Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Dégustation horizontale des BrewDog IPA Is Dead 2014

714 views

featured

Ca devient une habitude, chaque année BrewDog nous sort son édition annuelle et didactique autour du houblon. Le concept ne change pas : malt identique (même type et quantité), volume d’alcool de 7,2% pour les 4 bières et single hop pour chacune.

Cette exercice que l’on appelle la dégustation horizontale de houblons différents est à répéter pour découvrir le périmètre d’action du houblon que vous appréciez tant dans vos bières. Plusieurs brasseurs du monde vous permettent de réaliser ce genre de dégustation à la maison.

En 2013, Dana, Goldings, El Dorado et Waimea étaient à l’honneur chez BrewDog. Cette année, c’est au tour des Comet, Exp 366, Amarillo et Kohatu.

Comet

BrewDog IPA Is Dead Comet

Ce houblon américain est généralement utilisé comme amérisant. Et ça se transmet logiquement dans le goût.

Nez épicé. En bouche : herbeux, “écurie”. Beaucoup de corps. Amertume présente en fin de bouche.

Exp 366

BrewDog IPA Is Dead Exp 366

Nouveau houblon américain, qui n’a pas encore de nom (HBC Experimental 366).

Très aromatique (mangue, fruit de la passion), amertume bien marquée, houblon assez “sauvage” (cuir) en fin de bouche.

Amarillo

BrewDog IPA Is Dead Amarillo

Encore un houblon américain, qu’on ne présente plus.

Nez fruité et animal. Amertume en milieu de bouche, peu persistante. Un peu écœurante sur une bouteille complète.

Kohatu

BrewDog IPA Is Dead Kohatu

Houblon néo-zélandais aux arômes de fruits tropicaux.

Nez lacté, douce en bouche, amertume modérée.

Ma préférence va clairement au très prometteur Exp 366. Il ne reste plus qu’à lui trouver un nom pour en faire une future star (n’hésitez pas à laisser parler votre imagination en commentaire). Personnellement, j’aurais préféré des bières plus légères, un peu plus sèches, plus faciles à boire. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Achetez les bières BrewDog

Dégustation horizontale des BrewDog IPA Is Dead 2014
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Vincent

Vincent n’est pas un comique, encore moins lorsqu’on aborde la thématique brassicole. Voir la description complète de Vincent→

13 commentaires to “Dégustation horizontale des BrewDog IPA Is Dead 2014”

  1. matthieu a dit :
    juillet 28, 2014 at 5:01

    c’est quel style? Pale ou IPA? et c’est à IBU constant?

  2. Cillian a dit :
    juillet 28, 2014 at 5:48

    En fait, Exp 366 s’appelle Equinox maintenant….

  3. stephan0057 a dit :
    juillet 29, 2014 at 9:47

    c’est pas Mikeler qui avait commencé ce type de série ? avec sa single hop ?
    les seules que j’ai pu boire c’était la série de chez Delhaize brassée chez De Proef

    • Mikkeller s’amuse en effet avec les houblons et les levures. Ils ont fait une série Single Hop avec la même quantité de houbon, donc des IBU différents et une autre série avec un IBU constant à 100. Delhaize joue aussi à ce petit jeu (chez De Proef aussi d’ailleurs) et a dernièrement proposé sa Brett (issu d’une série horizontale sur la levure) veillie dans 3 types de fûts de chêne différents.

      • Salut à tous
        Je suis sur le cul par rapport aux nombre d’IUB que vous annoncez. Même si pour ma part je préfère parler en EBU.
        Une blonde classique c’est généralement entre 20 et 25 EBU.
        Les Allemandes généralement plus houblonnées au alentour des 35 EBU
        Pour ma part au delà de 50 EBU je trouve cela limite écœurant
        Mais alors 75-100 pour moi ce ne serait plus une dégustation, mais une torture

        • C’est certain qu’à partir d’une certaine valeur d’IBU, on ne fait plus la différence (la limite dépendant du palais de chacun). C’est plus un aspect marketing. MIkkeller possède une bière à 1000 IBU par exemple. Ca n’a aucun intérêt. Ce qui est intéressant pour comparer les houblons sur une dégustation horizontale, c’est qu’on peut choisir d’en mettre une quantité identique (et donc on aura des IBU différents en fonction du côté amérisant du houblon en question) ou plutôt de fixer un taux d’IBU identique. Même dans ce second cas de figure, on remarque au goût une amertume plus (Comet ici) ou moins marquée.

  4. stephan0057 a dit :
    juillet 30, 2014 at 1:29

    1000 IBU ????

Répondre