Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Servir une bière en bouteille comme un professionnel

940 views

featured

Servir une bière en bouteille dans les règles de l’art, ce n’est pas si simple.

Il y a plein de truc à savoir. Il ne faut pas se tromper dans l’inclinaison du verre, il faut connaitre la bière que l’on sert car les bières ne moussent pas pareil.

Après avoir appris à servir une bière en pression, Anthony Martin’s nous apprend cette fois l’art du service de la bouteille.

Attention, la bouteille ne doit jamais toucher le verre !

Maintenant que vous savez servir les deux parfaitement, à toi de voir si tu préfères la bière bouteille ou la bière pression.

Servir une bière en bouteille comme un professionnel
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

4 commentaires to “Servir une bière en bouteille comme un professionnel”

  1. dan@achouffe a dit :
    août 11, 2013 at 9:33

    Quiconque ayant déjà versé une bière fromentacée comme l’Erdinger (ou toute autre weizenbier) dans un verre (de 50cl natürlich) sait qu’il FAUT poser la bouteille contre le verre ! Voire même la rentrer d’un bon tiers dans le verre pour arriver à servir cette spécialité bavaroise sans en perdre une goutte ou de la faire mousser exagérément. Avis d’ancien pro.

    Ceci dit, éduquer les bistrotiers avec ce type de vidéo est une bonne chose. Mais e là à généraliser un soi-disant geste professionnel, il y a de la marge, 95% d’eau et 5% de frais généraux si on parle bien de bière !!!

    En plus des weizen, amusez-vous donc à imiter le môsieur de chez Guinness en versant une Orval, pour voir. Et si quelqu’un à la réponse, qu’il explique pourquoi il ne faudrait pas poser la bouteille au contact du verre ?

    Puisqu’on en est tripoter l’arrière-train des diptères, on pourrait très bien aussi dire qu’un verre à pied se manipule par le pied pour le service en inclinaison. J’ai pourtant bien vu une main pleine de doigts sur la paroi du verre. Et là il n’y a aucune discussion possible: la chaleur de la main va réchauffer le produit ! Heureusement que la température de service de la Guinness est préconisée à 6-7°C min. ou encore mieux, à température de cave.

    Enfin une bière de fermentation haute mousse généralement moins qu’une fermentation basse.

    A toi Thomas pour nous brasser un bon gros sujet un de ces quatre sur le pourquoi du comment de la mousse sur la bière. 😉

    • Ah bah tu viens surtout de m’apprendre plein de choses. Je ne savais pas que la bière de fermentation haute moussait généralement plus.

      Je suis parfaitement d’accord avec toi à propos du service. Il n’y a pas de règles particulières et ça dépend vraiment de la bière que l’on sert. Sans quoi la zythologie n’aurait pas vraiment de sens. C’est vrai que les Weizen mousse énormément.

      Le verre a également une importance capitale dans le service.

      Cela dit, la vidéo éduque sur plusieurs points :
      – pencher votre verre
      – mouiller votre verre

      Les deux règles de base que beaucoup méconnaissent.

  2. dan@achouffe a dit :
    août 12, 2013 at 10:13

    Heureux de le savoir ! 😉
    Mais si tu veux bien me relire, tu verras que j’écrivais qu’une haute mousse généralement moins qu’une basse. En fait, il vaudrait mieux parler de persistance ou de tenue de mousse pour être précis.

    Pencher le verre: tout dépend du type de verre et surtout de la température de la bière.
    Mouiller le verre: tout dépend si le verre est entreposé ouverture vers le haut ou vers le bas. Si tu le range ouverture en bas, il y a peu de chance d’y trouver de la poussière. Raison pour laquelle on le rince avant de servir. Mais tu auras beau le mouiller, si ton verre est gras ou mal lavé, la bière en prendra pour son grade !

    Pour réussir le service, le verre doit surtout être soigneusement dégraissé. Autant des graisses résiduelles relatives au liquide vaisselle, que celles dues aux frottements de doigts (genre amener à table 5 verres humides tenus par le bord laisse des empreintes bien marquées). Gare au rouges à lèvres aussi, certain sont trèèèèèèèès persistants. Même quand la couleur est partie il reste encore parfois une opacité suspecte à l’endroit de la trace !

    Ne jamais essuyer les verres à bière serait l’idéal, sauf que les entreposer humide laissera des traces, surtout si tu as à faire à de l’eau très calcaire. Ceci n’est donc valable que pour un débit de boisson à fort trafic. Pour le particulier, le laisser sécher à l’air libre, lui donner un coup de chiffon pour retirer les marques d’eau, puis le laver abondamment à l’eau froide avant de s’en servir.
    Le lustrer pendant des plombes, pour prendre cette image d’Épinal du cafetier aux mains toujours occupées, n’a aucun intérêt si ce n’est de bien tartiner les traces graisseuses !

    Eviter aussi le lave-vaisselle, c’est certes efficace, mais ça vire les impressions (logo et autre) au bout d’un moment. A la main, de l’eau à peine savonneuse et un écouvillon suffisent. Et un chiffon bien absorbant qui ne peluche pas pour finir, très light, le travail.

    Il faut bien quelques jours pour faire une bière correcte. Un amateur va bien trouver 5 minutes pour laver son verre, n’est-ce pas ?

    • Hum… ça me semble tellement logique de en plus par rapport à la persistance de la mousse en fonction de la fermentation.

      Je lave toujours soigneusement mon verre pour accompagner mes dégustations. Cela dit, je ne connaissais pas toute la science de ce nettoyage. Je suivrais ce tutoriel pour ma prochaine dégustation.

Répondre