Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Brasserie BrewDog: Quand la qualité est de mise!

780 views

featured

Après avoir passé mon dimanche soir au bar BrewDog d’Aberdeen en compagnie de Tommy et Jaakko, des blogueurs norvégiens et finlandais, j’avais rendez-vous à la brasserie de James Watt et Martin Dickie: BrewDog.

Voir toutes les photos sur Facebook

9h: Rendez-vous avec Zarah, membre de l’équipe BrewDog, pour s’éloigner du centre d’Aberdeen et arriver à la brasserie. Zarah que Jaakko et moi-même avions capté la veille au bar BrewDog. Jaakko la connaissait déjà grâce au festival Finnish BeerExpo à Helsinki. Chez BrewDog, il y a une particularité assez intéressante pour ceux travaillant là-bas. En effet, chaque membre de l’équipe voyage dans divers pays pour représenter la brasserie. Ainsi Zarah était à Helsinki l’an dernier, Sarah ira à Copenhague, Neil est à Tokyo, Nicole était à Munich… Chaque membre a la possibilité de voyager dans le but de représenter la marque, ce n’est pas que le brasseur et le directeur commercial qui peuvent visiter divers pays tous les mois. Cette philosophie de travail est vraiment intéressante! Du moins, j’adore ce mode de pensée car les voyages et moi, ça fait un!

brewdog-brewery

Arrivée à la brasserie, le logo en façade nous fait tous écarquiller des yeux tels des enfants chez Mickey Mouse! Prise de photos et on entre dans l’antre de la bière artisanale écossaise! Bureaux en open space, des bouteilles sur les bureaux, des goodies, un lustre composé de bouteilles BrewDog… Les employés sont “corporate” et, afficher la marque est de mise. Les anglophones arrivent un peu après nous, un groupe composé d’Adrian Tierney-Jones, Claire Dodd, Mark Dredge, Peter Alexander et Martyn Cornell. Et là, je peux vous dire que malgré mon mètre 97, je me sens tout petit à côté de ces “bibles” de la bière! On rencontre aussi Sarah, community manager de la brasserie qui officie sur Londres et qui était notre interlocutrice lors des échanges d’emails pour les détails du voyage. Chevelure bleue électrique, pantalon en tartan… “Beer for punks” prend encore une fois tout son sens!

diacetyl-brewdog

James arriva et nous apprenons qu’il était brasseur amateur dans son appartement avant de se lancer dans l’aventure BrewDog en mode professionnel avec Martin en 2007. James Watt a dans son bureau plusieurs ouvrages sur le monde de la bière tel que “Audacity of Hops” qui est dans la bibliothèque de mes amis et moi, le seul regret qu’il peut avoir avec cette aventure est qu’il a désormais moins le temps de se consacrer au brassage chez lui. En effet, les divers projets des deux comparses sont chronophages, comme par exemple la série BrewDogs sur Esquire TV aux Etats-Unis. Si vous ne connaissez pas cette série, la 1ère saison était composée de 7 épisodes et Martin et James voyageaient dans le pays de l’oncle Sam pour brasser des bières étonnantes comme une bière aux algues, une bière avec un extrait d’ADN de la Déclaration d’Indépendance américaine… La 2nde saison sera composée de 10 épisodes et nous verrons les deux écossais chez Sam Calagione de Dogfish Head ou même à Hawaï, Vegas, Los Angeles et en Alaska! En plus de cette série, des collaborations sont attendues avec Bill Kowalsky de Victory Brewing Company et aussi avec la brasserie Stone Brewing. Bien entendu, Mikkeler sera aussi de la partie pour diverses collaborations tout au long de l’année.

brewdog-brewery

La visite de la toute nouvelle brasserie nous amène dans un univers empli de houblons. Ça sent bon! En plus du houblon, les murs sont décorés avec des thèmes aquatiques un peu “punkisés”, c’est propre, ça tourne bien… Dans le titre, je parlais de qualité, BrewDog a sa propre machine pour tester le niveau de diacétyle, ils travaillent sur les levures également, ils ont la même machine que Stone Brewing pour moudre le malt… L’investissement pour cette brasserie est aussi grand que l’amour qu’ils portent à la bière. L’investissement le plus important fut le laboratoire comprenant la machine a diacétyle, cet investissement est bien entendu intelligent car tous les tests peuvent être fait sur place sans avoir besoin d’attendre les résultats d’un quelconque laboratoire.

brasserie-brewdog

En dehors du discours de Martin Dickie et James Watt qui montrait que la bière venait en premier pour eux et que le partage était un aspect primordial, les installations de la brasserie montrent que l’argent n’est pas leur leitmotiv. Je m’explique: Ils “perdent” 20% de chaque brassin car leur “canon à houblon“, qui permet d’houblonner à cru 600 kilos pour 600 hectolitres, absorbe 1/5 de la bière mais permet aussi de libérer toutes les saveurs aux différentes bières brassées. C’est la 1ère fois que je vois et que j’entends que 20% de perte n’étaient pas grave car le but est d’avoir de la bonne bière. Le trop plein de houblon sera ensuite utilisé par les fermiers de la région pour fertiliser leurs champs, le malt utilisé sera lui aussi donné aux fermiers afin de nourrir les bovins. Et les bovidés peuvent avoir le ventre bien rempli avec les 2 tonnes de malt utilisé par heure par la brasserie écossaise!

brewdog

J’étais déjà fan du marketing de la marque en “professionnel du marketing” que je suis et j’étais déjà fan des bières proposées par cette brasserie en “professionnel de la bière” que je suis. Mais les découvertes faites à la brasserie me rendent “aficionados” de BrewDog.

brewdog-hops

Au fil de la visite, on peut voir des membres de l’équipe en train de brasser sur des installations semblables aux nôtres afin de faire des tests de brassages, les cuves sont un peu spéciales afin d’avoir la meilleure forme pour accueillir la quantité astronomique d’houblons, une chambre froide est allouée pour faire l’eisbock de la Sink the Bismarck… Et, après avoir traversé le labyrinthe des différentes bouteilles et cartons entreposés avant l’envoi partout dans le monde (Notamment en Suède qui est le 1er marché à l’export de la brasserie malgré le monopole d’Etat), on arrive au niveau des barils permettant aux bières d’être vieillies. Des barils de vin blanc, de rouge, de whisky, de bourbon, de rhum… C’est assez étonnant et les noms affichés nous font saliver! Ça tombe bien, direction le bureau de James pour la dégustation avec James, Martin et Stewart Bowman, le maître-brasseur!

barrel-room-brewdog

Nous commençons par “leur bébé”, la Punk IPA.
Je me permets de ne pas vous la présenter, la Punk IPA est la bière étendard de la brasserie BrewDog et représente environ 50% de la production.

punk-ipa-brewdog

La seconde fut la Jack Hammer. Cette bière est un hommage aux bières de San Diego avec 1,6 kilos d’houblons pour 1 hectolitre! Cette bière est insensée! Si vous aimez l’amertume, vous avez trouvé votre Graal! On dépasse les 120 IBU et c’est extraordinaire! En parlant de la BrewDog Jack Hammer, j’ai eu la chance de pouvoir boire cette bière, quelques heures plus tard, à la sortie de la ligne d’embouteillage donc la plus fraîche possible et je me répète mais c’est vraiment bon!

jack-hammer-brewdog

Après ça, nous avons pu goûter la Dead Metaphor, une Scottish chocolate breakfast stout. Cette bière a été brassée en collaboration avec deux écrivains britanniques et amène des notes de chocolat, café et fruits rouges malgré une petite acidité et une petite effervescence.

dead-metaphore-brewdog

La dégustation fut terminée avec l’Abstrakt 15.
Je suis tombé amoureux de cette bière. Tellement, que je vais en acheter 8000 bouteilles sur les 8250 et que j’ai écrit un article rien que pour cette bière! Rien que d’en parler, je frissonne.

Présentation de l’Abstrakt 15 de BrewDog

Après le déjeuner, direction Fraserburgh pour voir la 1ère brasserie de nos deux amis écossais. Ils ont commencé tels deux petits dans ce monde et leur expertise du guérilla marketing et du marketing de rue les a amené à être reconnu dans le monde de la bière et même plus! Je suis même sûr que BrewDog fait partie des 5 meilleures sociétés en terme de marketing ces temps-ci. Cette 1ère brasserie est désormais l’endroit permettant de faire des brassins expérimentales, on a eu l’opportunité de tester une white IPA et une Weissbier aromatisée avec du fruit de la passion!

fraserburgh-brewdog-brewery

Plus tard, rendez-vous dans le bar BrewDog d’Aberdeen pour boire une bière tous ensemble et aussi tester la bière préférée de James: La Grand Cru d’Alesmith. Et ça dépote les beerfriends! Vivement la prochaine escapade pour tester la Speedway Stout d’Alesmith qui est la préférée de Martin.
S’en suit le dîner au MUSA permettant d’associer bières et mets.

musa-aberdeen-brewdog

Libertine Black Ale avec carpaccio de bœuf mariné, noix et raifort, Punk IPA avec du haggis accompagné d’abricots et de confit de tomate et piments, My name is Vladimir avec du flétan, du riz et une sauce au beure. Le dessert était un affogato composé d’une boule de glace vanille trempée dans de la Paradox Jura et un verre de whisky Jura de 16 ans d’âge. Ce dessert est un délice et Zarah nous l’a parfaitement présenté! Car oui, nous étions accompagnés de membres de l’équipe BrewDog et chaque association met-bière était expliquée car chaque salarié se doit de passer la “Beer Cicerone Certification” qui permet d’avoir une expertise reconnue dans le monde de la bière. Le digestif fut la BrewDog Dog B, un imperial stout au piment et chocolat!

brewdog-my-name-is-vladimir

La soirée se termina dans un bar ouvert depuis décembre, CASC. A deux pas du restaurant et permettant de finir la soirée sur un ou deux derniers verres. L’occasion pour Martin, à qui j’avais parlé de whisky, de m’inviter au bar pour essayer quelques whisky comme le Glen Garioch qui provient d’une distillerie qui se situe à 16 kilomètres d’Aberdeen. En plus d’une très belle carte de whisky, CASC (qui signifie Coffee Ale Scotch Cigars) a une très belle carte de bières avec des bouteilles rares mais aussi des choix très intéressants en pression comme la micro-brasserie Siren. Si vous allez à Aberdeen vous savez donc quoi faire: Un repas au MUSA, un verre chez CASC et une folle soirée dans le bar BrewDog!

Voir toutes les photos sur Facebook

Cheers!

james-watt-martin-dickie-brewdog
Brasserie BrewDog: Quand la qualité est de mise!
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Pierrick

Tandis que ces origines sont polonaises, Pierrick a été bercé dans le noyau français de la bière, le Nord. Voir la description complète de Pierrick→

10 commentaires to “Brasserie BrewDog: Quand la qualité est de mise!”

  1. Ça donne envie de les rencontrer et d’aller faire un tour à Aberdeen en tout cas !

  2. Nahtan a dit :
    mars 3, 2014 at 8:34

    Bah … ça fait juste rever quoi ..

    Rien à dire de plus

    • Nahtan a dit :
      mars 3, 2014 at 8:35

      Ca sent le week end parfait … après va convaincre la copine que c’est mieux qu’un week end à Disney …

  3. stephan a dit :
    mars 4, 2014 at 9:57

    change de copine et direction Aberdeen…..merci pour le reportage j’appréciais bcp leurs bières, ma visite à Camden m’avait encore plus convaincu et en lisant ton reportage je deviens un fan

  4. stephan a dit :
    mars 5, 2014 at 4:48

    tu n’as pas eu de news sur la distribution des produits brewdog en cannette en GSM en France ?

    • Pierrick a dit :
      mars 6, 2014 at 10:42

      J’ai vu des canettes mais ce n’est pas encore destiné pour la France… Ils cherchent une nouvelle machine “d’encanettage” donc peut-être que ça arrivera en France mais je ne pense pas…

  5. Ca donne envie!
    Pas de news d’un Brewdog bar à Paris ou Bruxelles ? Ils en avaient parlé à un moment.

    • Pierrick a dit :
      mars 12, 2014 at 5:17

      A Bruxelles, il y a eu un problème de licence donc ils cherchent un nouveau lieu…
      Concernant Paris, ils souhaitent le faire mais ont d’autres projets avant donc on a le temps…

  6. Riek Kooper a dit :
    août 16, 2016 at 1:30

    Dear Sir

    Can you help me please , mine husband collect beer labels from the hole world.
    He collect also collect beerlabels from the fust. ( Barrel )

    Do you have something for me . its for his birthday

    We don’t have over here in the Netherlands international stamps anymore

    I will also buy it

    Many Thanks regards Riek

    F.W.P.Kooper
    Burg.Stemerdingl. 124
    4388 KB
    Oost-Souburg
    The Netherlands

Répondre