontrerez la ville d’Ingelmunster où se situe la brasserie Van Honsebrouck. Celle-ci se situe dans un château donnant ainsi un sens au nom de sa principale gamme de bière la Kasteel. Attention, le château est très bien caché et bien gardé, un conseil appelez la brasserie avant votre arrivée afin d’éviter de vous retrouver devant une grille fermée comme cela a été notre cas.

La ville de Bruges quant à elle, est des plus romantiques et s’apparente réellement à la « Venise du Nord ».Une étape obligatoire, la visite de la brasserie de Halve Maan (Straffe Hendrik, Brugse Zot) qui s’effectue en groupe et comprend une dégustation à la sortie.

Etape 3 : Bruges – Gent (65 km)

A la sortie de Bruges prenez la piste cyclable « Kanaal Gent – Brugge » qui longe le canal. Cette piste est très agréable, elle vous permet de rejoindre d’une traite Gent en une quarantaine de kilomètres.

Brasserie Sint Canarus - La plus petite brasserie artisanale de Belgique

Brasserie Sint Canarus – La plus petite brasserie artisanale de Belgique

Dans notre cas, nous avons fait un détour pour aller visiter la plus petite brasserie artisanale de Belgique ; la brasserie de Sint Canarus. Pour s’y rendre, sortir de la piste cyclable au niveau de Merendree puis prendre une autre piste cyclable longeant un canal perpendiculaire « Schipdonkkanaal Deinze – Knokke » en direction de Deinze. La brasserie se trouve dans la ville de Deinze, dans le quartier de Gottem donnant d’ailleurs son nom à l’une de ses bières « la vierge de Gottem ». Ensuite repartez dans l’autre sens et reprenez le canal direction Gent. Le maitre brasseur alias Docteur Canarus, ne brasse pas tous les jours ainsi pensez bien à l’appeler en avance si vous voulez le rencontrer.

La ville de Gent, possède un patrimoine très riche, le château des comptes de Flandre et sa salle de torture est particulièrement intéressant. La ville regorge de bons endroits pour déguster  une bonne bière après quelques heures de vélos, alors profitez-en.

Etape 4 : Repos !

Etape 5 : Gent – Wavre Saint Catherine (85 km)

Pour bien commencer la journée, direction Melle où se situe la brasserie Huyghes, brassant notamment la célèbre Delirum Tremens. Prendre la piste cyclable « Schelde Zwijnaarde – Ruppelmonde » pendant une dizaine de kilomètre et vous tomberez dessus tout naturellement, les éléphants roses ça ne se rate pas !

Histoire d’enchaîner, deuxième brasserie de la journée, la brasserie Bosteels (Kwak, Karmeliet et Deus). Reprendre la piste cyclable et continuer pendant une trentaine de kilomètre et sortir au niveau de la ville de Buggenhout où se situe la brasserie qui garde d’ailleurs tout son charme de vieille brasserie avec une exposition de voitures à l’ancienne.

Ensuite retourner prendre la piste cyclable et continuer pendant 5 kilomètre puis prendre une autre piste « L52 Sint-Amands à Ruisbroek-Sauvegarde » direction Boom. Par la suite, longer le canal de Ruppel-Nete, il existe également une voie aménagée sur ce tronçon. Finalement au bout d’une vingtaine de kilomètre vous tomberez non loin de Wavre Saint Catherine, où se trouve un excellent parc pour camper.

Etape 6 : Wavre Saint Catherine-Bruxelles (30 km)

Prendre la Mechelsesteenweg direction, bien entendu,  Mechelen. Dans cette ville vous trouverez, en plus d’un des plus grands musées de jouet du monde, la brasserie Het Anker (Gouden Carolus, Cuvée Van de Keiser…). Pensez à réserver la visite à l’avance ! Sinon le restaurant de la brasserie est à tomber par terre. Certains le trouveront cher mais pour un menu entrée-plat-dessert confectionné avec de la bière et aussi délicieux, à notre sens ça les vaut largement !

La Brasserie Het Anker - Mechelen

La Brasserie Het Anker – Mechelen

Pour finalement rejoindre Bruxelles, la capitale, prendre la Brusselsesteenweg. Nous ne vous dirons pas quoi faire à Bruxelles, d’autres articles sont déjà consacrés à ce sujet. En tout cas, niveau dégustation de bonnes bières vous avez l’embarras du choix.

Etape 7 : Repos à Bruxelles

Etape 8 : Bruxelles-Mons (90km)

Rejoindre la ville de Anderlecht au sud de Bruxelles afin de prendre la piste cyclable du canal Bruxelles – Charleroi (Partie Bruxelles – Lembeek Ravel 3).

Si vous voulez faire une étape brassicole alors sortez au bout de 23 kilomètres au niveau de Lembeek et prenez la Bergensesteenweg afin de rejoindre Rebecq-Quenast où se situe la brasserie Lefebvre (Barbar, Hopus…). Là encore, appelez avant, car en général la brasserie ne se visite pas.

Deuxième brasserie de la journée, celle de Silly (Enghien, La divine, Scotch Silly…), qui se situe à … SILLY. A la sortie de Rebecq-Quenast des panneaux vous indiquent comment vous y rendre en empruntant des routes de campagnes agréables. Si vous ne trouvez pas, suivez dans un premier temps la direction Hoves. La brasserie se situe en centre-ville et la visite est sympathique.

Finalement rejoindre Mons comme vous pouvez, soit en passant par Soignies qui vous fait prendre une nationale ensuite, soit en passant par Ath, un peu plus long mais plus tranquille. C’est ce dernier itinéraire que nous avons choisi.

Là encore, Mons est une belle ville, vous pourrez y découvrir la micro-brasserie Brasse Temps appartenant au groupe Dubuisson (Bush, Cuvée des Trolls…) située un peu à l’extérieur du centre ancien.

Etape 9 : Repos

Etape 10 : Retour à Compiègne (Train)

 

Pour faire simple, nous avons adoré ce séjour. Visiter la Belgique et son patrimoine brassicole en vélo est quelque chose que nous recommandons. Pour des raisons de sécurité évidentes, nous vous conseillons de le faire au minimum à deux. Quel bonheur de s’assoir à la terrasse d’un bar commander une bonne petite mousse et une carbonnade sans culpabiliser ! Alors allez-y c’est permis !

Un dernier conseil, nous nous répétons mais il est important de penser à appeler les brasseries pour les prévenir que vous arrivez et ne pas vous retrouver bredouille devant la porte.

Pour retrouver une carte des pistes cyclables belges c’est par ici !

Retrouvez également notre carte des brasseries belges.

Voir la carte

Bon voyage chers beerfriends !

 

Margot et Vincent

 

Allier sport et bière, le Tour de Belgique à vélo
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

1 commentaire to “Allier sport et bière, le Tour de Belgique à vélo”

  1. bravo pour votre courage les gars

Répondre