Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Quand les supermarchés brassent de la bière

112 views

featured

Les Etats-Unis, pays de la bière artisanale avec le Canada, va innover encore un peu plus dans ce secteur. En effet, le supermarché Whole Foods veut brasser sa bière.

Cette enseigne est connue pour vendre de la bière qualitative avec un roulement assez impressionnant, elle souhaite désormais profiter du marché enclin à la nouveauté. Contrairement à plusieurs enseignes qui vendent de la bière étiquette, la chaîne de supermarchés veut brasser sa bière dans ses installations.

En plus de chercher pour un brasseur, Whole Foods souhaite ouvrir des bars au sein des supermarchés avec une possibilité de growlers à emporter.

Aucun détail n’est arrêté mais les employés de la chaîne ont été sondés pour trouver le nom de la bière. Si vous souhaitez envoyer votre CV pour être le brasseur de cette chaîne de supermarchés, n’hésitez pas.

Est-ce qu’Auchan et Carrefour partiront sur cette pente un jour?

Cheers!

Source photo: Shutterstock “Beer bubbles in the high magnification and close-up”

Quand les supermarchés brassent de la bière
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Pierrick

Tandis que ces origines sont polonaises, Pierrick a été bercé dans le noyau français de la bière, le Nord. Voir la description complète de Pierrick→

5 commentaires to “Quand les supermarchés brassent de la bière”

  1. Laurent Mousson a dit :
    avril 4, 2014 at 12:20

    Système U sont pas déjà plus ou moins engagés dans cette direction, en fait ?

    En Suisse, Ramseiler (ex-Unidrink, ex-Lupo), un des plus gros brasseurs indépendants, en termes de volume, produit exclusivement de la bière d’étiquette pour supermarchés.
    Et est en plus parfaitement invisible comme acteur brassicole (sur leur site web, il n’est pratiquement question que de jus de pomme, de cidre et de limonades, et aucunement de brassage de bière).

    Ceci dit, la bière de supermarché présentant des marges minimes, c’est pas sûr que ça soit une bonne idée pour une chaîne de grande distribution de prendre en charge un outil de production pour ce genre de produit à rentabilité faible.

  2. Whole Food a déja des bars à bières de microbrasseries dans plusieurs de leurs magasins et ne seraient pas les premiers à le faire. Par contre, si on se fie à leur plan d’affaires, ils auraient l’intention de brasser de la bière pour l’ensemble (ou presque, loi oblige) de leurs magasins aux États-Unis. On parle donc d’une brasserie de type industrielle

    Du côté de l’initiative de faire une bière dans plusieurs établissements, la réaction risque d’être intéressante, plusieurs magasins aux États-Unis ont déja fait le saut et il est très amusant d’aller prendre une bière, au milieu du rayon Fruits et Légumes 🙂

    • Pierrick a dit :
      avril 10, 2014 at 5:13

      Ils ne seraient pas les premiers? Qui sont les acteurs ayant déjà fait cela, Philippe?

      Vivement que j’aille aux USA pour tester ce concept en effet!
      Et ils vendent des bières intéressantes dans ces “bars-supermarchés”?

  3. Gauger a dit :
    avril 9, 2014 at 12:54

    Dans les années 1980-90, je travaillais pour une grande brasserie Alsacienne. J’ai vécu cette monté en puissance de ce qu’on appelle les bières étiquettes. Quand les ventes dans cette brasserie ont dépassés les 30%? le PDG de l’époque avait dit stop car on allé couler. Ne dégageant pas assez de marge pour financer les investissements nécessaires. Les Husselbrau, Alsabrau, Kingsbrau,Munsterbrau ne donnaient pas une image très valorisante du savoir faire Alsacien. Et pourtant d’autres avaient pris la relève, qui aujourd’hui ont disparu. Adelshoffen, Schutzemberger pour ne citer qu’eux. Dans ces même années 80 le bruit courrait qu’une chaine comme Intermarché envisageait de produire sa bière à marque. Comme toutes les autres chaines ils préfèrent continuer à presser le citron tant qu’ils trouvent des brasseurs qui leurs produisent leurs marques. Et à qui ils promettent de leurs faire grimper leurs chiffres d’affaires. Quand le groupe Heineken en 1996 a fait main basse sur le groupe Fischer-Adelshoffen c’était avant tout pour récupérer la marque Despérados. Mais également reprenant le jour même une brasserie du Nord, il devenait les fabricants d’une grande partie des produits à marque. Heineken à fermé Adelshoffen, puis en 2009 fermé Fischer et revendu la brasserie du Nord à son ancien dirigeant (pas assez rentable). Quand dans les années 2010 une grande chaine Anglaise a laissé tombé la brasserie Météor, son Dirigeant a eut beaucoup de mérite pour éviter une chute trop brutale. Dans les années 2002 il était fortement question que le groupe Auchan allait ouvrir dans leurs galeries marchandes des tavernes du style de celles des Maitres Kanter. Je ne sait pas si Kronembourg exploite encore des tavernes Kanter? Il reste l’option de micro-brasserie dans ces galeries marchandes du style des 3 Brasseurs. Des franchisés peuvent encore tirer leur épingles du jeux. Dans ces enseignes la bière n’est que le produit d’appel. C’est avec la restauration qu’ils vont faire leur chiffre d’affaire. Généralement c’est 30-35% pour la bière et 70-65% la restauration. Mais je ne croie plus qu’une chaine de supermarché en France se lance de la production de sa bière. Le retour sur investissement n’est pas assez rapide.

Répondre