4 questions que se posent le créateur de pico-brasserie

7 503 views

featured

Salut les beerfriends,

Cette fois, c’est décidé, je me lance dans la création de ma pico-brasserie v2.

Après plusieurs années de gel de cette activité, j’ai enfin la place et le budget pour pouvoir brasser à nouveau à la maison, et d’intégrer le retour d’expérience de ma première pico-brasserie afin d’améliorer le processus de brassage et  la qualité de la bière.

Oui, il est possible de brasser chez soi, et même assez facilement. Dans ce premier épisode de la création d’une pico-brasserie, nous verrons les questions qui se posent lorsque l’on décide de se lancer dans l’aventure.

4 questions qui se posent quand on monte sa pico-brasserie

Néanmoins, avant de vous lancer, je vous conseille de réfléchir à ces quelques points qui vont vous permettre de savoir si vous être prêt pour brasser chez vous, et quel sera le format de votre future pico-brasserie :

#1 – Quelle méthode de brassage pour ma pico-brasserie ?

Il existe aujourd’hui différentes méthodes plus ou moins complexes pour brasser à domicile  (explications et infographie des méthodes de fabrication). Cela va du simple kit de bière (sirop de bière à diluer dans de l’eau, fermentation et mise en bouteille) au brassage « tout grain », dans lequel vous effectuez les opérations de brassage de l’élaboration de la recette jusqu’à la mise en bouteille en passant par les étapes clés: concassage du malt, empâtage, filtrage, ébullition, refroidissement et fermentation.

Kit Pils

Au final, tout dépend de votre désir de prise en main sur le processus et sur la recette, mais pas seulement. Plus vous aurez la main sur le processus, plus il vous faudra de matériel, de budget et de place. Il y a aussi le temps que vous avez à consacrerait à ces activités : brasser en tout grain vous bloquera quasiment une journée de votre emploi du temps… avec le kit, vous passerez à peine 2 heures à « fabriquer » votre bière maison. Le kit est aussi très bien pour faire sa toute première bière, c’est plus facile et cela permet d’appréhender ses premières problématiques.

Achetez des kits de brassage

#2- Quel budget je souhaite invertir ?

Sachez-le, construire sa pico-brasserie, c’est quand même un petit budget, même dans les solutions minimalistes. Pour les solutions minimalistes, il existe des pack avec le matériel de base pour brasser avec en kit.

Vidéo d’utilisation du pack de brassage en kit

Ainsi, si vous choisissez de brasser à partir de kits de bière déjà existant, il vous faudra minima un seau de fermentation avec son barboteur, une capsuleuse, des capsules, un peu de matériel pour stériliser votre matériel, une grosse bassine pour faire chauffer votre kit et le mélanger à l’eau etc…

Au final, il y a un petit investissement à prévoir (entre le kit et le strict nécessaire de base, il faut tabler à minima pour une cinquantaine d’euros).

Achetez matériel de base (brassage en kit)

kit de base

Si vous décidez de passer en « tout grain », il vous faut beaucoup plus de matériel. Bonne nouvelle, il existe également des kits (environ 500€).

Vidéo d’utilisation d’un pack pour le brassage en grains

Autre solution, vous pouvez décider de fabriquer vous-même votre pico-brasserie. L’avantage c’est d’adapter votre matériel à vos envies, vos solutions technologiques, votre local etc… Le revers c’est que la solution est la plus coûteuse.

pack-superior-gaz

#3- Où installer ma pico-brasserie ?

Cette problématique est avant tout une question de confort et de sécurité. J’ai vu beaucoup de choses dans ce domaine, preuve qu’il est possible de brasser quand on a envie de le faire, peu importe le lieu : cuisine d’appartement, chambre, salle de bain etc…

Je vous laisse imaginer les inconvénients de ce genre de pratique, se priver de la baignoire pour prendre sa douche car votre bière est en cours de refroidissement, pas pour moi. L’idéal est de dédier un endroit à cette activité voire d’avoir carrément une salle dédiée.

C’est le top, mais ce n’est pas toujours réalisable…

#4- Quelle solution technologiques pour ma pico-brasserie ?

Là, on parle plutôt du cas où vous allez brasser en « tout grain ». Vous allez vous poser un tas de questions auxquelles il vous faudra répondre. Comme toutes ces questions auront un lien avec votre budget et votre lieu de brassage, voici l’heure des compromis techno-économiques :

    • gaz ou électricité pour chauffer vos cuves ? chauffage direct / indirect ?
    • automatisation ou non dans votre processus (utilisation de régulateurs de température, détecteurs de niveau etc…)
    • tuyauterie en cuivre ? silicone ?
    • quel moyen pour filtrer ? Tresse inox ? Faux fond ?
    • comment refroidir ? Refroidisseur immergé ? Refroidisseur à plaque ?

De mon côté, j’ai fait cette étude. Je vous dévoile très vite ce qu’il en ressort. Il ne restera plus qu’à se mettre au boulot pour construire tout ça avant de pouvoir brasser. Et vous, êtes vous prêt à vous lancer dans l’aventure ? Parlez-moi un peu de votre pico-brasserie, quels choix technologiques avez-vous fait ?

A très vite.

Tom


Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

3 commentaires to “4 questions que se posent le créateur de pico-brasserie”

  1. Pour construire sa pico 50 à 100 litres sans se planter, il est intéressant de suivre le mode d’emploi de la brasserie Chaumont’oise.
    http://www.brasseriechaumontoise.fr/pico.php

  2. Félicitation et bon courage ! On pourra trouver tes bières dans le commerce ou sur le site ?

  3. Kambiré sansan a dit :
    août 8, 2016 at 1:10

    je suis mr kambiré sansan, ivoirien résidant en cote d’ivoire . je faits partir d’une ethnie, les lobi spécialisés dans la fabrication de la bière artisanale à base de mais. J’ai découvert avec stupéfaction votre pico brasserie et pense qu’elle pourra aider ces nombreuses femmes à quitter leur technique trop dépasser, comment s’en en procurer et à quel prix et comment ça marche ? aussi je voudrais savoir la quantité produite avec ce système

Répondre