Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Les trésors brassicoles de la Province du Hainaut

321 views

featured

Aujourd’hui, je vais vous faire voyager en Belgique, et plus particulièrement dans le Hainaut, ma province natale.

Si la région est connue pour ses charbonnages (tous fermés depuis des années) et son industrie sidérurgique (en total déclin également), elle regorge de trésors brassicoles.

Loin de vouloir être exhaustif, je vous propose de parcourir un peu plus de 200 kilomètres, parsemés de brasseries les plus attachantes les unes que les autres. Mais je ne suis probablement pas objectif. A vous de vous faire votre idée ou de la partager avec les autres en commentaire.

On commence notre périple à la brasserie St-Feuillien, près de La Louvière. Primée à de nombreuses reprises, notamment pour sa Saison (spécialité d’origine hainuyère) et la Grand Cru (un produit d’exception à l’amertume parfaitement maîtrisée), la brasserie est une véritable institution locale (l’héritier, Benoît Friart, est le bourgmestre de la commune).

Pour moi, St-Feuillien rime toujours avec apéro, surtout celui organisé chaque année au Doudou à Mons, où la Triple coule à flots pour abreuver les centaines d’initiés.

En période estivale, vous apprécierez une Grisette Fruit des Bois, rafraîchissante et légère, au coin du barbecue.

Si tout le monde est unanime sur la qualité de ces bières, les avis divergent sur la St-Feuillien de Noël. Moi, elle me plaît beaucoup.

En un saut de puce, on se retrouve à La Binchoise. Si cette brasserie fabrique des bières pour d’autres (comme La Montoise par exemple), elle possède aussi ses propres produits : Bière des Ours, 1549, Binchoise blonde, brune et triple, …

Citons également la Rose des Remparts (Binche est une ville médiévale), à la framboise.

Depuis quelques années, l’établissement brasse aussi la Binchoise XO, veillie en fûts d’armagnac.

On se dirige vers Tournai et on s’arrête tout près de la frontière française, à la brasserie Caulier. C’est là qu’on brasse la Bon Secours, bière vivante, refermentée en bouteille. La bière existe en blonde, ambrée, brune, myrtille et framboise. De quoi ravir les goûts les plus variés !

Mais ma préférence va à la Bon Secours de Noël, une des rares blondes brassées pour cette période.

Récemment, la 28 a gagné le prix de l’innovation à Horecatel (foire pour professionnels). Cette bière 100% fermentée ne contient aucun sucre. Ce qui ne l’empêche pas de proposer une saveur exquise. Vraiment un très beau produit !

Un quart d’heure plus tard et on rejoint la brasserie Dupont, dont on ne présente plus la Saison, la Moinette ou la Bons Voeux.

Ce qu’on connaît peut-être moins, c’est que la brasserie ne produit pas moins de six bières biologiques. Une démarche honorable, même si je dois bien avouer que je ne suis pas fan de la Moinette Bio, gustativement parlant. A chacun ses goûts.

C’est aussi là qu’est brassée l’Aubéole d’Estinnes, excellente ambrée.

On reste dans le coin pour arriver à la brasserie Dubuisson.

Qui n’a jamais dégusté une Bush ? En variante ambrée, elle titre 12% d’alcool. Ce qui en fait la bière belge la plus forte. Une véritable morsure de serpent.

Chez Dubuisson, on aime bien les jeux de mots : la Bush de Noël (incontournable lorsque les températures deviennent négatives) et la Pêche Mel Bush (une fruitée qui a du corps).

Dubuisson, c’est aussi la Cuvée des Trolls, une bière sortie tout droit des forêts.

Si vous cherchez un produit particulièrement raffiné, tentez la Bush de Nuits (13%), une Bush de Noël mûrie pendant plusieurs mois dans des foudres de Bourgogne Nuits St-Georges.

On reprend la route pour rejoindre la brasserie de Silly.

On y brasse de nombreuses bières : la Divine, la Double Enghien (aaaah, elle me rappelle des belles soirées celle-là), la Super 64, la Titje, la Cré Tonnerre et encore d’autres.

On y trouve aussi un Scotch et une Saison (normal, on est bien dans le Hainaut).

C’est également à Silly que l’Abbaye de Forest est fabriquée.

Last but not least, on effectue le plus long déplacement pour nous rendre à l’Abbaye Notre-Dame de Scourmont, où est brassée la Trappiste Chimay.

Choisissez votre couleur : blanche (triple), rouge ou bleue. Ces bières de caractère sont d’une extraordinaire qualité.

L’année dernière, pour fêter les 150 ans de sa brasserie, une Spéciale Cent Cinquante était conçue, en édition limitée. Pour avoir eu la chance de la déguster, je peux vous dire qu’elle valait le détour. A ne pas confondre avec la Cinq Cents qui n’est autre que la Triple.

Bientôt, une “nouvelle” Chimay, la Dorée sera disponible en avant-première dans des établissements triés sur le volet. En fait, il s’agit de la Poteaupré qu’on pouvait déjà commander à l’auberge de l’abbaye. Si vous êtes de passage, je vous recommande le vitoulet Poteaupré (boulette de viande). Un régal !

Au magasin, vous pourrez vous procurer toutes sortes d’objets flanqués du célèbre logo, une bouteille de Chimay Grande Réserve (Chimay bleue en bouteille de 75cl, généralement âgée d’un an ou deux), ou un des fromages de l’Abbaye.

N’hésitez pas à y faire un pèlerinage, la région est splendide.

Quel est ta bière du Hainaut préférée ?

Et toi, parmi ces trésors brassicoles de notre belle Province du Hainaut, quel est ta perle rare ?

Quels sont tes bières favorites ?

N’hésite pas à réagir dans les commentaires.

Les trésors brassicoles de la Province du Hainaut
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de Vincent

Vincent n’est pas un comique, encore moins lorsqu’on aborde la thématique brassicole. Voir la description complète de Vincent→

10 commentaires to “Les trésors brassicoles de la Province du Hainaut”

  1. Tu connais la Black Saison de chez Saint Feuillien ?

    Je l’ai goûtée il y a deux semaines, un véritable coup de cœur. Un stout avec une belle amertume et des arômes de menthe fraîche.

    Sinon pour ma part, grand amateur de bière des Ours, ma bière au miel préférée.

    J’aime également beaucoup ce que fait la brasserie Dupont et spécialement la Moinette. En revanche, pas trop fan de la Bon Voeux, elle me rappelle la Karmeliet.

    Pour le reste, je suis un inconditionnel de la Chimay Bleue, surtout en cuisine.

  2. Adrienpodo a dit :
    avril 14, 2013 at 9:56

    La Spéciale Peautopré est superbe, sinon toutes les bières de chez Dupont déchirent: la Bons Voeux, la saison et la bière de miel (que j’essaye de faire découvrir à Tom pour qu’il lâche sa Barbar 🙂 )

  3. Vincent a dit :
    avril 15, 2013 at 10:40

    Non, je ne connais pas la Black Saison mais il va falloir que je remédie à ça très vite. En revanche, ils font maintenant une St-Feuillien de Pâques, que je pensais être un autre nom pour la Saison, mais la teneur en alcool est différente. J’en ai à la cave. Va falloir que je vérifie.

    Ca fait un bail que je n’ai plus bu de Bière des Ours. Va falloir que je réessaie, en tant que grand fan de Barbar.

Répondre