Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Voyage en Finlande, les bières tops et les bières flops

4 140 views

featured

C’est parti pour un voyage en Finlande.

Comme à chacun de mes périples impossible de ne pas partir à la conquête de la bière. Séduit par l’idée de déguster une bière Finlandaise éclairée par les doux rayons du soleil de minuit, il s’agissait encore de trouver la meilleure à déguster pour le 21 Juin 2013, journée la plus longue qui dure quasiment 24 heures.

Culture brassicole en Finlande

Le rapport de la Finlande avec l’alcool est assez particulier. La prohibition est extrêmement forte dans un pays où la consommation de bière est 3 fois plus importantes qu’en France. En effet, les Finlandais consomment 87,2 litres de bière par an tandis que les français en consomment 30.

Les Finlandais sont de gros consommateurs de bière malgré les nombreux freins à la consommation instaurés par les autorités nationales. Une vraie mascarade.

Le prix de la bière est extrêmement cher en grande surface. Il faut compter près de 15€ pour un pack de 6 canettes de Lapin Kulta ou de Karhu, les bières de bases en Finlande. Au final, la bière en supermarché coûte quasiment le même prix dans les bars. Autre exemple de prohibition, il est interdit de vendre de l’alcool supérieur à 5° en grande surface. Pour acheter des bières d’un degré supérieur, il faut se rendre dans les bars ou dans les magasins spécialisés dans la vente d’alcool fort (Alko). Une franchise maîtrisée par les autorités bien évidemment.

Cela peut paraître anodin mais l’incidence est considérable sur la production brassicole Finlandaise. La bière étant un liquide oscillant généralement autour de 5°, les brasseurs de là-bas font vite le choix entre un produit supérieur ou non à ce seuil d’alcool. Faire monter sa bière à plus de 5° c’est tirer un trait sur de nombreux circuits de distribution.

Bilan, 90% des bières de Finlande doivent titrer en dessous des 5° dont 80% entre 4,5° et 5°. C’est sans doute la raison pour laquelle la consommation en quantité est 3 fois plus importante là-bas qu’en France et est même proche de la consommation en Belgique.

Petite anecdote, nous avons passé une journée à Tallinn en Estonie où, à l’inverse, la bière est très peu chère. Il est carrément dérisoire de voir les Finlandais sortir du ferry du soir avec leur diable chargé de 8 caisses de bières à l’avant et leur sac à dos chargé de flashs de vodka dans le dos. Il faut que 2 jours plus tard se déroulait la très festive journée nationale prénommée Juhannus (Saint-Jean). Chaque année le 21 Juin la vie des Finlandais s’arrêtent pour faire un stock de Vitamine D maximal au bord des lacs de campagne. Un week-end très jovial au cours duquel l’alcool coule à flot.

Aller, je termine ce long paragraphe par une petite photo du moment bière Samedi 21 Juin à Minuit pile.

Ça ne donne pas envie ?

 

Lexique de la bière

Quelques mots utiles pour comprendre la bière.

« Olut » signifie bière en finnois.

« Oluthuone » veut dire maison de la bière.

« Panimo » signifie brasserie.

« Organic » est un mot souvent utilisé dans le vocabulaire brassicole finnois et signifie naturel. La Finlande est un pays très écologique donc vous verrez de nombreuses « Organic Olut ».

« Luomu » est un autre mot utilisé pour dire naturel, bio.

« Kippis » veut dire santé (bien prononcer « kippe-pice »).

Mes Top bières en Finlande

Pour commencer, il est important de préciser que je vais parler des meilleures bières que j’ai goûtées. Malgré mes supers-pouvoirs et ma soif supérieure à la moyenne, je n’ai pas balayé l’ensemble du patrimoine brassicole Finlandais en 10 jours.

Ma Top n°1 : la Sinebrychoff Porter

Voilà quelque chose de très étonnant. La même brasserie, en l’occurrence Sinebrychoff, produit une Porter sublime et des bières de grandes consommation (cf. Koff et Karhu dans les Flops).

  • Alcool : 7.2%
  • Style: Baltic Porter
  • Brasserie : Sinebrychoff (Carlsberg Group)

Ma Top n°2 : la Kievari Barley Wine

  • Alcool : 8.3%
  • Style: English Barleywine
  • Brasserie : Laitilan Wirvoitusjuomatehdas

Ma Top n°3 : Stadin American Pale Ale

J’aime beaucoup le design des bières de la Stadin Panimo. J’en ai d’ailleurs ramenée deux dans le sac (Ultimator et American Barley Wine) car l’American Pale Ale était super bonne.

  • Alcool : 4,5%
  • Style : American IPA
  • Brasserie : Stadin Panimo

Ma Top n°4 : Prykmestar Double IPA

Dur de trouver des IPA en Finlande alors la Prykmestar sauve les meubles.

  • Alcool : 8,5%
  • Style : Double IPA
  • Brasserie : Vakka-Suomen Panimo Osakeyhtiö

Ma Top n°5 : Keisari Luomu Tumma

Je la surclasse peut-être un peu car c’était véritable surprise. Une Läger bio trouvée en canette au supermarché vraiment sympathique avec une pointe d’amertume super chouette.

  • Alcool: 4.5%
  • Style : Vienna Lager
  • Brasserie : Nokian Panimo

Ma Top n°6 : Blue Skies IPA

C’est la bière fabriquée par le Brew-Pub Bruuveri. Elle est très chère (presque 8€ je crois) mais elle vaut le coup.

Ma Top n°7 : Smörre Ruis IPA

Une bière de micro-brasserie assez difficile à trouver. Elle est en pression à la Kaisla Oluthuone. D’ailleurs, je ne sais même pas si elle existe en bouteille.

  • Alcool : 5.9%
  • Style : IPA
  • Brasserie Plevna

Mes Flops bières en Finlande

En Finlande, les bières commerciales ne s’appellent plus Kronembourg, Heineken et 1664. L’énorme consommation des Finlandais était une alerte (ndlr: 87L par an contre 30L en France), en Finlande, il y a beaucoup de bière de soif, légère et peu goûtue.

Voici un petit topos des bières à éviter bien que ton besoin insatiable de bière et les contraintes de distribution te force un jour à les consommer. Certaines sont meilleures que d’autres, mon Flop n°1 étant la pire bière de Finlande.

Le Flop n°1 : la Karjala

Totalement plate, c’est à mon sens, la pire des bières finlandaises.

  • Alcool : 4.6%
  • Style: Pale Lager
  • Brasserie : Hartwall

Le Flop n°2 : la Lapin Kulta

On me l’a tellement décriée. C’est la plus célèbre bière Finlandaise et elle n’est pas décriée pour rien.

  • Alcool : 4.5%
  • Style : Pale Läger
  • Brasserie : Hartwall

Le Flop n°3 : la Olvi

Encore une fois, un logo super bien fait où la police est lisible et symbolise un fût mais une bière euh…

  • Alcool : 4.5%
  • Style : Pale Läger
  • Brasserie : Olvi

Le Flop n°4 : la Karhu

J’adore le logo de cette bière mais pour ce qui est du goût…

  • Alcool : 4.6%
  • Style: American Adjunct Lager
  • Brasserie : Sinebrychoff (Carlsberg Group)

Le Flop n°5 : La Sandels

C’est souvent la bière commerciale préférée des Finlandais. C’est vrai qu’elle est moins mauvaise que les autres…

  • Alcool : 4,7 %
  • Style: German Pilsner
  • Brasserie : Olvi

Le Flop n°6 : La Koff

A mon sens, c’est la meilleure bière commerciale.

  • Alcool : 5%
  • Style : Pale Läger
  • Brasserie : Sinebrychoff (Carlsberg Group)

Ni Tops ni Flops

Parmi les dégustations, plusieurs bières ne peuvent être considéré parmi les Tops mais ne sont pas des Flops. Voici quelques informations sur ces bières.

Marsalkka Savu

Une bière fumée à l’anglaise. On est loin de la qualité des Rauchbier Allemande (dégustée en pression au Bruuveri).

  • Alcool : 5.5%
  • Style : Smoked Beer
  • Brasserie : Saimaan Juomatehdas

Året Runt

Året Runt signifie le tour des saisons en Suédois. Une bière légère que beaucoup aimeront. De mon côté, j’ai été gêné par des arômes de pins.

  • Alcool : 5,5%
  • Style : Dunkel Munich Lager
  • Brasserie : Nokian Panimo

Luomuleevi

Une bière bio (Luomu). Le service était nikel, le cadre aussi dans un bon restaurant du port d’Helsinki. La bière en revanche était moyenne. Elle est meilleure que les Läger de supermarché donc ne peut être considérée comme un flop mais elle n’est pas terrible.

  • Alcool : 4.5%
  • Style : Pale Läger
  • Brasserie Panimo & Tislaamo Teerenpeli

Prykmestar Vehnä

En Finlande, les brasseries ont souvent leur bière osées et leur bière moyenne. Encore un nouvel exemple avec la Vehnä de Prykmestar beaucoup moins intéressante que la Double IPA.

Comme par hasard, elle est à moins de 5° d’alcool. C’est la bière commerciale de Pkykmestar destinée à tous les distributeurs et ainsi-même, à tous les consommateurs.

  • Alcool : 4.5%
  • Style : German Hefeweizen
  • Brasserie : Vakka-Suomen Panimo Osakeyhtiö

Prykmestar Schwarzbock

Meilleure que sa consœur la Prykmestar Vehnä mais pas suffisamment bonne pour intégrer les Tops.

  • Alcool : 6%
  • Style : Bock
  • Brasserie : Vakka-Suomen Panimo Osakeyhtiö

Voilà pour ce dossier sur les bières Finlandaises. J’ai encore quelques bières dans ma cave que je n’ai pas encore goûtée donc il y aura d’autres articles certainement.

Est-ce que ça t’a donné envie d’aller en Finlande pour le prochain solstice d’été ? 😀

Voyage en Finlande, les bières tops et les bières flops
5 (100%) 1 vote


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Thomas

Dès sa plus tendre enfance, Thomas a été un enfant choyé par ses proches et amis. Il est important de savoir que "Bartom", son pseudo, vient de sa fréquentation assidue des bars. Voir la description complète de Thomas→

8 commentaires to “Voyage en Finlande, les bières tops et les bières flops”

  1. Interessant, et bien complet !
    A quand la Suède et la Norvège?

  2. Intéressant et bien complet, beaucoup de bières que je ne connaissais pas – mais je ne suis pas un spécialiste et me tiens loin des brunes ou Porter. Sur l’ordre ou la présence de certaines bières dans le flop j’aurais à redire, mais bon, les goûts et les couleurs 😉

    Quelques petites remarques :
    – bravo pour le lexique et les mots en finnois sans fautes, pas toujours facile !
    – les Finlandais font le plein d’alcool en Estonie pas seulement à Juhannus, mais dès qu’ils en ont l’occasion. C’était encore plus flagrant avant l’entrée de l’Estonie dans la zone Euro, l’écart de prix des bières était encore plus grand. Il existait même paraît-il des “booze cruise” pour Tallinn où le bâteau n’accostait jamais : on y allait juste pour passer dans les eaux internationales et profiter de la duty free, pendant que le bâteau faisant des ronds au large de Tallinn… A vérifier, ou mes amis estoniens sont de sacrés farceurs 😉
    – intéressant ton point de vue sur le lien entre le degré d’alcool des bières de supermarché, le monopole d’Etat et la consommation élevée (en volume) de bières en Finlande. Je voyais les choses dans l’autre sens : c’est parce que les Finlandais (en moyenne) boivent depuis longtemps beaucoup que l’Etat Finlandais cherche à limiter cette consommation par les taxes et le monopole d’Etat. Le prix élevé ne les empêche pas d’ailleurs de se miner à coups de shots de vodka, probablement acheté aussi en duty free sur un bateau pour Tallinn ou Stockholm.
    – la luomu leevi se trouve aussi en supermarché, pas étonnant que son goût ne t’ait pas laissé un agréable souvenir 😉

    • Tu devrais goûté la Porter n°1, ça te fera peut-être changer d’avis sur les Porter bières brunes.

      Sinon ce n’est pas grand chose les mots en finnois, je n’ai pas pris les plus difficiles.

      Marrante l’anecdote sur les Duty Free. C’est quand même hallucinant mais y’a de tels écarts de prix.

      A propos de mon point de vue sur le degré d’alcool des bières et le monopole de l’État, je connaissais la version officielle de l’État mais je trouve justement que c’est une sacrée mascarade. La prohibition est tellement forte qu’elle a une influence sur la production nationale. Les marges de manœuvres sont moins fortes pour les brasseurs Finlandais. En fait, ils ne sont pas vraiment libres de faire ce qu’ils souhaitent donc peuvent tomber dans la banalité tandis que c’est un métier artistique.

      C’est comme si on disait à Picasso de ne pas utiliser de rouge. Tu vois ce que je veux dire ?

      C’est vrai que j’ai vu de la Luomu Leevi au supermarché. Après, c’est toujours mieux que les Flops comme bière.

  3. Bon je vois qu’on est passé à coté de pas mal de bière…Pour être honnête je ne connais que celle qui sont dans les flops ! Par contre pour moi la Sandels est bien plus inspide qu’une Lapin Kulta. Mais comme je te disais sur twitter il y a des bonnes choses parmi les déclinaisons des Lapin Kulta et des Karhu (brune, bio, plus malté,…)…

    Très bon article ! 😉

    • Oui, je regrette de ne pas avoir goûté la Lapin Kulta brune.

      D’ailleurs c’est marrant que la Sandels ne te plaise pas car elle a une bonne image en Finlande.

  4. Super beau boulot.
    Je suis actuellement en Finlande. Je vais partir à la recherche de ses bières (les 7 du top). Parce que les autres ne sont pas terrible. La carapils du colruyt, la 365 du delhaize ou la topbudget de l’intermarché sont bien meilleures et moins chère en Belgique. Heureusement j’ai pu importer un peu d’Orval (7.5 euros au café Beer Hunter).

    Où avez vous trouvez ces bières ? Chez Alko ?
    Bien à vous.

Répondre