Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Conserver ses bieres oui mais comment ?

12 874 views

featured

Les éléments essentiels pour conserver une bière

 

  • Le contenant , très important.
  • Le contenu
  • Les conditions

 

Le contenant.

Le contenant (la bouteille) doit être en verre. Bien évidemment on ne laisse pas vieillir une bière en fût. Il serait plus probable que la bière soit malade ou victime d’une explosion. Si l’on veut déguster une bonne bière de 2 ans d’age sagement dans son canapé, il est préférable de la conserver en bouteille.

Le verre justement dois être opaque et pas transparent comme une bouteille de Despé. Idéalement, il doit être plus épais afin de filtrer la lumière.

Les bouteilles de brasseurs artisanaux, prévues pour une conservation plus longues que les bières de grande surface, sont de celles-ci :

  • marron pour les 33cl
  • verte pour les 75cl

Regardez, par exemple, la bouteille de Bommen & Granaten, une bière qui atteint son apothéose après 20 ans de maturation.

 

Le contenu.

Le contenu est bien évidemment important vous l’aurez deviner, mais ce sont avant tout les conservateurs NATURELS qui vont faire le travail de conservation de longue durée, jusque là logique. C’est pour cette raison qu’une bière pasteurisée ne peut pas vieillir puisque par définition, tous les conservateurs naturels ont été dézingués par la pasteurisation.

EDIT: L’alcool et les résines de houblon, conservateurs principaux de la bière, ne sont pas tués par la pasteurisation

La conservation ce fera aussi grâce a l’alcool donc exit les binouzes de 2 ou 3° comme la Kro and Co car là on parle de vrai bière à partir de 5°. Si l’on reprend l’exemple de la Bommen & Granaten, elle titre à 15°.

Le sucre étroitement lié a l’alcool aidera grandement la conservation bien entendu car il fera évoluer la bière vers un moelleux voir une madérisation.

Les bières acides seront plus faciles à conserver, t’as déjà vu du vinaigre qui se conserve pas toi ?

 

Les conditions.

Les conditions de conservation sont importantes.

La température joue un rôle, mais le plus important c’est la constance de celle-ci, tu peux conserver de la bière a 40° pendant 3 ans, elle aura juste vieillie plus vite en gros.

L’important de conserver à température constante sans grande variation, mais idéalement entre 10 et 15°. C’est parfait car pas besoin d’un passage au frais pour la boire (température idéale pour une Rochefort par exemple).

Idéalement un local sans lumière directe sera un must.

Attention a une chose, on conserve à plat uniquement les bouteilles avec un bouchon liège. Les capsules, malgré la couche de caoutchouc, peuvent donner un goût oxydé a la bière. Le contenu peut également fuir à la longue.

Rochefort

 

Quelles bières conserver ?

Si vous avez suivi jusqu’à maintenant vous déduirez de vous-même que les bières acides à fort degré en alcool se conserveront bien mieux.

Voici les « catégories » de bières. Les gueuzes (encore que les krieks ne vont pas faire les meilleures bières de conservations), les trappistes, les vins d’orge ou encore les triples belges.

Vous allez me dire – si vous allez me le demandez donc voilà la réponse – la date de consommation sur les bières, t’en fait quoi gros malin ?  Ben tu te les colles ou je pense, la Date Limite de Consommation est juste « administrative » on en tient pas compte. Il est obligatoire pour n’importe quelle denrée préemballée d’en disposer d’une. Une aberration pour les bières de conservation.

Mais dans toutes cette histoire le plus dur va être de les conservées. Un conseil ou deux, mettez-les loing (comme la belle) de vos yeux. Trouvez un endroit où on passe pas devant 3 fois par jour au fond du garage ou de la cave avec un drap dessus ! Tous les 2-3 mois faites du stock pour avoir une réserve échelonnée et faire tourner votre cave et surtout, enfin déguster vos précieux sésames.

Merci a Stéphane de la Brasserie des Vignes pour ces conseils.

 

10 bières à conserver pour débuter

Voici quelques bières connues pour leur qualité de vieillissement et facile à trouver :

Conserver ses bieres oui mais comment ?
5 (100%) 1 vote


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de jerome

On l’appelle Droopy, ou Jérôme pour les intimes. Jérôme est plutôt vif, il a toujours son avis sur tout (si si). Et ce, même si il n’en as pas. Voir la description complète de Jérôme→

15 commentaires to “Conserver ses bieres oui mais comment ?”

  1. on peut rajouter
    – la XI.I de la Brasserie Lancelot
    – les cuvées de l’empereur de chez Gouden Carolus (le millésime est noté dessus et on peut même l’acheter déjà vieillie de 5 ans)

    Salutations

    • Tiens, je ne savais pas pour les Gouden Carolus, je ferais attention la prochaine fois.

      Merci pour l’info.

      • ALciDHRS a dit :
        septembre 8, 2014 at 10:41

        HA si si
        même que c très bon même après 10 ans mais bien sure la palette gustative est modifié par rapport a une cuvée empereur que l’on considéra comme jeune après tout est question de gout mais c une expérience très intéressante.

        par expérience on peut rajouter la Bush prestige, la montagnarde et la Chimay grande réserve.
        d’après certain la Binchoise de noël, la Kasteel brune, la bon secoure blonde et étonnement la Duvel vieillisse très bien

        actuellement je fait le test sur de la bush ambrée, de la Gulden Draak, de la val Dieu et de la pannepeut. la surprise sera au rendez vous …… ou la déception

  2. Jérôme a dit :
    juillet 9, 2013 at 12:15

    Bien évidemment il y a une longue liste de bières a conserver mais l’intérêt est surtout de ce constituer ça propre cave a moindre coût .

  3. Laurent Mousson a dit :
    juillet 9, 2013 at 11:20

    Euuuh… Oui, si on aime la madérisation, pourquoi pas… mais y’a quelques points sur lesquels je ne suis pas très convaincu:

    – les bouteilles de 75 cl vertes sont bien pour une conservation à l’abri de la lumière, mais elles sont vertes, donc ne protègent pas de la lumière, qui, comme chacun sait, dégrade, dans les longueurs d’onde du bleu et du vert, les isohumulones en mercaptans, donnant un chouette nez de gaz de ville /propane / butane à la bière…

    – la Bommen & Granaten, qu’elle atteigne son apothéose après 20 ans, c’est purement théorique, vu qu’elle existe depuis 2008 et donc que personne n’a pu en garder aussi longtemps. Pareil pour la Gueuze Tilquin, encore plus récente.

    – “C’est pour cette raison qu’une bière pasteurisée ne peut pas vieillir puisque par définition, tous les conservateurs naturels ont été dézingués par la pasteurisation.”
    Euuuh, plait-il ???
    Une éventuelle levure occupant le terrain sera dézinguée par la pasteurisation, mais jusqu’à nouvel ordre ni l’alcool, ni les résines de houblon, conservateurs principaux de la bière, ne le seront…

    – “exit les binouzes de 2 ou 3° comme la Kro and Co car là on parle de vrai bière à partir de 5°”.
    La Kro fait un peu plus de 3% d’alcool… dans mon expérience on a un pronostic de garde à peu près valable sur deux-trois ans à partir de 7%, en gros (lambics exceptés)

    – le mantra des bouteilles couchées si elles ont un bouchon pour le maintenir humide et éviter l’oxydation ne repose pas vraiment sur les faits, vu que la plupart des bouchons à bière sont de l’agglomèré, qui ne se rétracte pratiquement pas si l’air est sec… (et les Cantillon sont des 5 plis paraffinés qui ont une grosse marge de rétraction)
    Par contre, si le bouchon est contaminé, les chances de passer un bon gros goût de bouchon à la bière sont réelles. Sans parler du problème de la levure qui s’accumule dans le goulot des bouteilles type champenoise si on les garde couchées et rend le service d’une bière à peu près limpide quasi-impossible…

    Ah et il manque deux point importants :

    – les bières très houblonnées genre IPA/double IPA ne se vieillissent pas, c’est à boire aussi vite que possible. (Ce qui sauve l’Orval, ce sont les brettanomyces qui donnent de la complexité une fois que le houblon est estompé par le temps)

    – la présence de malt fumé est un facteur positif pour la conservation, entre autres parce que ça se marie bien avec la madérisation.

    • Merci pour ces informations très intéressantes Laurent.

      A propos de la Bommen & Granaten, je suis étonné de voir qu’elle a été créée en 2008. Les 20 ans dont nous parlons dans l’article ne sont autres que la promesse faite sur la bouteille. Un message un peu mensonger en fin de compte ?

      Je vais faire un edit à propos de la pasteurisation, c’est moi qui est ajouté cette bévue en plus.

      Je file, il faut que je me dépêche de boire les IPAs de ma cave ! 😀

      • Laurent Mousson a dit :
        juillet 9, 2013 at 1:06

        Concernant la Bommen & Granaten, je suppose que c’est une simple estimation de la brasserie, par rapport aux expériences qui ont pu être faite avec des bières comme la Thomas Hardy’s Ale, qui, avec ses 12% d’alcool, est supposée avoir une fenêtre de consommation optimale entre 5 et 25 ans après embouteillage… mais c’est clair que c’est pure spéculation, ces 20 ans.

  4. romain@serrurier cannes a dit :
    juillet 10, 2013 at 6:36

    difficile de voir une bière qui atteint à 20 ans son explosion de saveurs et de goûts mais le plaisir doit être au rendez vous ! je suis d’accord pour planquer ses bières a l’écart de ses yeux et des ses mains ! car un excès ou un moment de faiblesse et si vite arrivé ! merci pour ces conseils !

  5. Merci pour vos conseils, mais il faut être patient …

  6. Thierry a dit :
    juillet 24, 2013 at 1:35

    Article très intéressant. J’ai découvert des infos que je ne connaissais pas. Merci pour ce post très sympa , je vais partager ma découverte !

  7. James@Keyword a dit :
    février 8, 2014 at 11:50

    Bonjour,
    Article très sympa; vive le partage d’informations !
    Je suis un peu en retard sur la discussion mais il y en aura sûrement d’autres après moi, donc juste une petite précision sur le commentaire, tout aussi intéressant, de Laurent. Je ne m’avancerai pas trop par rapport à la réaction chimique isohumulones/mercaptans car ce n’est pas mon domaine, en revanche, je veux juste dire que la dégradation de la lumière n’est pas spécifique au vert et au bleu car seulement liée à l’énergie associée qui ne fait que croître du rouge au violet, pour ne parler que du visible. Ainsi en considérant le rayonnement de tous les jours, c’est surtout l’ultra-violet (invisible) et le bas du spectre lumineux en longueur d’onde que l’on cherche à atténuer. Ainsi grossièrement c’est du violet et donc cherchera la couleur complémentaire pour filtrer celle-ci, soit le vert. Maintenant si on désire prendre plus large en englobant du bleu, la couleur complémentaire permettant de filtrer le rayonnement tirera vers le marron.
    Je reste grossier dans mes explications parce que quand même, on est en train de parler de bières, et quand j’en prends une, c’est justement pour plus entendre parler de physique 😉
    Merci à tous les deux pour ces infos !

  8. Parfait ce blog, je compte faire du ménage dans ma cave pour aménager un – grand – endroit car je souhaite me lancer dans le vieillissement de bière. Et je tombe sur cet article ! Un parfait complément à ce que je savais et de bons exemples pour commencer.
    Je vous donnerais mon avis dans 5 – 10 ans 😉

    • Est ce que quelqu’un saurait s’il est légalement possible de faire vieillir une bière et de la vendre ?
      Ou est ce que quelqu’un saurait l’endroit où je pourrais trouver l’info ^^ ?

  9. Jérôme a dit :
    octobre 15, 2014 at 7:35

    Une bière ne peux ce vendre au delà de sa DLUO, il y a une date il faut la respecter.
    Il faut par contre savoir que la loi impose seulement de mettre une date mais n’impose aucun délais,
    ainsi tu peux trouver des bières qui ont une DLUO à 1 an et certaine à 15 ans (sisi, j’en ai certaine en vente)
    Pour cause l’absence de problème dans la bière, de maladie ou autre, a part un mauvais goût on ne risque rien.
    Pour ma part dans mon bar je propose des bières qui ont 1,5ans, voir 2 ans et bientôt plus, ça reste peu mais c’est aussi un problème de date qui empêche cela.

  10. Merci pour toutes ces infos (même si elle datent, elles se conservent…;o)…) j’ai eu la chance de goûter une Westvleteren 8 de 4-5ans et une Westvleteren 12 de 6 ans ces derniers jours. La 8, parfaitement bien conservée aux dires de celui qui me l’a offerte était vraiment délicieuse. Ma femme qui déteste la bière, l’a trouvée très agréable au palais et au nez. La 12, conservée… au frigo pendant 6 ans… était pas mal du tout mais beaucoup plus lourde en bouche et plus épaisse.

    Du coup, je rentre de la brasserie de l’abbaye de Sint-Sixtus après 5h30 de voiture pour aller me chercher 2 casiers de 24 bouteilles de Westvleteren 12, un pack de 6 bouteilles de Westvleteren 8 et un pack de 6 bouteilles de Westvleteren Blonde (pour me faire patienter…;o)…)

Répondre