Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Brasserie Drygate, quand l’industrie se met à l’artisanal

161 views

featured

Il y a quelques jours nous évoquions les prémices d’une mini guerre entre le syndicat Brasseur de France et le monde de la bière artisanale. De toute évidence, le gouffre qui sépare les deux entités est malheureusement en train de se creuser de jours en jours en France. Ce n’est pourtant pas forcément le cas dans d’autres pays. En Ecosse par exemple, un industriel s’est lancé dans la bière artisanale. C’est dans le pays de BrewDog, qu’est naît une initiative très originale fin 2013, l’alliance entre un industriel et une brasserie artisanale.

L’idée est venue de l’industriel Irlandais C&C Group et d’un des plus important brasseur artisanal d’Ecosse, Williams Bros Brewing Co. C&C Group est surtout connu pour ses cidres irlandais (Magners et Bulmers) et pour avoir racheté en 2009 la Wellparck Brewery à Glasgow au groupe InBev. Cette dernière produit la Tennants lager, bière blonde ultra populaire au Royaume-Uni.

brands

Williams Bros Brewing Co, est une brasserie basée à Alloa (petite bourgade située entre Glasgow et Edimbourg).  Elle a été choisi par l’industriel irlandais pour son implantation et sa connaissance sur le marché des bières artisanales. Ensemble, les deux  brasseurs ont finalement lancé, fin 2013 leur projet conjoint d’une brasserie artisanale: The Drygate Brewing Company.

Drygate est le fruit de l’alliance économique entre ces deux entreprise et le gouvernement Écossais, qui soutient le projet financièrement.

Plus qu’une simple Brasserie, un projet ambitieux

En Ecosse, la consommation de bières artisanales a suivi la tendance actuelle et a progressé de 40% sur les deux dernières années. L’engouement est tel que l’on recense aujourd’hui plus de 1000 micro-brasseries au Royaume-Uni, un nombre record chez nos voisins britanniques. Assurément, Drygate est la solution pour l’industriel C&C de surfer sur ce mouvement en vogue. Mais plus que ça, la nouvelle brasserie a de nombreux atouts à faire valoir. Drygate est un projet complet, bien plus qu’une simple et unique brasserie, c’est un concept pour promouvoir le mouvement “craft beer revolution” auprès d’un large public. Voici en exclusivité les dessous de ce programme ambitieux.

La Brasserie sera installée à côté de la Wellpark Brewery dans un vielle usine désaffectée. Située dans la partie Est de la ville, la brasserie veut redynamiser la zone, considérée comme une des plus défavorisée et dangereuse. Pour petit rappel, Glasgow est une ville post-industrielle qui a connu une période assez noire dans les années 70 et 80. Touchée par le chômage, la pauvreté, la violence, les problèmes de drogues et d’alcool. Aujourd’hui la municipalité se bat pour faire renaître la ville et lui rendre l’attractivité qu’elle a perdu.

Drygate, prévoit, en plus de la brasserie, un centre d’exhibition pour visiteurs. Celui-ci va offrir, un “centre d’excellence” pour les étudiants et les home-brewers pour développer leurs propres recettes et découvrir le métier de brasseur. De surcroît, un bar-restaurant et un beer garden permettra de déguster les bières sur places et d’accueillir des petits événements sur la bière artisanale.

L’ensemble du projet prévoit la création de 16 nouveaux emplois dès sa mise en route, mai prochain.

Scott Williams, le co-fondeur de la Williams Bros Brewing Co

L’intérêt pour le brassage amateur est grandissant, tant au niveau national et dans le monde, comme nous le savons par notre propre expérience, et nous sommes confiants que dans une grande ville comme Glasgow, notre micro-brasserie, la Drygate Brewing Company sera un grand succès.

C’est dans cette optique, que C&C Group a donné carte blanche à des étudiants de l’école d’art de Glasgow (Glasgow School of Art) pour la création de leur logo et des étiquettes de bouteilles. Il a été demandé aux artistes de tirer leur inspiration des ingrédients utilisés dans les bières, ainsi que la brasserie et de son emplacement.

dg_paul_ryding1_0

Scott William à ajouté:

Cette collaboration est la première de nombreuses autres initiatives passionnantes à venir. La créativité sera au cœur de tout ce que nous entreprenons à Drygate, notamment le brassage.

Notre marque a tout simplement pour but de produire de la bonne bière, artisanale et faire tomber les barrières pour la rendre accessible au plus grand nombre.

Et niveau Bière?

A ce stade d’élaboration, il n’a pas encore été décidé du nombre de bières que comptera la gamme. Ce qui est, dès à présent certain, c’est que Drygate va d’abord s’appuyer sur les bières existantes de William Bros comme la Heather Ale (noté 3,5 sur Untappd). Cette ambrée légère et florale, produite à partir de malts écossais est l’idéal point de départ. Ensuite, le groupe souhaite brasser des bières à fort caractère écossais. Une bière au Whisky est ainsi dans les petits papiers des idées originales à développer.

Fraoch_Heather_Ale

 

La production maximale de Drygate sera d’environ 5000 hectolitres (hl). C’est relativement peu par rapport au 20 000 hl pour le site Williams Bros à Alloa et les quelques 2,4 millions d’hectolitres pour Wellpark à Glasgow.

Scott William conclut

The Drygate Brewing Company sera un hommage à la bière artisanale, au brassage d’excellence et bien évidemment à une bière de grande qualité gustative.

Rendez-vous en Mai 2014

Au contraire de la France, où les industriels mettent des bâtons dans les roues des petits brasseurs pour endiguer leurs développements, dans d’autres pays, on s’aperçoit que les deux mondes marchent dans la même direction.

De nombreux industriels prennent les devants et mettent en place un développement vers l’artisanal pour servir au mieux les intérêts de la bière.

Pour ce qui est de Drygate, encore un peu de patience les amis avant de voir ce projet entièrement finalisé. Il sera très intéressant de suivre l’évolution de cette toute nouvelle brasserie. L’ouverture officielle, dès le mois de Mai.

Que pensez-vous de cette initiative ? Simple manière de se donner bonne image ou réel intérêt pour le brassage artisanal ?

Brasserie Drygate, quand l’industrie se met à l’artisanal
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de cyril

Une vielle légende urbaine prétend q’un lointain trésor serait enfouis quelques part. Oui , c’est à l’aide de ces indications plus que vague que Cyril s’est lancé sur les routes à la recherche de l’inconnu. Voir le profil complet

3 commentaires to “Brasserie Drygate, quand l’industrie se met à l’artisanal”

  1. edouard@pubexplorers a dit :
    mars 13, 2014 at 12:19

    Une belle initiative qui permet de mettre toute les chance et le savoir faire respectif afin de faire de bonne bières et de qualités.
    Cela va plaire a beaucoup d’amateurs, et brasserie.

  2. stephan a dit :
    mars 13, 2014 at 12:37

    qui connait la production annuelle en hl de Brewdog ? merci

Répondre