DIY: Faire sa cuve de filtration pas chère

598 views

featured

Tout le monde n’a pas forcément envie de mutiler la glacière familiale pour assouvir son envie de brassage. Mais savez-vous qu’il est assez facile de se fabriquer une cuve de filtration. Cuve dans laquelle vous pourrez verser votre maïsche afin d’en extraire le moût.

Matériel nécessaire :

cuve_filtration_1

Pour réaliser cette cuve il vous faudra :

  • 2 boîtes en plastique d’une capacité de plus de 20 litres (à adapter suivant votre installation)
  • 1 robinet / valve (et les joints / écrous qui vont avec)
  • Du matériel de bricolage (perceuse, mèche de 12, mèche de 2, un marqueur indélébile, un cuter, un mettre/latte pour tracer)

Si on s’en tient uniquement aux boîtes et au robinet utilisés en exemple, le coût total est de 7,73€ hors frais de port / transport pour l’exemple. Avouez que c’est une belle affaire ;)

Réalisation :

1. Tracer sur une des boîtes les trous à faire

Le but est de pouvoir facilement percer un trou tous les centimètres. Dans mon exemple, j’ai dessiné une grille au marqueur comme ceci :

cuve_filtration_2

Comme vous le comprenez, l’une des boîtes servira de passoire et sera pourvue de nombreux trous permettant la filtration. La deuxième  servira quand à elle de récipient pour le recueillir le moût ainsi filtré.

2. Percer la cuve de filtration

Avec la perceuse et la mèche de 2 effectuer l’ensemble des trous, une fois effectué, n’oubliez pas de nettoyer les tracés au marqueur. Vous devriez obtenir un résultat proche de celui-ci :

cuve_filtration_3

3. Ajouter le robinet à la deuxième cuve

L’idée est de pouvoir recueillir le moût avant de le porter à ébullition. Pour se faire, nous allons ajouter un robinet en PVC. Munissez-vous de votre perceuse et de la mèche de 12. Effectuer un pré-trou que vous devriez agrandir afin qu’il puisse accueillir le robinet/valve.

cuve_filtration_4

4. Assemblage

Pour profiter de votre travail, il ne vous reste plus qu’à assembler les deux cuves. A cette étape il se pourrait que des cales soient nécessaires afin de laisser un espace entre les deux cuves. Voici le résultat final :

cuve_filtration_5

Conclusion

Ce n’est pas forcément la meilleure solution pour filtrer, il n’en reste que celle-ci est peu coûteuse et vous permettra de brasser sans devoir investir des sommes considérables.

Néanmoins faites bien attention à utiliser du plastique adéquat. Tous les plastiques ne sont pas compatibles avec un usage alimentaire, pour le milieu brassicole, et avec des températures avoisinants les 70°.

Un grand merci au forum BrassageAmateur.com pour toutes les informations partagées sur la filtration.


Explorez la bière artisanale et le brassage à la maison

Zone publicitaire

As-tu aimé ces lignes ? Tu vas sans doute apprécier les bières artisanales et les équipements pour faire ta bière à la maison que nous proposons sur notre marché en ligne. Un ravissant moyen de découvrir de nouvelles pépites et de concevoir tes propres perles.

Découvrir la sélection

Tu as aimé cet article ? Suis-nous par e-mail

Articles à ne pas manquer !

Tagged : , , , ,

4 commentaires to “DIY: Faire sa cuve de filtration pas chère”

  1. Hello Alex,
    Je te pose des questions cons comme je ne maîtrise pas le mode de filtration extérieur je me demande comment on brasse avec un truc comme ça.
    En fait, tu empâtes dans une marmite et tu transfère l’ensemble de la maïsche dans cette cuve après avoir chauffer dans une marmite ?
    Tu évoques la question du plastique en bas de l’article, comment savoir que le plastique des bacs résiste aux hautes températures ? D’après mes connaissances, seuls le PVC-C peut être utiliser mais c’est pas facile d’acheter des objets en PVC-C. Quel est le type de plastique de tes bacs de l’article ?
    Merci pour les infos ;).

    • Ah oui, et j’oubliais ! Tu fais ton rinçage dans cette cuve j’imagine ?

    • Pour la filtration, oui je transfère le tout. Généralement avec une louche.

      Pour le rinçage, celui-ci s’effectue aussi dans cette cuve. Je suis fan du batch sparge, que je trouve plus facile à mettre en oeuvre avec cette cuve.

      Pour les plastiques, je ne suis malheureusement pas chimiste et je n’ai fait que de regarder sur Internet. A mes souvenirs les cuves utilisées sont de type PP (Polypropylène), plus d’info sur ce plastique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Polypropyl%C3%A8ne#Avantages_et_inconv.C3.A9nients A première vue il n’y aurait pas de souci (à confirmer par un spécialiste ou à vos risques et périls) de travailler à des températures proches des 66°C. Jusqu’à maintenant, et avec les 4-5 brassins effectués avec cette technique, nous n’avons pas remarqué de problèmes de goût. Il me semble même que le PP soit utilisé dans certaine canalisation domestique pour l’acheminement de l’eau ;)

  2. Renaud Guts a dit :
    novembre 18, 2016 at 5:57

    Ca fonctionne aussi avec 2 seaux type broubrou, qui sont resistant a la chaleur!

Répondre