Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

L’histoire de la bière

2 942 views

featured

Une amie m’a partagé un texte très instructif recueilli au célèbre bar à bière de Strasbourg, l’Académie de la bière. L’initiative d’instruire ses consommateurs est à souligner. Un premier pas vers la beer geekerie.

Dans ce texte passionnant, l’histoire de la bière nous est contée harmonieusement.

Cela m’a permis d’apprendre plein de choses intéressantes notamment sur les différentes mutations d’appellations qu’a connues la bière.

Histoire de la bière

L’histoire de la bière est riche en anecdotes. Avant d’en arriver aux différents types de bières que vous connaissez tous, un grand nombre d’événements est intervenu dans l’histoire de cette boisson, notamment sur son statut et sa fabrication.

La bière vient du fond des âges, elle est probablement la boisson alcoolisée la plus vieille au monde.

Son histoire commence en Mésopotamie, dans les sables de Sumer, vers 4000 av J-C. Cette région se situe entre le Tigre et l’Euphrate.

Puis c’est en Chaldée et en Syrie que les chercheurs ont découvert les premiers documents archéologiques sur les boissons fermentées à base de grains.

Les Mésopotamiens appelaient la bière la « Sikaru ».

La « Sikaru » était le résultat d’une fermentation sur un moût provenant d’un malt d’orge et d’épeautre que l’on aromatisait avec une épice : la cannelle.

De Babylonie, la bière arriva en Egypte où elle fut appelée « Zythum » qui signifie « vin d’orge » et qui a donné son nom au métier de zythologue.

D’origine divine la bière bénéficia de la double protection de la déesse ISIS (déesse de l’orge) et d’OSIRIS (dieu du Soleil). Cette boisson était utilisée lors des cérémonies religieuses et en particulier lors des cérémonies funéraires.

Les brasseurs Égyptiens macéraient une mouture d’orge, additionnée de mie de pain fermentée et aromatisée par une infusion de lupin. La naissance des premières brasseries date de cette époque.

La bière traversa la Méditerranée et arriva en Espagne où elle prit le nom de « Celia » ou de « Ceria ».
Rome puis la Grèce connurent à leur tour cette boisson.Malheureusement pour elle, elle ne connut pas le succès espéré. La bière ne put y évincer le vin, car ni les Grecs, ni les Romains ne sont parvenus à s’habituer au goût de la bière.

De Rome, elle fut exportée en Gaule où les Celtes lui donnèrent le nom de « Cervoise », qui vient de CERES, déesse des moissons. Les Gaulois, quant à eux la baptisèrent « Korma ».

En Gaule, la bière était alors produite par les femmes dans leur chaumière et elle était ensuite stockée dans des tonneaux en bois (invention gauloise).

Elle était fabriquée à partir d’une infusion a base de grains d’orge germés, mélangés avec du blé, du seigle et de l’avoine.

Il a fallu attendre le Moyen-Age pour que la bière devienne cette véritable boisson populaire. Jusqu’à la fin du XIIème siècle, avant l’apparition des brasseries artisanales, les moines régnaient en tant que maîtres sur le commerce de la bière.

Une légende raconte qu’ils profitaient de leur statut de confesseur pour soutirer des informations secrètes sur la fabrication de la boisson. Cette même bière brassée dans les monastères servait de médicament.

Cette boisson liquide était un moyen préventif contre les épidémies transmises par l’eau non bouillie.

C’est en 1259 qu’apparaît le premier brasseur de métier. La brasserie artisanale ne va cesser de se développer en France et en Europe, d’autant que la concurrence n’est plus aussi présente du fait que l’Eglise favorise la culture viticole et la consommation de vin au détriment de la bière.

Ce n’est qu’au XVème siècle que l’utilisation du houblon dans la fabrication de la bière va prendre toute son ampleur.

L’usage du houblon en tant qu’ arôme principal de la bière ne sera imposé qu’en 1435 par Jean Sans Peur, duc de Bourgogne.

Là est la véritable naissance de la bière (ainsi que celle du mot) avec un goût et une saveur stabilisée qui est devenue celle que l’on apprécie aujourd’hui.

A la fin du XIXème siècle, les découvertes de Pasteur sur les ensemencements par cellules pures de levure et l’invention des machines frigorifiques permettent un essor considérable de la bière.

Dans les années qui suivirent, sur le plan technique, la bière n’a pas connu d’évolution majeure.

L’histoire de la bière
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

2 commentaires to “L’histoire de la bière”

  1. Gaultier@Sos urgence serrurier a dit :
    août 13, 2013 at 12:22

    Merci pour cet article, je ne suis pas un amateur de bière (j’aime bien cela mais sans plus) mais je trouve ça tout de même important de comprendre un peu d’où provient la bière.

    J’ai continué en regardant le post que vous avez fait sur les 39 anecdotes sur la bière, et j’ai beaucoup apprécié, je vais maintenant pouvoir étaler un peu ma culture 😉

    PS : la deuxième image présente dans le post, la gravure, quel est le rapport avec la bière? :p

    • Hello Gaultier,

      Cela fait référence au processus de fabrication de la bière à l’époque où on l’appelait encore “Sikaru” (pain liquide).

      Ravi que l’article t’es plu bien que tu ne sois pas un amateur érudit.

Répondre