Marathon de la bière à Bruxelles, on y était !

1 063 views

featured

0
(0)

 

Le week-end dernier se tenait la 7ème édition de l’Iron Brussels Beer Marathon (IBBM pour les intimes). En bon amoureux de la bière, on ne pouvait manquer ça.

Késako ?

Qui n’a jamais eu envie de devenir un vrai sportif et de s’inscrire à un marathon? Sauf que pour ça, faut être prêt à courir 42 km et franchement, rien qu’à l’idée, on n’en a plus beaucoup envie.

Heureusement les joyeux organisateurs de l’IBBM ont la solution: parcourir la ville de Bruxelles, de long en large, à la recherche de fanions, à la réalisation de défis, mais surtout à aller de bar en bar pour déguster des bières !

Tout de suite c’est plus motivant 🙂

Comment ça se passe ?

RDV était donné samedi 20 juillet à 14h30 sur la place d’Espagne, à 2 pas de la Grand Place de Bruxelles. 500 personnes, réparties en équipes de 2, ont reçus leur package de départ contenant un t-shirt, un laisser passer, un plan de la ville, un road book avec défis et quizzs ainsi que plusieurs goodies.

 

Conseils : Tu veux faire ta bière à la maison ? Jette un oeil à notre GUIDE COMPLET pour t'aider à te lancer dans la fabrication de bière à la maison, choisir ton matériel en fonction de ton espace (maison, appartement...) et de tes envies de brasseur. Voir ce guide 100% gratuit

Le but du marathon n’est pas vraiment de finir le premier, mais plutôt de marquer le plus de points en réalisant le plus de défis possibles et en validant tous les passages dans les bars.

Les défis et le quizz

Le marathon ne se résume pas à une succession de picoles dans des bars, il faut aussi réfléchir et se bouger les fesses (c’est un marathon quand même !).

Niveau réflexion, un quizz de quelques pages sur Bruxelles et sur la bière était à compléter. Une bonne occasion d’échanger avec les autres participants en terrasse des cafés.

Niveau marathon, plusieurs défis vont vous obliger à parcourir la capitale:

    • Se prendre en photos devant les 5 check-points disséminés dans Bruxelles

    • Prendre le maximum de gens en photo avec le masque de l’IBBM

 

    • Prendre une célébrité en photo avec les lunettes de l’IBBM
    • Faire tamponner son road-book par le fantôme de l’IBBM (un bénévole habillé en combinaison blanche se baladant dans la ville et qui ne se laisse pas facilement attraper :))
  • Et plein d’autres choses

 

Bon et sinon, qu’est ce qu’on boit et où ?

10 bars étaient au programme de ce marathon. Dans chacun, une bière était disponible en échange d’un ticket et d’un coup de tampon dans son carnet des bières. Chaque équipe se voyait décerner un bar n°1, par lequel elle devait obligatoirement commencer, histoire de dispatcher les 500 personnes à des endroits différents.

Voici la liste des 10 bières disponibles pour cette 7ème édition:

    • Une Barbar au Scott’s
    • Une Barbar Bock au Cerceuil
    • Une Blanche de Bruxelles au Bonnefooi
    • Une Floreffe Triple au Little Delirium Cafe
    • Une Bertinchamps Triple au café Le Coq
    • Une Diôle au Stella Botanique
    • Une XX Bitter au Café Merlo
    • Une Triple Karmeliet au café La Maison du Peuple
    • Une Manneken Pils au LR6
  • Une Leopold 7 à La Tricoterie, lieu d’arrivée où se déroulait la fête de cloture.

PS: On a bien été boire la Triple Karmeliet et la Leopold 7, mais dans l’euphorie de fin de soirée on a pas pris de photos 😉

Les bières

La moitié des bières proposées venait de la brasserie Lefebvre, sponsor de l’événement, et était parmi les bières les plus connues du parcours (la Barbar et Barbar Bock, la Floreffe triple, la Blanche de Bruxelles et la Manneken Pils).

Autre bière bien connue, la Triple Karmeliet de la brasserie Bosteels.

Plus méconnue pour beaucoup de participants, et pourtant une de mes bières préférées, la XX Bitter de la brasserie De Ranke. Une blonde de 6,2° au goût intensément amer, qui en a laissé plus d’un sur le carreau.

3 nouvelles bières de micro-brasseries étaient aussi à l’honneur cette année:

  • La Bertinchamps Triple de la brasserie Bertinchamps, une bière de ferme ambrée de 8°
  • La Diôle de la brasserie des Carrières, une blonde cuivrée de 6,5° aux arômes frais et fruités
  • La Leopold 7 de la brasserie de Marsinne, une blonde-ambrée de 6,2° brassées avec 3 grains et 3 houblons

 

L’ambiance

Lors du départ, les organisateurs nous avaient prévenu : aucun débordement ne serait toléré. Il y a 2 ans, quelques échauffourées avaient perturbé le marathon et avaient du les contraindre à annuler l’édition 2012.

Le message a apparemment été bien entendu car nous n’avons rencontré aucun problème. L’ambiance était à la fête et à l’entraide dans les épreuves, le soleil pleinement au rdv, et les terrasses des cafés largement colorées de rouge.

 

Une très belle édition.

Vivement l’année prochaine !

Cet article était-il utile ?

Cliquer sur une étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. Votant 0

No votes so far! Be the first to rate this post.


1 commentaire to “Marathon de la bière à Bruxelles, on y était !”

  1. lily@shampoing shu uemura a dit :
    août 9, 2013 at 7:52 pm

    terrible, l’ambiance battez son comble ! les déguisements sont au top ! sacrée tournée des bars ! merci pour les photos ! la prochaine j’y suis !

Répondre