Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Sur les traces de la brasserie Fort Lapin

907 views

featured

Début mai 2013, j’ai eu la chance de rencontrer (à domicile) Kristof Vandenbussche
, le brasseur de la bière Fort Lapin à Bruges, en Belgique.

Tout d’abord, dois-je rappeler la beauté de cette ville surnommée, à cause de ses nombreux canaux : la petite Venise du Nord. Cette ville ressemble plus à Amsterdam qu’à Venise, mais vu qu’Amsterdam est aussi dans le nord… on a choisi Venise !

La Brasserie Fort Lapin

Il s’agit d’une micro-brasserie située non loin de l’ancienne forteresse du même nom. Je ne sais pas qui a copié qui mais j’ai remarqué un arrêt de bus « Fort Lapin » juste devant la Brasserie. Enfin, cette bière existe depuis environ 2 ans… donc j’ai encore un doute.

Façade de la forteresse Fort Lapin (et non de la brasserie).

A l’image de son créateur le design de cette bière est doté d’oreilles de lapin. Ce qui suscite souvent l’interrogation des non-francophones ignorants que « Lapin » signifie « konijn ».

Chaque semaine, Fort Lapin produit 1000 litres de bière…vendue, dans la foulée. L’embouteillage et le capsulage se font à la main, et en famille, avec sa femme et ses deux fils.

La visite

La première impression en arrivant dans la brasserie Fort Lapin est la propreté de cet entrepôt d’environ 100 m² et taille impressionnante du Patron. Un géant de deux mètres qui se fait appeler dans la région : le plus grand brasseur de Bruges.

Après la visite de son « laboratoire », nous sommes rapidement passés à la dégustation.

Fort Lapin blonde.

Il s’agit d’une Triple (ou bière lourde) de 8°. Son goût se rapproche de la Duvel mais est beaucoup plus épicé en fin de bouche. J’ai été agréablement surpris par le bon goût de cette bière.

Etiquette Fort Lapin Blonde

Fort Lapin Brune,

Il s’agit d’une Quadruple dotée d’une robe magnifique, de fines bulles et d’une multitude d’épices la rendant riche et complexe (On peut discerner différents goût) et équilibrée. Attention, elle titre à 10°… à ne pas mettre à la portée des enfants !

 

Pour la petite histoire

L’étiquetage se fait à la machine, quand celle-ci n’est pas bloquée par la patte du brasseur. Et oui, Kristof s’est coincé la main dedans en voulant la chatouiller. Heureusement son fils (10 ans) était là pour appuyer sur le gros bouton rouge, arrêtant la machine qui avait déjà fait la moitié du travail.

« Pas de bras, pas de Fort Lapin ». … merci fiston !

Où déguster la Fort Lapin ?

Il est possible de visiter la brasserie le samedi après-midi à cette adresse :

Koolkerkse Steenweg 32
8000 Brugge
Belgium

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, la bière Fort Lapin est en vente sur ma boutique en ligne birvana.com. C’est pour l’instant la seule et unique bière que je propose.

Sur les traces de la brasserie Fort Lapin
4.5 (90%) 2 votes


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de guilain

Pourquoi Guiloosh ? A cause de sa maman qui l’appelait Guilou… mais pour se foutre de gueule, ses amis aussi. Avec le temps ça s’est transformé en Guiloosh. Une autre version attestera que ce surnom serait tout simplement dû à son strabisme divergent. Voir la description complète de Guiloosh→

2 commentaires to “Sur les traces de la brasserie Fort Lapin”

  1. Adrienpodo a dit :
    mai 22, 2013 at 6:28

    Ah ah drôle ! Je connaissais la bière (qui n’est pas très connue en francophonie) et je connaissais aussi l’anecdote de la main dans l’étiquetteuse car ma copine travaille dans la même boîte que la femme de Kristof et participe activement à la vie de la brasserie 🙂

  2. Cool l’article!! J’ai justement acheté une bière Fort Lapin à Bruxelles, je vais la tester prochainement sur le site 🙂

Répondre