Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Demander de l'aide à nos experts bière !

Le Nevada au Québec : La Death Valley Triple IPA

259 views

featured

Vous connaissez la Death Valley, ce parc national américain célèbre qui se trouve à la fois en Californie et au Nevada?

Rien à voir avec le Québec, terre glaciale (en ce moment) qui n’a rien de désertique! … mais on a tout de même une bière qui s’appelle la Death Valley, une triple IPA!

Le goût de la Death Valley

Avec ce genre de bière, on peut s’attendre à une avalanche d’amertume houblonnée. C’est donc une bière pour consommateur averti. À part le houblon, on retrouve une forte dominante d’agrumes (du style « pamplemousse » pas trop sucré, qui va de pair avec l’amertume).

C’est un choix de bière assez étonnant, un peu moins accessible, que les Brasseurs RJ ont fait là! Et je ne peux que saluer cette initiative… la Death Valley est apparue cet été (2012) dans les dépanneurs et s’y trouve toujours, espérons que ce soit un signe de prospérité. Une fois de temps en temps, c’est une bière très agréable à déguster, avec une finale bien « sèche ».

Un accord met-bière avec celle-ci?!

Bien entendu. À mon avis, pleins de petits plats s’accorderaient bien avec la Death Vallée. Mais puisqu’il faut en proposer un en particulier, pourquoi ne pas tenter cette sublime recette de sandwich de porc effiloché? Moi, j’aime bien, même si c’est à la mode! Le goût amer de la DV ferait un beau contraste avec le goût sucré et fumé du porc effiloché… c’est moi qui vous le dit!

Caractéristiques de la bière

  • Brasserie : Brasseurs RJ
  • Couleur : Ambrée / orangée
  • 8 % alc.
  • Format : 750 ml
  • Pays : Canada (Québec, Montréal)

Ma note pour la vallée de la mort

  • Amertume : 5 / 5 (bien amère, comme se doit de l’être une triple IPA)
  • Soif : 3 / 5
  • Goût : 3 / 5

Ma note globale : 3,67 / 5

Amis européens, quelles sont vos bières Triple IPA qui s’apparentent à la Death Valley? Faites-les moi découvrir! 🙂

Le Nevada au Québec : La Death Valley Triple IPA
Notez cet article


Nouveau: une question sur la bière, le brassage ? Pose ta question aux beermen !
Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

A propos de guylabbe

Guy est un barbare québéco-français. Il débarque sur Happy Beer Time pour apporter son savoir sur les bières et recettes québécoise. Voir la présentation complète→

2 commentaires to “Le Nevada au Québec : La Death Valley Triple IPA”

  1. Cambrinus a dit :
    janvier 15, 2013 at 10:03

    Je viens de remarquer que dans vos notes vous faites apparaître un critère amertume, je ne comprend pas vraiment…Une bière doit elle nécessairement amer pour être bonne ?

    Bref le sujet n’est pas là. La Death Valley semble être une superbe bière que je n’ai malheureusement jamais eu l’occasion de déguster. Pour autant dans le genre IPA West coast (fruit tropicaux) tu peux trouver en France: l’IPA de chez Fleurac, celle de la brasserie Mont Salève qui sont très fruité.
    Au delà de nos frontières tu as bien évidemment chez Mikkeller la “I beat you” (si tu aime l’amertume), Green gold, mais leurs American Barley Wine s’apparente également plus à des DIPA (Hvegoop / Risgoop/ Degoop…) très fruité. Chez De Mollen, il ‘y a également d’excellent produits. A voir aussi chez The Kernel & Brewdog (brasseries anglaise)

    Bon après si tu veux une bonne IPA vaut mieux s’orienter sur des marques américaines (Three Floyds/ Hill Farmstead / Portsmooth / Port Brewing/ Anchorage / Sierra Nevada….) Ils ont bien évidemment les meilleurs produits !

    Santé !

  2. Tu soulèves une bien belle question à propos de l’amertume. Je crois que c’est moi qui ait dirigé vers ce “standard” que l’on utilise sur le blog. Je ne sais plus sur quel site j’ai trouvé ça mais j’avais trouvé l’idée intéressante. Disons que je trouve que l’amertume est plus significative que le degré par exemple. Pourtant on effectue souvent une corrélation entre la qualité de la bière et le degré. Ce qui est loin d’être pertinent. Je n’avais pas spécialement fait attention à la pertinence du critère amertume avant que tu ne me le soulèves. Une bonne bière n’est pas une bière amère mais l’utilisation de l’amertume couplée à d’autres critère telle que la soif et le goût permettent d’avoir une idée plutôt significative de la qualité de la bière à mon sens.

    En gros, si tu prends l’amertume seule, c’est complètement absurde. En revanche, couplée à d’autres critère, je trouve que cela permet d’offrir une bonne représentation de la bière.

    Au delà de la notification, c’est aussi une façon de caractériser la bière, de la classer. Ainsi, un amateur d’amertume appréciera plus facilement une bière amère qu’une bière douce. A l’inverse, les plus farouche à la bière préféreront les bières douces.

    Le débat peut être long. Cependant, il est très intéressant.

    N’ayant pas aussi la chance de pouvoir me fournir facilement en Death Valley, je te remercie pour toutes tes suggestions. J’ai goûté la Graines de Folies de chez Fleurac (il y a un article dessus sur le blog) et je l’ai trouvé exceptionnellement bonne. J’ajoute immédiatement leur IPA à ma wish list Untappd.

    La Mikkeller m’a l’air également intéressant. 1000 d’IBU c’est assez important :o. Je n’ai jamais testé une bière aussi amère je pense donc je ne sais pas trop quel sera mon point de vue à propos d’elle. C’est une Barley Wine ?

    J’aime de plus en plus les IPA depuis que j’ai testé la Hardcore IPA. Les bières américaines dont tu me parles sont du même acabit ?

    Santé à toi également et encore merci pour cette liste instructive et alléchante.

Répondre