Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Brasser sa bière: Explications et infographie.

5 649 views

featured

Il y a diverses manières pour brasser sa bière maison, chacune avec un niveau de complexité. Mais laquelle dois-je choisir?

Petite introduction au brassage amateur mais sans rentrer dans les détails afin que vous puissiez comprendre le processus entier.

Bien qu’il y ait une infinité de techniques et processus disponibles, la plupart des méthodes de brassage amateur tiennent en quatre catégories:

  • Le kit de brassage (testez les kits)
  • L’extrait de malt
  • Le tout grain
  • Brassage en sac (BES)

Si vous êtes débutant vous pouvez trouver les options déconcertantes. Cependant, le processus de brassage de base est simple et il y a beaucoup de chevauchements entre les différentes méthodes.

Les étapes clés pour brasser sa bière à la maison

Qu’importe la technique de brassage maison choisie, elle contiendra ces étapes clés:

  • Extraction du sucre pour faire le moût (bière non fermentée)
  • Bouillir le moût avec le houblon
  • Refroidir le moût
  • Ajout de la levure
  • Fermentation
  • Seconde fermentation
  • Embouteillage
  • Carbonatation
  • Boire

Quand vous choisissez votre méthode de brassage amateur, vous êtes en train de décider votre approche concernant le moût. Vous pouvez l’acheter déjà préparé grâce au kit ou le faire vous même avec le tout grain ou le brassage en sac. L’extrait de malt permet d’avoir un entre-deux.

En le préparant chez vous, vous déterminez tous les aspects du goût et de la qualité. Pour contrôler la qualité, un investissement en temps et en argent est bien sûr demandé.

Concernant la diversité des bières et le goût, les kits de brassage limitent cela. Bien que ce soit facile et rapide, ce qui est intéressant pour un premier essai, par exemple.

Les quatre méthodes se rejoignent tout de même sur le processus de brassage.

Les options du brassage maison

Cette infographie explique le processus de chaque option de brassage. Si vous souhaitez un ordre croissant de complexité, le voici: Kit, extrait, en sac et enfin, tout grain.

inforgraphie_faire-sa-biere-maison_pierre-pernix

La méthode tout grain est la base de tous brassages, commençons donc avec cette technique.

Brassage tout grain

  1. Le brassage commence avec le malt. Il suffit d’écraser les grains afin d’obtenir une farine grossière.
  2. Les brasseurs convertissent cette farine en sucre en faisant tremper le malt dans de l’eau chaude, un processus appelé l’empâtage.
  3. Le liquide sucré obtenu après filtration (le moût) est transvasé dans une grosse marmite. Afin d’obtenir plus de moût, pressez la drêche.
  4. Le moût est amené à forte ébullition et le houblon est ajouté. Le houblon apporte l’amertume (si ajouté au début de l’ébullition) et de l’arôme (quand ajouté à la fin). La balance entre l’amertume du houblon et le sucré du malt est vraiment une part importante du caractère de la bière.
  5. Dès fois, du sucre est ajouté afin d’augmenter la gravité de la bière. La quantité de sucre contribue à la texture, au goût et à la “force” de la bière.
  6. Un refroidissement rapide est nécessaire afin d’éviter les infections et d’avoir une bière trouble. Un bain de glace est souvent utilisé en brassage amateur.
  7. Maintenant refroidi, le moût peut être placé dans une cuve de fermentation. A ce point, l’aération va aider la levure pour la fermentation.
  8. La levure liquide, sèche ou réutilisée d’un brassin précédent, est ajoutée au moût. Si la température est inférieure à 27°C.
  9. La 1ère cuve de fermentation est utilisée. La levure converti le sucre en alcool et gaz. Puis utilisation d’une 2nde cuve de fermentation afin de supprimer les résidus de la première.
  10. La bière est embouteillée. Un sirop de sucre est ajouté pour la carbonatation.
  11. Le sucre ajouté va permettre une refermentation en bouteille.
  12. Félicitation! Ta patience te permet de boire une bonne bière!

Brassage en sac (BES)

Le BES est une sous-variété du tout grain.

A la place d’avoir un empâtage (étape n°2), c’est directement fait dans la marmite qui est bordée avec un sac rempli de malt. Après que le moût soit produit, le sac est retiré de la casserole et le brassin continue son travail.

L’avantage évident du BES est que c’est plus simple et que cela nécessite moins d’équipement.

Bien que l’extrait de malt et le kit sont aussi simple que le tout grain, ils n’offrent pas le même contrôle que le brassage en sac.

Extrait de malt

Le brassage avec extrait de malt enlève l’étape consistant à faire une farine de grains, etc.

Les brasseries commerciales font donc un moût à une échelle industrielle. C’est bouilli intensivement jusqu’à une évaporation presque totale de l’eau. Le sirop liquoreux qui est obtenu est vendu aux brasseurs amateurs comme un extrait de malt ou sous forme de poudre.

Il faut dissoudre cet extrait dans de l’eau et reprendre l’étape numéro 4 de l’infographie, le bouillon.

L’extrait de malt permet un gain de temps et d’équipement. Il y a moins de contrôle et de flexibilité mais l’argent dépensé est moindre.

Les kits de brassage de bière

La solution la plus simple car elle élimine encore une étape: L’ajout d’houblon.

Après avoir fait comme pour l’extrait de malt, les sociétés créant les kits font bouillir le tout avec du houblon avant que l’évaporation amène un sirop. Cet extrait de malt houblonné est fait pour les kits.

Le kit est à dissoudre dans de l’eau. Un sac de sucre est ajouté pour apporter les quantités à un brassin entier avant que la levure soit ajoutée pour la fermentation.

Les kits permettent une simplification et un gain de temps mais le goût passe à la trappe…

Quelle méthode choisir pour commencer?

Pour la plupart des débutants, le choix est fait en fonction du facteur économique. Au plus la quantité d’équipements est moindre , au plus le prix des ingrédients augmente.

Les brasseurs tout grains ont fait un investissement initial important en équipement mais dépensent moins au plus il y a de brassins. Retour sur investissement tout le monde connait.

D’un autre côté, les kits de bières sont “chers” mais aucun outil spécifique est demandé. Cela peut paraître tentant pour un tout nouveau brasseur amateur mais ne vous attendez pas à des bières exceptionnelles.

Pour moi, le tout grain permet d’avoir de meilleures bières et est assez satisfaisant quand on boit “notre travail” avec des amis, de la famille…

Fais un choix et commence, beerfriend!

Brasser sa bière: Explications et infographie.
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Pierrick

Tandis que ces origines sont polonaises, Pierrick a été bercé dans le noyau français de la bière, le Nord. Voir la description complète de Pierrick→

4 commentaires to “Brasser sa bière: Explications et infographie.”

  1. Merci pour ce tour d’horizon du brassage amateur. J’ai moi même actuellement 2 brassins (en kit) en cours de fermentation.
    Résultat pour dégustation à Noël, mais je pense déjà à passer au “tout grains” rapidement et produire ma propre bière pour les soirées entre copains/copines 🙂

    Un prochain article pourrait traiter des logiciels qui aident à la création de bières inédites !

    • Pierrick a dit :
      novembre 18, 2013 at 10:07

      Tu nous feras un retour sur tes deux bières, j’espère! 🙂

      Avec des amis brasseurs, nous avons eu l’envie de brasser une bière HBT donc j’en apprends un peu plus sur les sites de recettes, etc, et j’essaie d’écrire ça! 🙂

      • Oui si mes maigres compétences en dégustation me le permettent !

        Il existe 2 logiciel pour fabriquer sa biere
        le plus connu : beersmith
        et un français : joliebulle

        je ne les ai pas encore utilisé

  2. Je vais tester ça Merci beaucoups !!!

Répondre